×

Cette recherche est sponsorisée par Schwarz Etienne

Rechercher dans :
Richard Mille - La RM 035 Ultimate Edition d’Alexis Pinturault

Richard Mille La RM 035 Ultimate Edition d’Alexis Pinturault

Le ski provoque des chocs violents sur la montre, qui devient pourtant plus légère. Son directeur marketing Tim Malachard explique comment.

Après la trilogie super légère réalisée pour Rafael Nadal, la RM 035, la RM 035-01 et la RM 035-02, Richard Mille a lancé le mois passé la RM 035 Ultimate Edition, car ce sera la dernière de la série. La numéro 4 fait office de seconde peau sur le poignet d’Alexis Pinturault depuis le 6 avril, date à laquelle Tim Malachard lui a apportée depuis l’usine des Breuleux dans le Jura suisse. « Au début Alexis skiait avec une RM 010, puis nous avons adapté un prototype de la Nadal que nous avions aux Breuleux, une RM 035 en aluminium et magnésium qui était donc un peu moins épaisse et beaucoup plus légère. Il l’a tout de suite adoptée et nous a demandé de pouvoir la garder pour ses compétitions, ce qu’il a fait pendant trois ans. Ensuite il nous a demandé s’il était possible de la rendre encore plus légère. C’est là que nous avons développé cette version en carbone NTPT (pour North Thin Ply Technology) », un matériau composite jusqu’à présent inédit en horlogerie, à la fois plus léger et plus résistant. Ses nano-couches de carbone ne dépassant pas 30 microns d’épaisseur sont recouvertes de résines puis structurées de manière très sophistiquée et chauffées sous pression. Chez Richard Mille la high-tech n’est pas un vain mot.

Chic mais surtout chocs

«L’équipement d’Alexis est contraignant : il porte une combinaison et des gants, il lui fallait une pièce à la fois légère et solide pour résister aux chocs lorsque son poignet tape dans les piquets à plus de 60km/h en slalom. Parfois les coups sont si violents que le mouvement s’est arrêté une fois sous le choc, mais la boîte a toujours résisté, nous n’avons eu ni couronne arrachée ni bris de verre. C’est plus dur pour les bracelets qu’il fait parfois exploser, et nous lui en avons conçu un avec velcro. » Le modèle dont le mouvement s’est arrêté a été analysé à l’usine pour comprendre ce qui s’était passé, comme c’est le cas avec tous les modèles des ambassadeurs dans les autres disciplines. « Un skieur a beaucoup plus de mouvements qu’un pilote automobile par exemple, et nous avons compris que les chocs à ski atteignent un niveau assez incroyable, comparés à ceux qui peuvent survenir dans le tennis, la course automobile, le golf ou même le polo. Nos ingénieurs en ont tiré des enseignements techniques portant sur le renforcement de ce calibre chronofiable, qui nous servent pour tous les développements futurs. Mais pour Alexis surtout, sa nouvelle montre en carbone NTPT a encore perdu du poids, il la sent encore moins que la précédente. »

La RM 035 Ultimate Edition d’Alexis Pinturault

 

Il y a une vie après l’Ultimate Edition

Qu’ils couvrent les domaines lifestyle, du ski ou de l’horlogerie, les quelques journalistes triés sur le volet pour rencontrer Alexis Pinturault lors de cet événement à Courchevel n’ont pas tari d’éloge sur la personnalité du champion de ski, à la fois ouvert et séduisant. Pour Tim Malachard qui a prolongé son contrat de sponsoring de trois ans, « Alexis a au moins dix ans devant lui et il n’y a aucune raison pour que nous ne lui restions pas fidèles», comme c’est le cas par exemple avec Felipe Massa depuis 2004. Le responsable de Richard Mille n’exclut d’ailleurs pas concevoir une montre spécifique pour Alexis Pinturault, car « nous visons le long terme avec lui. Il est simple, il a la tête sur les épaules, il aime bien notre marque et il obsédé par la technique. Il apporte aussi des conseils sur le confort et l’ergonomie. » Hors micro, les brainstormings sur les télésièges de Courchevel évoquent même des développements communs dans le ski. « On parle de centième de seconde pour Alexis comme pour Richard Mille, il est très sensible aux matériaux, il travaille avec son équipementier Head directement avec les ingénieurs, comme nous le faisons avec nos ingénieurs ou ceux de McLaren par exemple » poursuit Tim Malachard. «Il y a des ingénieurs qui lui sont entièrement consacrés chez Head, afin de concevoir ses skis pour le combiné, le slalom, la descente et le super G, et à chaque fois ce sont des critères très différents. Il utilise entre 60 et 80 paires de skis par saison, et ils lui garantissent un support technique personnalisé, nous on adore ça chez Richard Mille. 

La RM 035 Ultimate Edition d’Alexis Pinturault

 

A lire aussi : Alexis Pinturault double ambassadeur et le chronographe mécanique le plus léger du monde

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >