X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par URWERK

Rechercher dans :
Une marque, trois montres - Aujourd’hui, Graham

Une marque, trois montres Aujourd’hui, Graham

Coup de projecteur sur cette marque indépendante aux racines anglaises et trois montres qu’il faut connaître.

Connaissez-vous Graham ?

L’autre pays de l’horlogerie est sans conteste l’Angleterre. Nombre de ses horlogers ont écrit les plus belles pages des inventions horlogères, dès le XVIIe siècle et jusqu’au XXIe siècle, avec Georges Daniels (1926-2011), considéré comme le plus grand horloger contemporain. Celui qui nous occupe aujourd’hui est Georges Graham (1673-1751) qu’Eric Loth, fondateur de la marque Graham en 1995 - et sans aucun lien avec l’illustre horloger londonnien - a souhaité sortir de l’ombre. Georges Graham a créé des montres de grande précision, des instruments pour les astronomes, inventé un système de pendule au mercure, l’échappement à détente et l’échappement à cylindre. Premier horloger à être admis à la Royal Society, on lui doit l’horloge de l’Observatoire Royal de Greenwich, et sa notoriété lui valut d’être enterré à Westminster Abbey.

Graham n’a que 25 ans, mais déjà une belle renommée de marque atypique dont les créations offrent deux visages bien différents : des modèles puissants, singuliers, à forte personnalité, d’inspiration sportive ou aéronautique, et des complications sophistiquées, dans des designs plus classiques, directement inspirés de l’horloger anglais du Siècle des Lumières. Anglophile, le fondateur et CEO de Graham a choisi la Chaux-de-Fonds pour y établir sa société et profiter des infrastructures techniques et des partenaires locaux nécessaires au développement de ses montres. 

La preuve par trois montres

1. Chronofighter Grand Vintage 
On l’aime pour sa présence et son design viril qui sait se renouveler.

Aujourd’hui, Graham

Chronofighter Grand Vintage © Graham

A presque vingt ans, la Chronofighter fut la première collection lancée par Graham et est aujourd’hui la plus connue de la marque. En vraie combattante, elle impressionne par son design viril, robuste et audacieux de 44 ou 47 mm de diamètre. Une présence imposante encore renforcée par le levier de déclenchement et d’arrêt du chronographe, situé à gauche du boîtier, que l’on doit aux montres d’aviateurs des années 40 qui devaient pouvoir être actionnées par les mains gantées des chasseurs-bombardiers de la Royal Air Force. La clé du succès de la Chronofighter tient probablement dans sa capacité à se diversifier, allant des modèles ultra-sportifs et masculins, à la légèreté si inattendue des modèles Superlight en carbone, en passant par des pièces délibérement vintage ou inventives et ultra contemporaines où pin-up (modèles Nose Art Ltd), drapeau de l’Union Jack (UK Ltd), tigres, folklore suisse (Swiss Edition) ou extraits de chansons rock (« I Shot the Sheriff ») investissent les cadrans.

 

2. Swordfish
On l’aime parce qu’il faut du courage et de l’audace pour assumer son look non-conventionnel.

Aujourd’hui, Graham

Swordfish Bronze © Graham

L’autre modèle incontournable de Graham est la Swordfish. Avec un tel nom, elle aurait pu être une montre de plongée. Mais il n’en est rien. Elle emprunte au poisson-épée – ou espadon – une allure de prédatrice dont les yeux ne ratent aucune proie. En l’occurrence, les deux verres grossissants ronds situés au-dessus des compteurs des heures et des minutes permettent d’augmenter de 20% leur lisibilité. Lancée en 2004, la Swordfish a connu un grand succès, à tel point qu’elle fut victime de nombreuses contrefaçons et que Graham finira par la retirer de son catalogue, avant de ressortir de nouveaux modèles de 46 mm en bronze et en acier l’année passée.

 

3. Geo.Graham Orrery Tourbillon
On aime le mystère dompté de l’astronomie dans une pièce contemporaine.

Aujourd’hui, Graham

Geo.Graham Orrery Tourbillon © Graham

La collection Geo.Graham incarne l’autre visage de Graham, avec des garde-temps de haute horlogerie à grande complication, Tourbillon rend hommage 300 ans après sa réalisation au premier Orrery – système solaire mécanique, ou planétarium - conçu par Graham en 1713. Ce planétarium de poignet comprend un tourbillon central dont le pont en or décoré d’après une pièce historique de Georges Graham représente le Soleil. Autour gravitent la Lune, la Terre, et Mars. Cette montre astronomique dont le calendrier est fonctionnel sur 100 ans est pilotée par un mouvement développé en exclusivité pour Graham par Christophe Claret.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Établie à La Chaux-de-Fonds en Suisse, Graham perpétue l’héritage de l’horloger londonien George Graham en développant des montres qui conjuguent savoir-faire sophistiqués et design atypiques.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >