X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Breguet

Rechercher dans :
Vacheron Constantin - Les Collectionneurs

Vacheron Constantin Les Collectionneurs

L’engouement pour les montres vintage n’est pas prêt de fléchir. Le récent rachat de Watchfinder & Co par le groupe Richemont va au contraire le renforcer et l’une des plus anciennes Maisons au monde se tourne à présent vers le secteur vintage.

A Londres, ce mois-ci, Vacheron Constantin a dévoilé Les Collectionneurs, une expo-vente de 18 montres de poche et montres-bracelets datant de 1923 à 1969, entièrement restaurées et révisées par la Maison horlogère suisse. Disponibles à la boutique de la Bond Street pour une période limitée dans le temps, chaque garde-temps s’accompagne notamment d’une garantie de 2 ans, identique à celles délivrées pour une montre moderne Vacheron Constantin, ainsi que d’un certificat d’authenticité.

« L'idée qui se cache derrière Les Collectionneurs était d’apporter un complément à nos garde-temps modernes », explique Christian Selmoni, Directeur Style & Héritage chez Vacheron Constantin, tout en mettant en avant le fait qu'il s'agit de la seule maison proposant un tel programme vintage dédié et certifié. « C’est un bon moyen de promouvoir notre héritage, notre créativité, notre conception et notre technicité. »

Les Collectionneurs

Montre à secret de 1948 sur un bracelet en or © Vacheron Constantin

Les montres proviennent principalement de maisons de ventes aux enchères, mais également de collectionneurs privés et de la vente en ligne. Estimés à des prix compétitifs partant de 9’000£ pour les montres de poche et 13'500£ pour les montres-bracelets, Les Collectionneurs mise sur une nouvelle base de clients potentiels. « De manière générale, de nombreux jeunes sont intéressés à acheter des montres vintage, mais ils ne veulent pas se risquer à les acquérir lors d’une vente aux enchères », confie Selmoni. « Dans le cas présent, nous leur proposons une montre pleinement fonctionnelle et révisée avec une garantie de 2 ans. »

Les Collectionneurs

Un modèle trois aiguilles de 1951 © Vacheron Constantin

La gamme de choix comporte aussi bien des montres simples qu’à complication, ayant toutes une histoire passionnante à raconter. Par exemple, un modèle trois aiguilles de 1951 au boîtier de 34 mm en or jaune est une des créations phares du milieu du siècle dernier avec son esthétique minimaliste composée de 11 grands index facettés et de grandes cornes triangulaires (« cornes à oreilles de chien », telles que les décrit Selmoni) en or. A la même période, une montre étanche de première génération datant de 1953, dotée d’un boîtier en or blanc et d’un cadran argenté, figure parmi les premières montres-bracelets pouvant être remontées dans les deux sens. Sans oublier la somptueuse et épatante montre à secret pour dames de 1948 équipée d’un bracelet en or et battant au rythme d’un calibre mécanique à remontage manuel logé au cœur d’un boîtier de 25 mm.

Les Collectionneurs

Une montre étanche de première génération datant de 1953 © Vacheron Constantin

Pour ce qui est des montres à complications, un chronographe de 1953 en or rose arborant un cadran bicolore cerclé par un tour des minutes extérieur surmonté d'une échelle tachymétrique et télémétrique. Il n’est donc en rien surprenant que cette magnifique montre, embellie par des aiguilles en acier bleui et des cornes en forme d’éventails, soit la préférée de Selmoni. Ailleurs, trois godrons et une lunette en deux dimensions confèrent plein de caractère à un triple calendrier 1947, tout comme son cadran bicolore argenté orné à la fois de chiffres arabes et d'index triangulaires tendance. La date est indiquée au moyen d’un cercle extérieur orné de chiffres arabes rouges qui font élégamment écho aux indications rouges du jour et de la date – rien de moins qu’en français – situées au centre du cadran. Cette montre rare et attrayante a servi de source d’inspiration pour la gamme Historiques Triple Calendrier, récemment lancée par la Maison. 

Les Collectionneurs

Un chronographe de 1953, la montre préférée de Christian Selmoni © Vacheron Constantin

Dans l’intervalle, les plus anciennes ventes provenaient des montres de poche, telles qu’un chronographe à rattrapante en or jaune datant de 1924. L’esthétique de cette montre mécanique à remontage manuel de 44 mm est emblématique de cette période avec son boîtier en quatre parties, son couvercle et son fond à charnières, ainsi que ses deux sous-cadrans – un compteur 30 minutes et une petite seconde – interrompant avec élégance le tour de 10 chiffres arabes en émail noir gras.

Les Collectionneurs

Une montre de poche chronographe à rattrapante datant de 1924 © Vacheron Constantin

La Maison explique que le Royaume-Uni compte un nombre particulièrement élevé de propriétaires de modèles vintage signés Vacheron Constantin et c'est la raison pour laquelle lancer Les Collectionneurs à Londres s’est révélé comme une évidence. (« Tout ce qui touche à la haute mécanique, à l’héritage et à la restauration est parlant pour les Anglais »), indique Selmoni. Il est déjà prévu d’exposer la collection dans le monde entier et il ne reste donc plus qu’à procéder de la bonne manière pour l’une des maisons les plus raffinées et chargées d’histoire au monde. « Il existe une forte demande pour les garde-temps vintage, mais nous devons trouver un juste milieu entre exclusivité et visibilité », explique Selmoni.

La marque

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime l’horloger ou l’artisan qui dévoue son savoir-faire à la naissance d’un garde-temps d’exception. La Manufacture travaille également dans un esprit d’éthique sociale et environnementale – elle est notamment certifiée par le Responsible Jewellery Council...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi