X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :
Watches & Wonders
Vacheron Constantin -  Les Cabinotiers Grande Complication astronomique à sonnerie

Vacheron Constantin Les Cabinotiers Grande Complication astronomique à sonnerie

Avec cette nouvelle pièce au calibre extra-plat à répétition minutes et muni de 19 complications, la marque démontre une nouvelle fois sa maîtrise technique dans la réalisation de grandes complications horlogères.

Intégrée à l’assortiment « La Musique du Temps® », qui réunit un ensemble de montres à sonnerie exceptionnelles, toutes pièces à exemplaires uniques pour collectionneurs, cette nouvelle réalisation est tout d’abord basée sur une répétition minutes qui a commandé la construction de l’ensemble du calibre. C’est le célèbre calibre manufacture 1731 qui a servi de base de travail, en raison de la finesse du mouvement pour une répétition minutes. Avec une hauteur de seulement 3,90 mm, le calibre 1731 dispose en outre d’une réserve de marche de 60 heures et d’une qualité sonore, notamment grâce au développement d’un régulateur de sonnerie volant silencieux. Ce mouvement a donc été retravaillé pour accueillir les complications astronomiques qui font de ce garde-temps une montre d’exception. Avec le nouveau calibre 1731 M820, cette pièce se voit ainsi dotée de 19 complications  logées dans une hauteur d’à peine 7,84 millimètres, sans déroger à l’esprit du mouvement extraplat de base. L’un des grands défis a été d’indexer l’équation marchante à la répétition minutes tout en conservant une très grande finesse.

Calendrier perpétuel et temps solaire

Cette montre est équipée d’un calendrier perpétuel qui s’exprime harmonieusement sur le cadran opalin bleu. L’indication de la date par aiguille serpentine dans un compteur azuré à 3h a été privilégiée dans un objectif de lisibilité. Les jours, mois et années bissextiles s’affichent par guichets entre 12h et 2h. A l’indication de la date répondent les phases de lune de précision et l'âge de la lune avec en plus, l'indication du jour/nuit qui est coaxiale avec l'indication des phases de lune, compléments logique et poétique du calendrier perpétuel. Le bas du cadran est quant à lui occupé par l’affichage par aiguilles des heures de lever et de coucher du soleil, complété par une mesure linéaire de la longueur du jour et de la nuit. Une ouverture à 4h laisse également apparaître un disque porteur des signes du zodiaque, des saisons, des solstices et des équinoxes.

Comme l’annoncent ces dernières fonctions, cette pièce est d’abord et avant tout une montre astronomique qui, outre le temps civil indiqué par les deux aiguilles centrales, affiche également les particularités du temps solaire. Comme la course de la Terre autour du Soleil décrit une trajectoire non pas circulaire mais elliptique et comme l’axe de la Terre est incliné à 24° par rapport au plan de son orbite, la durée entre deux passages du Soleil au zénith n’est pas la même tout au long de l’année. Cette différence entre le jour solaire (vrai) et le jour civil (moyen) de 24 heures, va de -16 à +14 minutes selon les époques de l’année pour ne coïncider que quatre fois sur douze mois.

Appelée équation du temps, ou correction du temps en langage astronomique, cette information a depuis longtemps fasciné les horlogers. Et comme ces variations sont rigoureusement identiques d’une année à l’autre, il est ainsi possible de les programmer mécaniquement via une came annuelle qui commande l’affichage de ce différentiel de temps. Sur cette pièce, les maîtres horlogers de la Maison ont choisi la solution, plus rare et plus complexe, d’une équation marchante. Celle-ci consiste à afficher l’heure solaire également par aiguille des minutes centrale, ici symboliquement dentelée, et permet donc une lecture instantanée à la fois du temps civil et solaire.

 Les Cabinotiers Grande Complication astronomique à sonnerie

Les Cabinotiers Grande complication astronomique à sonnerie – Ode à la musique © Vacheron Constantin

Temps sidéral

Une montre astronomique telle que la conçoivent les maîtres horlogers de Vacheron Constantin n’en serait pas une sans indication du temps sidéral. C’est précisément ce que l’on trouve au dos de cette pièce avec une carte du ciel formée de manière ingénieuse par deux disques de saphir superposés. En prenant comme point de référence une étoile fixe de la voûte céleste, le temps que met la Terre à effectuer un tour complet de 360°, ou jour sidéral, est d’exactement de 23 heures, 56 minutes et 4 secondes. Comme la Terre effectue à la fois une rotation sur elle-même et une révolution autour du soleil, il lui faut en effet environ quatre minutes de moins qu’un jour civil pour retrouver son point d’origine par rapport à l’étoile donnée. Sur cette pièce, on peut ainsi observer en périphérie du premier disque inférieur mobile la minuterie du temps sidéral ponctuée des points cardinaux qui effectue donc une rotation conformément au temps sidéral.

Toujours sur le même disque, une ellipse bleutée décentrée sert de révélateur par transparence aux constellations de la voute céleste qui, elles, sont positionnées sur le disque supérieur fixe. Ce ballet mécanique révèle ainsi la vision du ciel en mouvement tel qu’on peut l’observer depuis un point donné de la Terre. Ce même deuxième disque est également porteur d’une ellipse blanche pour l’équateur céleste et d’une ellipse rouge pour l’écliptique. Alors que la première est une projection de l’équateur sur la sphère céleste qui tient compte de l’inclinaison de la Terre de quelque 24°, la seconde représente, d’un point de vue héliocentrique, le plan de l’orbite terrestre servant de référence aux coordonnées célestes. A noter enfin le cadran d’un bleu intense porteur des mois de l’année.

La différence entre le jour sidéral et le jour moyen implique que le disque inférieur mobile va effectuer une rotation complète en 23h56 minutes et 4 secondes de temps moyen.

Intégré dans un boîtier en or rose de 45 mm de diamètre pour une hauteur d’à peine 12,54 mm, parfaitement étudié pour loger le correcteur de la voute céleste et la gâchette de la répétition minutes sur la carrure, ce calibre est l’un des très rares mouvements à offrir simultanément une répétition minutes ainsi que le temps civil, solaire et sidéral. A ce niveau de complexité extrême répondent les finitions de cette pièce dont on peut admirer par transparence les Côtes de Genève d’un mouvement qui semble flotter dans les étoiles. Un bracelet en cuir d’alligator bleu nuit avec boucle ardillon termine l’élégance de cette pièce.

 Les Cabinotiers Grande Complication astronomique à sonnerie

Les Cabinotiers Grande complication astronomique à sonnerie – Ode à la musique © Vacheron Constantin

 

 

Vous aimerez aussi

La marque

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime l’horloger ou l’artisan qui dévoue son savoir-faire à la naissance d’un garde-temps d’exception. La Manufacture travaille également dans un esprit d’éthique sociale et environnementale – elle est notamment certifiée par le Responsible Jewellery Council...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >