X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :
20e Anniversaire
Vacheron Constantin - Et pourquoi pas ?

Vacheron Constantin Et pourquoi pas ?

2006 : Overseas Dual Time*

Distance

Pour s’envoler, les 846 millions de touristes pourront choisir l’avion, et notamment le gigantesque Airbus A380 qui obtient enfin ses certifications FAA (USA) et EASA (Europe). Confortablement installés, les business (wo)men resteront en contact avec leur bureau via le désormais très vintage Palm Treo 680 – premier Palm sans antenne – qui vient d’arriver sur le marché. Les voyages internationaux ne cessent de se développer et de nouvelles destinations attirent les touristes. Le plus grand hôtel du monde, offrant plus de 6’000 chambres, est inauguré dans la station de montagne de Pahang en Malaisie. Les amateurs d’art et de sport ont de multiples occasions de voyager, entre l’Italie et ses Jeux Olympiques, Amsterdam pour les 400 ans de la naissance de Rembrandt ou l’Allemagne et son Mondial de Foot.

C’est à Berlin qu’une petite distance marque l’histoire du sport. C’est celle qui sépare la tête de Zinedine Zidane du nez de Marco Materazzi lors de la finale de la Coupe du Monde de Foot. L’Italie gagne, la France pleure mais finit par chanter « Zidane il a frappé, Zidane il a tapé », chanson concoctée par La Plage et vedette de l’été ! Elle se retrouve très vite sur iTunes qui vient d’atteindre 1 milliard de chansons chargées !

Et pourquoi pas ?

Overseas Dual Time © Vacheron Constantin

Berlin, Turin, Amsterdam. Les plus fortunés fendent la bise au volant de la magnifique Audi R8, première « supercar » de la marque d’Ingolstadt, dévoilée au Paris Motor Show (Salon automobile de Paris). La montre de 2006 doit être une voyageuse, pouvant séduire un pilote d’Airbus, et capable d’aider ceux qui parcourent de grandes distances. Ce sera donc la bien nommée Vacheron Constantin Overseas Dual Time.

Pourquoi Vacheron Constantin ?

La marque genevoise est née en 1755 et reste à ce jour la marque la plus ancienne qui n’ait jamais cessé son activité. Napoléon Bonaparte ou les frères Wright furent notamment des clients de la marque qui détient de nombreux brevets ainsi que le record de la montre la plus compliquée jamais réalisée, la Référence 57260. Si Vacheron Constantin est surtout réputée pour ses montres classiques, elle a à son actif une montre chérie des collectionneurs – et ancêtre de l’Overseas –, la magnifique Référence 222. La montre fut présentée en 1977 pour célébrer les 222 ans de la marque. Dessinée par Jorg Hysek, elle se présentait sous la forme d’une pièce sportive, en acier, or ou bi-métal, équipée d’un bracelet intégré, à l’instar de l’Audemars Piguet Royal Oak ou de la Patek Philippe Nautilus. La 222 sera suivie par la 333 puis par l’Overseas en 1996. En 1999, la gamme Overseas accueillit un chronographe. En 2004, la montre connut sa première évolution mais ne perdit pas ses gènes originaux (lunette crantée, bracelet intégré). En 2006, 10 ans après son apparition, Vacheron Constantin équipe l’Overseas d’une de mes complications préférées : le dual time.

Et pourquoi pas ?

Overseas Dual Time © Vacheron Constantin

La Vacheron Constantin overseas dual time :
« movin’ doin’it, you know ! Get up, get on up ! »

Bien sûr, vous aurez reconnu les paroles d’une chanson qui donne envie de bouger, Sex Machine de James Brown, disparu le jour de Noël 2006. La Vacheron Constantin Overseas Dual Time est exactement ça. Une montre qui donne envie de bouger. Elle conserve le design de l’Overseas classique, avec un boîtier de 42 mm, mais ajoute un second fuseau horaire, une réserve de marche et un quantième à aiguille. Son étanchéité est de 100 m et le second fuseau horaire peut être réglé indépendamment par une couronne située à 2 heures. Enfin, pour compléter cette panoplie de la parfaite voyageuse, l’Overseas Dual Time offre aussi un indicateur Jour / Nuit. En 2006, elle est disponible en 2 versions acier (cadran noir ou blanc) et une série limitée en or rose.

Qu’en pense l’avocat du diable ?

Les voyages forment la jeunesse, certes. Mais ils aident à vivre plus vieux et ça, ça fâche notre Satan horloger ! La Vacheron Constantin Dual Time offre beaucoup et le principal reproche pourrait être qu’elle essaie d’en faire trop. Sa réserve de marche prend trop de place. Idéalement, le second fuseau horaire, le quantième à aiguille et la réserve de marche devraient avoir la même taille. Ces détails seront d’ailleurs revus dans la version de 2018. Et bien sûr, vous trouverez mon commentaire habituel sur la présence – inutile – du fameux Automatic… Sinon, elle est une des voyageuses les plus sympathiques de la décennie pour ceux qui veulent se rendre « Overseas ».

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais.

Commander maintenant

 

Vous aimerez aussi

La marque

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime l’horloger ou l’artisan qui dévoue son savoir-faire à la naissance d’un garde-temps d’exception. La Manufacture travaille également dans un esprit d’éthique sociale et environnementale – elle est notamment certifiée par le Responsible Jewellery Council...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >