×

Cette recherche est sponsorisée par Corum

Rechercher dans :

Couronne de remontoir

Sa première application avec remontage et mise à l'heure a été trouvée sur une montre de John Arnold en 1820. Elle fut perfectionnée par Breguet pour des montres miniature vers 1832, et en 1838 fut brevetée par la maison Louis Audemars du Brassus. Le 27.9.1861, Adrien Philippe perfectionna et breveta la variante qui allait être la plus utilisée de la couronne, sans mécanisme de décliquetage du remontoir et du pignon coulant.