X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Schwarz Etienne

Rechercher dans :
Zakaa - Montre féminine : trouver l’émotion…et raison garder

Zakaa Montre féminine : trouver l’émotion…et raison garder

Choisir une montre féminine peut sembler compliqué – surtout pour un homme ! Se concentrer sur l’esthétique est nécessaire, évident, mais pas suffisant. Pour ne commettre aucun impair, suivez le guide.

Les premières montres féminines se portaient en broche dès la fin du XIXe siècle, notamment celles réalisées par Chaumet. On peut encore en voir les traces en son musée. Elles ont depuis considérablement évolué. L’offre est devenue très étendue afin de satisfaire les envies d’une clientèle diversifiée. 

Quel modèle choisir ? La réponse unique n’existe pas. Il y a autant de montres que de femmes. En revanche, on peut dresser quelques garde-fous afin d’éviter d’imprudentes fautes de goûts. Des généralités qui souffriront des exceptions pour des femmes qui en sont aussi. Mais, comme toutes les généralités, elles n’en seront pas moins applicables à la majorité des cas. 

Éviter l’excès de précision

Parmi les points à surveiller, il y a le degré de complication. Chez l’homme, cela peut être une valeur ajoutée : le sentiment de posséder un objet technique, d’endosser indirectement un certain degré de précision et de maîtrise horlogère. Tel est le cas du chronographe : rapide, précis, technique. Or, pour la femme, le chronographe est avant tout le symbole du temps qui passe. Et le temps qui passe est celui qui imprime sa marque, irrémédiable, indélébile. Une fatalité qu’il serait indélicat de rappeler à sa bien-aimée ! Ainsi, les complications à temps courts, la frénésie de l’hyper précision, sont le plus souvent à proscrire. Voilà pourquoi les complications à temps longs sont préférées. 

Montre féminine : trouver l’émotion…et raison garder

Zenith Elite et Defy © Zenith

Le meilleur exemple est la Phase de Lune. Un détaillant comme Zakaa l’a saisi. Présent dans de multiples hub et hôtels internationaux, il s’adresse aussi bien à une clientèle locale qu’internationale à laquelle il n’est pas nécessaire de rappeler l’urgence de son prochain vol. On peut ainsi penser à la nouvelle Zenith Defy Midnight, ou aux nouvelles Elite Phases de Lune de la même manufacture. 

Sortir du lot

Autre écueil : la pièce anodine, trop consensuelle, convenue. Il n’y a rien de plus indélicat que d’offrir à une femme unique une montre qui ne l’est pas. L’horlogerie féminine est aujourd’hui suffisamment étendue pour débusquer non pas une montre mais la montre, singulière, originale.

Montre féminine : trouver l’émotion…et raison garder

Skydance © Louis Moinet

Les marques indépendantes ou les séries limitées servent cet objectif. Pour rester chez Zakaa, il y a Louis Moinet. L’Atelier indépendant installé à proximité de Neuchâtel n’a jamais réalisé que des garde-temps en séries très limitées, voire uniques. C’est le cas de Skydance, une réalisation très originale, sertie. Les aiguilles « gouttes de rosée » sont uniques en horlogerie, propres à Louis Moinet. Le cadran offre une granularité également unique, riche de multiples reflets. Les tons sont vifs, contrastés, allant du bleu nuit ou rouge intense en passant par le vert tropical. Le parti pris esthétique est fort, assumé – un choix porteur de sens pour les femmes évoluant hors des sentiers battus. 

Montre féminine : trouver l’émotion…et raison garder

Carrera © TAG Heuer

Être toujours là

Une montre qui laisse le temps suivre son cours, une montre singulière, voire unique : ces premiers jalons laissent encore un large champ libre. L’essentiel sera donc de trouver la montre qui saura convenir à tous les jours et (presque) toutes les occasions. Mission impossible ? Pas tant que cela. 

Montre féminine : trouver l’émotion…et raison garder

Lady Diver © Ulysse Nardin

Pour suivre sa propriétaire au quotidien, il faut une pièce relativement résistante. Chez TAG Heuer, la mythique Carrera s’offre en 28, 32 ou 36 mm et de surcroît en version quartz ou automatique. C’est d’ailleurs le choix du top model Cara Delevingne. La Lady Diver d’Ulysse Nardin voit son boîtier en 39 mm. Les deux modèles sont en acier, parés pour le quotidien, sans rien sacrifier de leur élégance (boite sertie, cadran nacre), au même titre que la Bulgari Bulgari. Trois choix très complémentaires (urbain, plongée ou luxe à l’italienne) pour lesquels l’émotion sera toujours le seul juge de paix…

Montre féminine : trouver l’émotion…et raison garder

Bulgari Bulgari © Bulgari

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Bulgari possède sa propre définition de l’excellence, qui implique l’équilibre parfait entre design, valeur ajoutée, qualité des produits et service mondial. Concernant l’horlogerie,  tout...

En savoir plus >

La Maison Louis Moinet est née de la passion d’un homme qui se retrouve aujourd’hui dans chacune de ses créations. Elle conduit le concept d’exclusivité à son paroxysme en ne développant que des...

En savoir plus >

Plus de 150 ans de savoir-faire horloger et d'innovations techniques ont permis à TAG Heuer d'être aujourd'hui la référence absolue en matière de montres de sport d'avant-garde. En accompagnant...

En savoir plus >

Ulysse Nardin est une manufacture d’avant-garde inspirée par l’univers marin et proposant des garde-temps aux assoiffés de liberté.

En savoir plus >

Depuis sa création, Zenith cultive la capacité d’ouvrir de nouveaux horizons en accompagnant quelques-unes des plus remarquables aventures humaines.

En savoir plus >