X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Girard-Perregaux

Rechercher dans :
Urwerk - La UR-100 GunMetal prend le soleil pour témoin

Urwerk La UR-100 GunMetal prend le soleil pour témoin

La collection dédiée au voyage autour du soleil commence par la nouvelle déclinaison UR-100 GunMetal de la collection « SpaceTime ».

Sur la UR-100 GunMetal, à l’affichage des heures et minutes par le biais de satellites, s’ajoute une nouvelle information. L’aiguille des minutes, une fois passé le cap de la 60ème minute disparait pour réapparaître comme compteur de kilomètres. Elle vient illustrer les 555 kilomètres parcourus toutes les 20 minutes par tout habitant de la Terre. C’est en effet, en moyenne la vitesse de rotation de la Terre calculée au niveau de l’Equateur. A son exact opposé, vient s’afficher une autre donnée, la révolution de la Terre autour du soleil, soit 35'740 kilomètres par 20 minutes. Sur la face de la UR-100 GunMetal, heures et kilomètres partagent ainsi un même statut, une même échelle de valeur. Ces unités s’illuminent en vert incandescent pour la lecture des heures et en blanc flamboyant pour les kilomètres.

La UR-100 GunMetal prend le soleil pour témoin

UR-100 GunMetal Face © Urwerk

« Cette création est inspirée d’un cadeau reçu de mon père, Geri Baumgartner, restaurateur renommé de pendules anciennes », nous dit Felix Baumgartner, maître horloger et co-fondateur d’Urwerk. « Il s’agit d’une pendule fabriquée par Gustave Sandoz pour l’exposition universelle de 1893. Sa particularité : plutôt que les heures, elle indique la distance parcourue par la Terre au niveau de l’Equateur ». Martin Frei, designer et co-fondateur d’Urwerk, a bataillé pour imposer cette indication sur les cadrans de la UR-100 : « A mes yeux, une montre est une reproduction à la fois physique et abstraite de notre situation sur la Terre », nous dit-il. « Elle nous ancre à un moment et une longitude précise, tout en étant le témoin de l’éphémérité de cette position».

Sous le dôme de la UR-100, bat le calibre 12.01 d’Urwerk avec son affichage de l’heure à trois satellites. Le satellite indiquant l’heure exacte défile de 0 à 60 le long du rail des minutes. Il est forgé dans l’aluminium puis sablé et microbillé après éloxage. Chaque vis des satellites est satiné circulaire. Les satellites reposent sur un carrousel de laiton sablé et traité ruthénium. La structure chapeautant l’indication des heures est en aluminium sablé et microbillé. Le remontage automatique de la UR-100 lui est régi par un rotor bidirectionnel régulé par une hélice profilée, la Windfänger.

L’esthétique du boîtier de la UR-100 suscite un plaisir régressif. En effet, il remémorera aux fidèles de la marque l’esthétique des premiers modèles de la marque indépendante: « Nous avons repris certains éléments esthétiques de nos premières constructions et déstructuré notre approche », conlut Martin Frei. « Un exemple : le dôme d’acier de nos modèles historiques est ici reproduit en transparence, en verre saphir. Sa perfection est mise en relief par les aspérités de la boîte titane et acier. Pour moi qui questionne sans cesse le diktat de la symétrie, j’ai joué des proportions pour interpeler le regard ».

La UR-100 GunMetal prend le soleil pour témoin

UR-100 GunMetal Profil @ Urwerk

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Peu de marques sont autant associées à l'émergence de l'horlogerie indépendante d'avant-garde du nouveau millénaire qu’URWERK, la marque genevoise aux fondations mécaniques suisses-allemandes.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >