×

Cette recherche est sponsorisée par Louis Vuitton

Rechercher dans :
Piaget - Un an de Polo S, et ensuite ?

Piaget Un an de Polo S, et ensuite ?

Voilà un an que la Polo S a pris sa place dans les collections courantes de la manufacture. Avec quels résultats et quel avenir ?

C’était il y a tout juste un an. Piaget lançait la Polo S. Plus qu’une nouvelle collection, un pari, voire trois paris. Déjà, celui de séduire une nouvelle clientèle, plus jeune, dans l’air du temps. Pour cela, la manufacture allait déployer les moyens de ses ambitions : lancement branché à New York, chefs étoilés en égéries, campagne publicitaire glamour, action sur les réseaux sociaux. Ensuite, deuxième pari, celui de ne pas perdre ses clients fidèles. Ils auraient pu se perdre en chemin : la Polo S n’est ni en or, ni en platine mais en acier. Voilà un métal non précieux dont la manufacture n’a pas coutume. La dernière  création en date était l’Upstream, lancée en 2001 et arrêtée cinq ans plus tard. Qui plus est, le mouvement de la pièce ne tend en rien vers l’extra-plat, sa spécialité. Voilà notamment ce qui a pu motiver la devise du lancement : « Play a different game ». Entre les lignes : un produit différent pour hommes différents (des « game changers », selon Piaget). Pour le reste, que les clients fidèles de la maison se rassurent, Piaget ne change pas.

Enfin, troisième pari, celui de relancer la croissance de la marque avec un prix plus étudié. Telle fut l’ambition de Philippe Léopold-Metzger qui n’aura hélas pas le temps d’en voir les effets : six mois plus tard, les chaises musicales dansaient au groupe Richemont et il fut remplacé par Chabi Nouri, tout en gardant le poste de Président non-exécutif de la Maison.

L’heure du premier bilan

Un an plus tard, paris tenus ? En termes de communication, oui. Le film de lancement a été largement partagé sur les réseaux sociaux. « Notre campagne a généré plus de 11 millions de pages vues sur You Tube et 346 000 vues en live. Sur Facebook, nous avons atteint un pic de 818 nouveaux followers puis 5 087 nouveaux fans », soulignait Valérie Nowak, directrice de la communication internationale de la marque à nos confrères de Stratégies en décembre dernier. Un très beau lancement qui, depuis un an, vit toutefois sur sa lancée : sur son marché domestique suisse, par exemple, Piaget a laissé sa Polo S vivre, s’implanter, sans qu’aucune nouvelle action média n’ait pris place. Prochain coup de projecteur prévu au SIHH, en janvier.

Un an de Polo S, et ensuite ?

Malcolm Borwick © Piaget

Entre temps, la marque a toutefois effectué un second lancement, au printemps : une série limitée de 888 pièces pour trois modèles noirs (cadran, boite, bracelet). C’est une rupture par rapport à la première Polo de 1979, dont le modèle actuel est issu. Piaget en confirme la trajectoire jeune, urbaine, dynamique. Et, accessoirement, internationale : la manufacture, avec la Polo S, visait notamment le marché nord-américain, friand d’acier. Toutefois, « comme pour notre collection iconique Altiplano, la Chine est un marché très important pour la Polo S. Cette montre a également rempli sa mission de rencontrer notre clientèle locale et la Suisse présente d’excellentes performances, que nous comptons bien sûr pérenniser », précise Quentin Hebert, Responsable Marketing horlogerie, Piaget.

Un an de Polo S, et ensuite ?

Polo S © Piaget

Enfin, pour favoriser cette adoption internationale, Piaget a, comme beaucoup d’autres maisons ces derniers mois, misé sur Mr Porter. Le site propose désormais la Polo S à la vente en ligne, notamment ces séries limitées noires. L’action est largement partagée. Mr Porter a le vent en poupe (IWC, Bell & Ross, Junghans, Panerai, Zenith, Oris, etc.) mais Piaget est la seule maison horlo-joaillière à y être représentée. Si les chiffres de vente restent confidentiels, la Polo S a bel et bien déjà rajeuni l’image du vénérable joaillier.

La marque

140 ans d’histoire ininterrompue ont permis à Piaget de se forger une expertise joaillière et horlogère unique. Véritable manufacture de Haute Horlogerie où cohabitent l’art de l’extra-plat avec celui du sertissage le plus fin, la Maison possède une signature esthétique toujours élégante et raffinée.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi