X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Armin Strom

Rechercher dans :
Baselworld
Zenith - L’El Primero Chronograph en trente points

Zenith L’El Primero Chronograph en trente points

Le chronographe Zenith El Primero fut sauvé de l'extinction grâce à l’initiative courageuse d'un homme. Mais cette collection quinquagénaire est fascinante à bien d’autres égards.

Le chronographe Zenith El Primero fête ses 50 ans cette année. Egréner la remarquable histoire du premier mouvement de chronographe automatique au monde permet aussi de suivre le développement de l’industrie horlogère au cours des cinquante dernières années. Voici un résumé de l’histoire de cette montre, distillée en 30 points.

1) L’idée de lancer un chronographe automatique a germé chez Zenith en 1962, pour célébrer le 100e anniversaire de la marque. À l'époque, il n’existait aucun chronographe automatique sur le marché.

2) Entre 1966 et 1967, le Département de Chronométrie de Zenith (qui préparait les montres pour les compétitions d’observatoire) se mit à travailler sur un mouvement haute fréquence battant à 36’000 alternances par heure pour cette nouvelle montre.

3) Avant l’El Primero, Zenith avait des «remonteurs de chronographe», chargés de classer  toutes les pièces du chronographe afin qu’elles correspondent aux tolérances du mouvement de base.

4) Soucieuse de prévenir l’usure des composants de son calibre haute fréquence, Zenith fut la première marque horlogère à utiliser du disulfure de molybdène comme revêtement de surface. Il était appliqué sur les palettes pour améliorer le coefficient de frottement de ces montres.

5) Zenith n'était pas la seule marque à travailler sur un chronographe automatique à l'époque. La compétition était acharnée entre Seiko et le groupe Chronomatic (Hamilton-Buren, Breitling, Heuer et Dubois-Dépraz) pour être le premier à réaliser ce jalon majeur de l’horlogerie.

6) C’est le 10 janvier 1969 que fut annoncé L'El Primero par le biais d’un communiqué de presse. Il fut présenté à la Foire de Bâle en 1969. Le calibre 11 du groupe Chronomatic fut dévoilé le 3 mars 1969, suivi en mai par le chronographe automatique de Seiko.

30 facts about the Zenith El Primero chronograph

Calibre El Primero 1969 © Zenith

7) Le mouvement chronographe El Primero fut lancé par la holding MZM - Mondia Zenith Movado - créée à la fin des années soixante.

8) L’El Primero de Zenith concentrait un chronographe automatique avec date dans un espace plus petit que les chronographes classiques.

9) Dès le départ, le mouvement chronographe El Primero fut proposé en deux versions: une version classique avec date et une autre, avec jour, date, mois et la phase de lune.

10) En 1970, une montre Zenith El Primero traversa l’Atlantique, fixée au train d’atterrissage d’un Boeing 707 sur le vol AF015 Paris-New York.

11) Suite à une décision qui se révélera primordiale pour l’El Primero, Zenith fut vendue à la Zenith Radio Corporation of America le 28 mai 1971. La société holding MZM fut dissoute et la raison sociale Zenith Time SA déposée le 21 juin 1972.

12) En 1974, Zenith commença à ralentir la production de l’El Primero, les propriétaires américains de la société mettant toute leur confiance dans la technologie du quartz.

13) En 1975, la direction décida de cesser complètement la production de mouvements mécaniques et, en 1976, de se débarrasser des machines et outils nécessaires à la production du mouvement El Primero.

14) Charles Vermot, responsable de l'atelier 4 chez Zenith, écrivit alors aux propriétaires américains: « Vous avez tort de croire que le chronographe mécanique automatique va disparaître complètement. »

30 facts about the Zenith El Primero chronograph

Charles Vermot © Zenith

15) Dans le plus grand secret, et avec l’aide de son frère, Charles Vermot décida de défier la direction. Il cacha les 150 presses et la plupart des outils nécessaires à la fabrication du mouvement El Primero dans un grenier qu’il mura ensuite. 

16) En 1978, Zenith Radio Corporation céda Zenith Watches SA à un consortium de trois marques suisses, dont Dixi, un fabricant de machines-outils.

17) Après son rachat, Zenith devint également un fournisseur de mouvement pour des tiers, parmi lesquels Rolex, qui allait déterminer l’avenir de la société.

18) Rolex adopta le mouvement El Primero pour son désormais légendaire chronographe Daytona. Dans le cadre d'un contrat de dix ans, Zenith livra les premiers mouvements en 1988 et les premiers modèles Rolex Daytona équipés  de l’El Primero furent présentés à Baselworld la même année.

19) La Zenith El Primero "De Luca" fut nommée d’après le principal distributeur italien de Zenith et proposée en versions "panda" et "panda inversé". Elles furent produites entre 1988 et 1996 et les premières variantes sont très recherchées par les collectionneurs en raison de l'absence de la mention "El Primero" sur le cadran et du fait qu'elles n'ont été fabriquées que pendant deux ans (1988-1989). Ce modèle El Primero fut le seul à être équipé d'un verre en plexiglas et d’aiguilles de forme épée.

20) En 1991, Zenith commémora le 700e anniversaire de la Confédération suisse avec deux éditions limitées de chronographe-chronomètre renfermant le mouvement El Primero. Bien que le cadran de ces montres fut résolument classique, le fond du boîtier comportait une carte de la Confédération suisse.

21) "J’aurais parié ma vie qu'un jour la production de ce chronographe reprendrait", déclara Charles Vermot à la télévision nationale suisse en 1991.

22) Dans les années 1990, la collection haut de gamme ChronoMaster laissa voir le mouvement El Primero à travers le fond saphir transparent.

23) En 1997, Zenith introduisit le modèle El Primero «Rainbow», conçu sur la base d’un cahier des charges de l'armée de l'air française qui exigeait une résistance élevée aux forces g et un cadran aux couleurs vives susceptible d’être bien lisible dans les cockpits infrarouges.

30 facts about the Zenith El Primero chronograph

El Primero © Zenith

24) Après plus de trois ans de développement, la première version tourbillon de l’El Primero fut présentée dans la Grande ChronoMaster XXT Tourbillon. Ce fut le premier tourbillon haute fréquence au monde.

25) La Grande ChronoMaster XXT Tourbillon fut suivie d’une version à calendrier perpétuel, la Grande ChronoMaster XXT Perpetual Calendar.

26) En 2005, une déclinaison répétition minutes fut présentée dans la Class Traveller, pour laquelle 30 brevets furent déposés.

27) En 2007, un nouveau modèle de la ligne Academy combina le tourbillon et le calendrier perpétuel.

 

30 facts about the Zenith El Primero chronograph

El Primero Rolling Stones © Zenith

28) Le 14 octobre 2012, le parachutiste autrichien Felix Baumgartner entra dans l’histoire avec son saut dans la stratosphère depuis un ballon à hélium. Il portait une Zenith El Primero Stratos Striking 10ème.

30 facts about the Zenith El Primero chronograph

Felix Baumgartner © Zenith

29) En 2017, Zenith lança la Defy El Primero 21, équipée d'un mouvement mécanique battant à la fréquence de 50 Hz et capable afficher le centième de seconde.

30) En 2017 encore, Zenith présenta la Defy LAB, qui inaugurait une conception totalement innovante de l'oscillateur. Cette pièce monobloc en silicium monocristallin remplace à elle seule la trentaine de composants que contient un organe réglant classique.

30 facts about the Zenith El Primero chronograph

Defy Lab © Zenith

 

Vous aimerez aussi

La marque

Depuis sa création, Zenith cultive la capacité d’ouvrir de nouveaux horizons en accompagnant quelques-unes des plus remarquables aventures humaines.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >