X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Trilobe

Rechercher dans :
Vacheron Constantin - Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Vacheron Constantin Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Le chronographe fait partie des complications faisant la renommée de la Maison horlogère. Celui-ci, dont l’histoire a commencé au 19ème siècle chez Vacheron Constantin, est mis en valeur par le modèle Historiques Cornes de Vache 1955, lancé en version acier en cette année 2019.

Réputé pour ses complications horlogères, Vacheron Constantin se distingue notamment par ses chronographes, dont l’histoire remonte au 19ème siècle. Preuve en est la Référence 57260, présentée en 2015, pour le 260ème anniversaire de la Maison. Cette pièce unique, qui a la particularité d’être double rétrograde, est le garde-temps possédant le plus de complications au monde : au total 57.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Référence 57260 © WorldTempus/Jordy Bellido

Initié avec les montres de poche, le chronographe s’est progressivement mué en montre-bracelet, comme en témoigne la Cornes de Vache, remise au goût du jour dès 2015.

Le commencement

Tirant son origine de la seconde morte, le chronographe, comportant une deuxième aiguille des secondes pouvant se démarrer, s’arrêter et se remettre à zéro, apparaît chez Vacheron Constantin avec une montre savonnette datant de 1874. En 1917, la première grande commande est passée par l’armée américaine pour équiper ses bataillons du génie, actifs dans la reconstruction de l’Europe, avec notamment des pièces pourvues de luminescence au radium.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Montre savonnette de 1874 © WorldTempus/Jordy Bellido

L’apparition du bracelet

1917 marque une étape importante pour Vacheron Constantin avec l’apparition du premier chronographe monté sur bracelet. La praticité et la fonctionnalité que confère la montre-bracelet se perçoit avec la création de ce premier modèle mono-poussoir en or avec compteur des minutes.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Chronographe mono-poussoir de 1917 © Vacheron Constantin

Plus tard, dans les années 30 et 40, sont apparues les références 4072 et 4178, des garde-temps marquants encore bien ancrés dans la mémoire des collectionneurs. Ces deux chronographes occupent une place particulière dans le patrimoine de la Maison, car ce sont les deux (jointement à la Cornes de Vache) les plus importants d’un point de vue patrimonial selon Christian Selmoni, directeur du style et du patrimoine. De plus, celui-ci relève que la référence 4072 revêt une place d’autant plus importante à ses yeux car c’est un modèle qui a perduré au fil des décennies : « Il a été lancé au milieu des années 1930 et Vacheron Constantin l’a produit jusqu’à la fin des années 1960 en tout cas. Ce chronographe a traversé quatre décennies et c’est donc un exemple de longévité ; son style classique a perduré indépendamment des modes », rappelle Christian Selmoni.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Référence 4072 © WorldTempus/Jordy Bellido

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Référence 4178 © Vacheron Constantin

La Cornes de Vache : représentante des chronographes

Les années 1950 vont amener un vent de fraîcheur et d’originalité chez Vacheron Constantin, innovant et précurseur, avec l’apparition, d’un point de vue design, des godrons ou encore des cornes de vache, nom donné à la forme originale de ses anses. En 1955, le modèle référence 6087, appelé « Cornes de Vache » (d’abord à l’interne puis répandu plus largement), est présenté et n’existe qu’en 36 exemplaires connus en or jaune et rose. Ce chronographe, qui célèbre le 200ème anniversaire de la marque et qui plaît particulièrement au continent américain, est accompagné de deux grandes nouveautés : son étanchéité ainsi que sa résistance aux champs magnétiques.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Référence 6087 « Cornes de Vache » © WorldTempus/Jordy Bellido

La fin des années 1980 voit le retour en grâce des montres mécaniques et l’on redécouvre les complications horlogères telles que le chronographe. Le modèle 47001 (premier mouvement automatique), qui sera suivi d’une réédition du modèle 4178 (mouvement à remontage manuel), ainsi que de la référence 49005 (dotée d’un quantième perpétuel et de l’affichage des phases de lune) ; les collections Overseas et Malte viendront s’ajouter à ces chronographes par la suite.

2015 est une année importante pour la référence 6087, qui se voit rééditée pour la première fois depuis 1955. En ce qui concerne son design, la réédition reste semblable à son aînée bien que son diamètre soit plus large de 3,5mm, ce qui lui confère un aspect plus moderne. D’un point de vue mécanique, Vacheron Constantin opte pour le calibre 1142, développé en 1942 et désormais certifié Poinçon de Genève, pour habiter le cœur de cette création afin de respecter le plus fidèlement possible l’esprit de cette montre : « C’est le chronographe que nous utilisons pour des montres qui évoquent le passé comme, typiquement, la Cornes de Vache », souligne Christian Selmoni. Cette édition 2015 en platine se voit suivie d’un modèle 2016 en or rose 18K 4N.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Calibre 1142 de face (à gauche) et de dos (à droite) © Vacheron Constantin

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Historiques Cornes de Vache 1955 (platine) © Vacheron Constantin

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Historiques Cornes de Vache 1955 (or rose 18K 4N) © Vacheron Constantin

En cette année 2019, la Maison horlogère a présenté son nouveau garde-temps Historiques Cornes de Vache 1955 dans une version en acier, accompagnée du calibre 1142 ayant la particularité de posséder une roue à colonnes dont la tête de vis est en forme de croix de Malte, symbole de la Maison. C’est la première fois que l’acier apparaît sur ce modèle.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Historiques Cornes de Vache 1955 (acier) © Vacheron Constantin

Un bracelet en cuir made in Serapian

Afin d’habiller élégamment la montre Historiques Cornes de Vache 1955 en acier, Vacheron Constantin a fait appel à Serapian, Maison milanaise de maroquinerie de luxe. Celle-ci a confectionné un bracelet en cuir de veau brun dont la patine se marie à la perfection avec le style vintage du garde-temps. La forme « attacco » donnée au second passant du bracelet est identique à celle qui se retrouve sur les anses des sacs du maroquinier italien. L’Historiques Cornes de Vache 1955 marque donc la première collaboration entre Vacheron Constantin et Serapian.

Le chronographe : une institution chez Vacheron Constantin

Bracelets Serapian © WorldTempus/Jordy Bellido

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime l’horloger ou l’artisan qui dévoue son savoir-faire à la naissance d’un garde-temps d’exception. La Manufacture travaille également dans un esprit d’éthique sociale et environnementale – elle est notamment certifiée par le Responsible Jewellery Council...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi