×

Cette recherche est sponsorisée par Longines

Rechercher dans :
Vacheron Constantin - Métiers d’Art Villes Lumières

Vacheron Constantin Métiers d’Art Villes Lumières

Les trois premières pièces de cette nouvelle collection, certifiées Poinçon de Genève, sont dédiées à la magie nocturne de Genève, Paris et New York.

La nouvelle collection Métiers d’Art Villes Lumières invite à un voyage nocturne au-dessus de villes foisonnantes de créativité. Des myriades de poudres font naître un tableau miniature de ces étendues urbaines vues du ciel, sur des cadrans drapés d’un fond d’émail.

La Maison a imaginé la rencontre entre deux arts d’exception : l’émail Grand Feu champlevé, un savoir-faire transmis depuis près de trois siècles par les artisans de Vacheron Constantin, et la pose à la main de poudres précieuses. Pour la première fois, cette technique est appliquée à un cadran de montre sur lequel ont été distillées une à une et avec la plus grande habileté, des poudres d’or, de perles, de platine et de diamant qui donnent un éclat inédit à l’émail. Les points de lumière, placés avec la plus grande minutie, composent le portrait de ces majestueux paysages urbains. Très réalistes, les artères, les fleuves et les monuments célèbres s’animent de jeux de lumière. L’application de ces poudres précieuses à la surface d’un cadran de montre a imposé une contrainte supplémentaire : définir une altitude idéale pour chaque ville, afin de pouvoir retranscrire de façon juste toute l’émotion des tracés urbains. Les tableaux miniatures restituent fidèlement la cartographique lumineuse des cités, avec ses différentes sources de lumière, tels que les quartiers – plus ou moins animés – ou la densité de la circulation.

Pour chacun des cadrans, le maître émailleur a tout d’abord étudié les possibilités de champlevé, afin de mettre en valeur les contours des rues, des jardins et des plans d’eau. Après avoir creusé à la main le cadran en or selon les tracés choisis, il a ensuite appliqué des couches successives d’émaux translucides colorés. Entre chaque application, la pièce est cuite à la très haute température de 850°. Ces étapes délicates permettent au verre réduit en poudre et mêlé d’oxydes pour les couleurs, de fusionner, se transformer puis se vitrifier en refroidissant, avec le risque que le cadran se fende ou que des imperfections se forment. De plus, le maître émailleur a dû composer des teintes légèrement translucides et sombres afin de reproduire l’atmosphère si particulière de la nuit.

Les lumières de Paris.

Vacheron Constantin a invité l’artiste japonaise Yoko Imai à associer son art à celui de l’artisan émailleur. Formée auprès de grands Maîtres japonais, elle a développé sa propre technique artistique : la peinture d’inspiration calligraphique sur toile, rehaussée de poudres précieuses. Pour la Maison, elle adapte pour la première fois ce procédé à l’émail d’un cadran de montre, dans un saisissant jeu de clair-obscur.

Le survol commence par Genève, berceau de l’horlogerie technique et précieuse, réputée pour avoir fait s’épanouir l’art de l’émail miniature. Puis vient Paris, « Ville Lumière » par excellence, favorite des artistes, des philosophes et des écrivains. La vue aérienne de la capitale retrace la vie de lieux emblématiques, tels que la place de l’Étoile et les Champs-Élysées, la Seine, le Champs de Mars et la Tour Eiffel, connue pour ses jeux de lumière, vue d’en haut et gravée dans l’or. Enfin, New York, la cité qui ne dort jamais, symbole du rêve et de l’effervescence, où tout est possible. Sa reproduction touche aux limites de la technique de pose de poudres précieuses, avec le point de vue le plus élevé qui puisse être traité. Sur l’émail Grand Feu, des dizaines de millier de points précieux animent les reliefs lumineux de l’île de Manhattan avec Central Park, du fleuve Hudson et de Brooklyn.

Le calibre mécanique automatique manufacture 2460 SC affiche les heures, les minutes et les secondes. Visible à travers le fond transparent, la masse oscillante en or 22 carats offre un décor finement exécuté inspiré de la croix de Malte, symbole de la Maison. Chacun des composants, apparent ou caché, est décoré de finitions réalisées dans le plus grand respect des savoir-faire horlogers – anglage, perlage ou encore polissage. Le calibre est protégé par un précieux boîtier d’or blanc.

Les Métiers d'Art Villes Lumières sont proposées sur un bracelet en cuir d'alligator avec une boucle ardillon.

La marque

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime l’horloger ou l’artisan qui dévoue son savoir-faire à la naissance d’un garde-temps d’exception. La Manufacture travaille également dans un esprit d’éthique sociale et environnementale – elle est notamment certifiée par le Responsible Jewellery Council...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >