×

Cette recherche est sponsorisée par Emile Chouriet

Rechercher dans :
Richard Mille - Les bons souvenirs du Le Mans Classic

Richard Mille Les bons souvenirs du Le Mans Classic

Le week end dernier, Richard Mille mettait pour la quatrième fois, le circuit du Mans à l'heure… Richard Mille.

 Richard Mille_320088_0
Richard Mille (à droite) et Felipe Massa : spectateurs enthousiastes d'un événement unique au monde

LE MANS CLASSIC 2008 – 11, 12, 13 JUILLET DERNIERS

RICHARD MILLE, CHRONOMÉTREUR OFFICIEL POUR LA QUATRIÈME ÉDITION

Le week end dernier, Richard Mille mettait pour la quatrième fois, le circuit du Mans à l'heure… Richard Mille.

Richard Mille_320088_1 Richard Mille_320088_2Richard Mille_320088_3Richard Mille_320088_4 Le logo Richard Mille était présent partout : sur le podium, les numéros de course des voitures, les programmes, les billets d'entrée… Sans oublier les banderoles qui ornaient les bords de piste, les panneaux 4x3 … qui mettaient en avant un certain nombre de montres de la collection comme la RM 011 Felipe Massa Le Mans Classic, créée tout spécialement pour l'événement.Richard Mille était également présent sur la piste avec cinq voitures engagées –dont une Lola T70, une Lola T290, une Matra MS660… - et un team, dans lequel on trouvait notamment des pilotes de renom comme René Arnoux, Shinji Nakano, Anthony Beltoise.Le succès de cette édition a dépassé toutes les espérances, laissant déjà dans les mémoires, un souvenir indélébile.Richard Mille_320088_5 Retour en arrière sur trois jours inoubliables :Le public était là, pour assister à cet événement historique et les tribunes noires de monde attestaient de l'engouement toujours plus fort des presque 82 000 spectateurs passionnés qui s'étaient déplacés pour vivre ce moment incomparable.Côté Clubs, le spectacle était unique avec près de 7 000 voitures représentant plus de 40 constructeurs et le concours Le Mans Heritage Club qui réunissait 24 voitures ayant participé aux 24 Heures du Mans entre 1923 et 2008. Après de longues délibérations, le Jury a finalement élu l'Alpine Renault A442B qui répondait à tous les critères requis en termes d'authenticité, de palmarès, d'innovation, de design et
d'état général et qui fêtait de plus cette année, les 30 ans de sa victoire au Mans.Sur la piste, le coup d'envoi était donné vendredi 11 juillet avec des essais de nuit et un spectacle assuré par huit anciens vainqueurs des 24 Heures : Jürgen Barth, Jean Guichet, Jean-Pierre Jaussaud, Jan Lammers, Gérard Larrousse, Vern Schuppan, Gijs Van Lennep et bien sûr Henri Pescarolo.Un autre moment fort : Little Big Mans. 70 enfants de 6 à 13 ans, parmi lesquels Armand Mille, ont eu le privilège d'effectuer un départ type Le Mans avant de s'élancer au volant de mini-bolides sous le regard attentif de leurs parents. Au terme d'une parade de 4 km sur le circuit Bugatti, chacun des pilotes en herbe s'est vu remettre une coupe Little Big Mans, en souvenir de ce tour de piste inédit.Richard Mille_320088_6
Little Big Mans : futurs champions ? 
Samedi, 16h00. C'est sous des tonnerres d'applaudissements que Buzz Haldrin, le deuxième homme a avoir marché sur la lune en 1969, a donné le signal du départ, type Le Mans, aux pilotes du plateau 1 avant que Felipe Massa, essayeur privé des montres Richard Mille, ne prenne le relais pour lancer le départ du plateau 2, suivi attentivement par Jean et Nicolas Todt, venus en amis.Dimanche, 16H00. La fin de la course a été haletante. A l'arrivée, magnifique première place de Jürgen Barth sur la Porsche 936, la même voiture qui l'avait mené à la victoire en 1977. Un beau cadeau d'anniversaire pour le constructeur de Stuttgart qui célébrait cette année ses 60 ans au Mans Classic.A noter également les belles performances des voitures engagées par Richard Mille. La Matra MS660 conduite par Dominique Guénat et Yvan Mahé a fini troisième du plateau 5. Quant à Fabrice Deschanel et Philippe Liechti, au volant d'une Austin Healey 3000, ils ont décroché la deuxième place dans le classement par team.Richard Mille_320088_7Richard Mille_320088_8 Une nouvelle page de 80 ans d'histoire automobile s'est tournée à la fin de ce week end.Il faudra maintenant patienter jusqu'en 2010 pour que s'écrive un nouveau chapitre du Mans Classic.Richard Mille_320088_9
Richard Mille, le vrai maître de maison du Mans Classic...
Vingt-quatre heures de rêve, qu'on avait pu suivre en direct sur Worldtempus (voir les actualités aux dates de l'événement).

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >