×

Cette recherche est sponsorisée par Blancpain

Rechercher dans :

Peinture sur émail

la peinture sur émail, pratiquée à Limoges de façon rudimentaire au XVIe siècle, perfectionnée par jean Toutin vers 1624, est une peinture en relief où le modelé s'obtient par superposition ou enlevage de couches d'émail. La peinture sur émail est une peinture exécutée à l'aide de couleurs vitrifiables. Sur une plaque d'or ou de cuivre, l'émail de fond est d'abord étalé, cuit et lapidé; les couleurs du sujet sont étendues au pinceau par l'artiste; ces couleurs sont des poudres parfaitement sèches, délayées au moment de l'usage, à l'aide d'essence grasse ou demi-grasse. Chaque superposition de couleur est suivie d'un séchage et d'une cuisson. L'exécution d'un portrait peut exiger jusqu'à six feux. Bien que cette technique ait été grandement facilitée par l'intervention du four électrique, la peinture ou miniature sur émail n'est plus guère pratiquée de nos jours. Elle eut cependant ses grandes époques, avec Petitot (1630-1643), Henry et jean Toutin Du Guernier, Prieur, Signac (de 1643 à 1685), Huaud en Suisse,