X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Rechercher dans :
Une marque, trois montres - Aujourd'hui, Cyrus

Une marque, trois montres Aujourd'hui, Cyrus

WorldTempus inaugure aujourd'hui sa nouvelle série « Une marque, trois montres ». Nous souhaitons vous faire (re)découvrir les points forts d’une marque horlogère et 3 de ses montres que nous avons particulièrement aimées. Aujourd’hui, Cyrus.

Connaissez-vous Cyrus ?

Peut-être pas. La marque est toute récente, elle a été fondée en 2010 et souffle donc ses dix bougies cette année. Une broutille comparée à certains poids lourds de l’horlogerie suisse dont l’ancienneté atteint plus de 250 ans. Mais Cyrus a quand même une longue histoire, celle de Cyrus le Grand, intrépide conquérant et fondateur de l'Empire perse, qui a régné au Ve siècle avant J.C, et dont la ville, Babylone, est la source d’inspiration de la marque. Une pièce de monnaie antique est d’ailleurs reproduite au dos des montres Cyrus. En dix ans, la marque  - qui est une manufacture indépendante - s’est fait connaître des amateurs de belle horlogerie pour ses complications exclusives et ses designs expressifs, mais aussi parce qu’un nom fameux lui est associé, celui de l’horloger Jean-François Mojon, son directeur technique et l’auteur de ses créations.

La preuve par trois 

Cyrus est une marque originale, contemporaine et inventive qui mérite que l'on s'y intéresse. La preuve par 3 montres que, chez WorldTempus, nous aimons tout particulièrement.

1. Klepcys Vertical Tourbillon
On aime son tourbillon original et sa symétrie

Aujourd'hui, Cyrus

Klepcys Vertical Tourbillon © Cyrus

Présenté à Baselworld 2018, la Klepcys Vertical tourbillon propose, comme son nom l’indique, une interprétation verticale inédite du tourbillon. Positionnée au centre de la montre, le tourbillon est aligné verticalement et tenu par une arche fixé à 12h et 6 heures. L’indication des heures et des minutes est rétrograde, respectivement à gauche et à droite de l’arche du tourbillon, et les pointeurs de déplacent en opposition – de bas en haut pour les heures, et le contraire pour les minutes. Les secondes sont indiquées par le tourbillon et à 12h, une sphère égrène les jours restant (de 1 à 4) de la réserve de marche de 96 heures. Le tout est géré par un mouvement mécanique à remontage manuel. La montre joue sur la symétrie, celle des deux parties gauche et droite du cadran, mais celle aussi qu’apportent au boîtier les deux couronnes positionnées à 3h et à 9h, typiques de la marque. 

 2. Klepcys Alarm bleue 
On aime le paradoxe d’une complication désuète dans une montre avant-gardiste

Aujourd'hui, Cyrus

Klepcys Alarm, bleue © Cyrus

La fonction réveil est une complication horlogère datant du XVe siècle que des maisons comme Vulcain, Jaeger-LeCoultre, Patek Philippe ou Breguet continuent de proposer de nos jours. Elles sont cependant peu nombreuses, et Cyrus est certainement la plus jeune d’entre elles. Pourquoi donc choisir une montre réveil ? Parce que c’est délicieusement désuet ? Peut-être, mais la Klepcys Alarm bleu de Cyrus n’a rien de désuet. Elle affiche au contraire un design contemporain et très technique avec son cadran principal des heures légèrement décentré, celui du réveil positionné à 4h30, ses chiffres arabes modernes, ses indicateurs d’alarme On/Off laqué en rouge et bleu à 7h et Jour/Nuit à 11h30, et son ouverture sur le marteau de l’alarme à 8h.
Et que dire du boîtier coussin fait de 26 pièces, disponible en acier et titane grande 5 traité DLC noir, ou en acier ? On y retrouve les deux couronnes assurant sa symétrie, mais seule celle à 3h est fonctionnelle. Son premier cran permet de remonter la montre, le second cran de régler l’heure de la montre, et le troisième l’heure du réveil, à la minute près. Une fois l’alarme enclenchée, la montre vous réveillera à l’heure par une sonnerie de 16 secondes maximum. Le Calibre CYR1280, un mouvement à remontage manuel, possède deux barillets montés en parallèles, pour alimenter la fonction horaire de la montre et celle du réveil.

3. Kambys titanium
On aime son carré, ses complications originales et ses secrets. 

Aujourd'hui, Cyrus

Kambys Titanium © Cyrus

Un modèle un peu plus ancien (il date de 2013) vaut la peine qu’on le remette en lumière. La Kambys Titanium, nommée d’après le fils de Cyrus le Conquérant, intègre un mouvement à remontage manuel heures, minutes, petite seconde et indicateur de réserve de marche. Ces deux dernières fonctions se distinguent par l’originalité de leur traitement : la petite seconde est montrée par 3 aiguilles égrénant chacune 20 secondes, et le réserve de marche (de 7 jours) qui emprunte au boulier sa façon de compter, avec ses 3 boules glissant le long d’un axe. Enfin, 3 indications secrètes se révèlent sur le cadran sur pression de la couronne… 

Poursuivez la découverte de Cyrus

 

Vous aimerez aussi

La marque

Cyrus se veut avant tout une maison non conventionnelle. Avec un design très fort et plusieurs fonctions brevetées, la Maison s’attache à prouver que la haute horlogerie peut être innovante en sortant des sentiers battus, sans aucun compromis sur sa qualité.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >