×

Cette recherche est sponsorisée par Girard-Perregaux

Rechercher dans :
Seiko - Réinterprétation des premières Grand Seiko

Seiko Réinterprétation des premières Grand Seiko

Trois réinterprétations d'un ancien modèle et une réinterprétation moderne mettent le nom Grand Seiko au coeur du cadran

Lancée en 2010, la collection Grand Seiko a tout de suite rencontré un grand succès dans le monde entier. Surfant sur cette vague, Seiko a présenté à Baselworld cette année une nouvelle collection Grand Seiko.

Dès son lancement, en 1960, Grand Seiko se démarquait par son design, son caractère, sa distribution et sa présentation. En effet, le cadran du tout premier modèle affichait à douze heures le nom « Grand Seiko », qui symbolisait son identité unique et sa qualité supérieure. Seiko s'inspire aujourd'hui de ces débuts et présente une série reprenant le design original de la première Grand Seiko, fidèlement réinterprété dans des modèles modernes dont le cadran arbore le nom « Grand Seiko ». Dès cette année, tous les nouveaux modèles Grand Seiko afficheront le nom Grand Seiko sur leur cadran.

Une réinterprétation de la première Grand Seiko en platine, or et acier

La majeure partie des premiers modèles Grand Seiko possédait une boîte plaquée en or à 80 microns, mais certaines étaient en titane. Les nouveaux modèles sont donc déclinés avec ces deux métaux, mais aussi en acier inoxydable. La boîte est identique à celle du modèle original, mais plus large, d’un diamètre de 38 mm, davantage en phase avec les goûts actuels. Le verre saphir bombé reproduit aussi fidèlement le profil des premiers modèles.

La version en platine 999 est dotée d’index en or 18 carats. La base du cadran est également en or, ce qui permet d’obtenir une parfaite définition du logo Grand Seiko. Pour la version or, la boîte et les index sont intégralement fabriqués dans ce métal précieux, tandis que la version en acier inoxydable possède elle aussi une touche d’or avec l’emblème du lion Grand Seiko sur le fond de boîte. Les trois versions battent au rythme du calibre mécanique à remontage manuel 9S64, tandis que la version en platine offre une précision encore supérieure, de -1 à +5 secondes par jour. Disponibles à compter de mars 2017, toutes sont proposées en édition limitée et accompagnées d’un certificat de contrôle.

Réinterprétation des premières Grand Seiko

Grand Seiko Réinterprétations en platine, or et acier © Seiko

Réinterprétation moderne déclinée dans un nouveau matériau et dotée d’un nouveau calibre

La réinterprétation moderne de la montre Grand Seiko de 1960 est fidèle à l’esprit pionnier du modèle d’origine. Équipée du nouveau calibre automatique 9S68, qui permet l’intégration d’un guichet de date plus grand, sa boîte est fabriquée en titane dur brillant, nouveau matériau exclusif à Grand Seiko, aussi léger que le titane mais deux fois plus dur que l’acier inoxydable. L’esthétique de la boîte est une alliance entre le modèle de 1960 et les caractéristiques actuelles de la collection Grand Seiko.

Les longues aiguilles possèdent des arêtes polies dans le style Grand Seiko, tandis que les fines cornes et les flancs de la boîte en creux recréent la finesse du modèle original. La plupart des surfaces en titane affichent la netteté et le brillant emblématiques que seul le polissage Zaratsu permet d’atteindre sur des surfaces aussi dures. La principale différence réside au niveau du fond de boîte, transparent, pour admirer le mouvement 9S68 et ses finitions.

Réinterprétation des premières Grand Seiko

Grand Seiko Réinterprétation moderne en titane © Seiko

La marque

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n’a jamais cessée d’inspirer l’entreprise. Dès le jour où il réalisa sa première montre de poche en 1895, il comprit que cette perspective d’excellence qu’il voulait atteindre ne pouvait survenir que si Seiko développait en interne chacun des composants de ses montres.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi