×

Cette recherche est sponsorisée par Raymond Weil

Recherche
Rechercher dans :

SIHH 2017 Salon International de la Haute Horlogerie - Genève, 16-20 janvier 2017

Van Cleef & Arpels - Nouveauté SIHH 2017

Van Cleef & Arpels Nouveauté SIHH 2017

La Lady Arpels Papillon Automate sort de son cocon après trois ans de gestation, battant des ailes au-dessus du cadran.

La semaine passée, les Ateliers horlogers de Van Cleef & Arpels basés au Campus de la Haute Horlogerie à Meyrin (Genève) étaient en effervescence : accompagné de toute son équipe de direction parisienne, le CEO de la marque, Nicolas Bos, venait présenter à la presse européenne deux grandes nouveautés 2017, tout en réaffirmant sa stratégie horlogère pour l’an prochain. Van Cleef & Arpels continuera à proposer des bijoux qui donnent l’heure, ainsi que des pièces narratives animées de mouvements mécaniques sur les thèmes qui lui sont chers, tels que la danse, la nature enchantée ou l’astronomie.
Deux de ces thèmes se retrouvent dans une création hors du commun, une impressionnante pièce à l’indéniable ADN de Van Cleef & Arpels ayant nécessité près de six ans de recherche et développement avec plusieurs artisans et corps de métier. Les premiers témoins privilégiés de cette œuvre aussi émouvante qu’exceptionnelle se sont engagés à ne pas lever le voile dessus avant le premier jour du SIHH en janvier 2017. La magie nécessite de la patience.
Il en également fallu aux concepteurs de cette autre réalisation ambitieuse, présentée officiellement au dit Salon International de la Haute Horlogerie en début d’année, mais dès aujourd’hui à la communauté WorldTempus, notamment à travers plusieurs petits films exclusifs illustrant la complexité et la beauté de cet automate de poignet.

van cleef & arpels Papillon automate

L’effet papillon
Ce qu’on ne distingue pas sur une image fixe, c’est que le papillon en or et émail posé sur la fleur bat les ailes ! La prouesse esthétique et technique devient d’autant plus remarquable lorsque l’on apprend que ce battement d’ailes survient de manière aléatoire, irrégulière en fonction de l’activité du porteur, et à la demande. Chaque heure, si la montre est au repos, le papillon fétiche de Van Cleef & Arpels agitera ses ailes 19 fois à intervalles irréguliers pour une centaine de battements. Ou le double si elle est portée de manière dynamique. L’état de la réserve de marche conditionne le nombre de battements successifs (entre deux si elle est basse et cinq au maximum). En panne d’inspiration ou un petit besoin d’hypnose ? Le bouton poussoir libère cinq battements successifs en une pression, et le spectacle peut même durer 40mn en en laissant le poussoir enfoncé jusqu’à ce que le barillet dédié à l’automate ait libéré toute son énergie. Pendant le remontage par le biais de la couronne, le papillon bat également des ailes tant que le barillet n’est pas rechargé, puis les laisse au repos pour indiquer qu’il n’est plus nécessaire de le remonter.

Voir la vidéo 1
Voir la vidéo 2

 

van-cleef-arpels--lady-arpels-papillon-automate2

Une semaine pour monter un seul mouvement
Le responsable du département R&D précise qu’il a fallu trois ans de travail pour élaborer cet ingénieux mécanisme à roue séquencée et bielles avec différentiel en début de fonction, qui a fait l’objet de quatre demandes de brevet. Observées à la loupe, les bielles évoquent les roues des anciennes locomotives à vapeur. En conséquence, la plaque de base du cadran est extrêmement complexe puisqu’il a fallu concentrer beaucoup de composants d’un côté afin de libérer de la place pour l’automate. Les équipes responsables du cadran, du boîtier et du mouvement ont œuvré en parallèle pour aboutir à une parfaite intégration. L’interaction entre le cadran et la lunette a été optimisée pour obtenir une ouverture maximum sur un diamètre minimum malgré la couronne. Le degré d’ouverture des ailes a longuement été étudié sur des maquettes avant de les recouvrir de saphir, notamment pour étudier son impact sur la consommation d’énergie.

van-cleef-arpels--lady-arpels-papillon-automate3

La complexité du mouvement automatique est telle qu’il faut une semaine entière pour en monter un seul aux Ateliers horlogers de Van Cleef & Arpels. Entre vingt et trente par an prendront ainsi vie. Le fabuleux ornement du cadran vient alors lui donner des couleurs : émail champlevé et paillonné, nacre, plique-à-jour, pluie de diamants ronds et taille poire, saphirs bleus et mauves. Les ailes du désir marqueront-elles le grand retour de Van Cleef & Arpels au Grand Prix d’Horlogerie de Genève ?

Lady Arpels Papillon Automate
Boîtier : or blanc 18cts serti de diamants, couronne sertie d’un diamant, fond gravé or et glace saphir sur masse oscillante, étanche à 30m.
Diamètre : 38mm
Mouvement : mécanique à remontage automatique (développé en exclusivité pour VCA avec module aléatoire), double barillet (un pour l’automate)
Cadran : en or serti de diamants ronds et taille poire, saphirs bleus et mauves, émail champlevé et paillonné, nacre, plique-à-jour
Bracelet : alligator bleu, boucle ardillon en or blanc serti de diamants

La marque

L’excellence joaillère et horlogère distingue chacune des créations de Van Cleef & Arpels. Elles s’inspirent tour à tour de la nature, la couture ou l’imaginaire et ouvrent les portes d’un univers intemporel de beauté et d’harmonie.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >