X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Breitling

Rechercher dans :
GMT Magazine
Technique  - La matière au cœur

Technique La matière au cœur

Lors d’une édition riche en nouveautés, Watches & Wonders 2021 a remis l’innovation matériaux sur le devant de la scène. Une excellente nouvelle puisque celle-ci influe sur le porter

Inventer des alliages, des composites, des mélanges de matières est redevenu, après 18 mois de grande pause, un moyen pour les marques de prouver leur inventivité, leur capacité à s’orienter vers l’avenir et le confort de porter. Ce qui est une nouvelle manière d’affirmer que la montre est un objet sensoriel, et sensuel parfois.

Antichoc

IWC crée ainsi la Big Pilot’s Watch Shock Absorber XPL. Un mouvement ultra léger en aluminium est encagé dans un ressort composé d’une structure en titane et en BMG (Bulk Metallic Glass), un métal dont la structure ressemble à celle du verre et présente un profil extrême de résistance aux fractures. Le tout est enfermé dans une boîte en cératanium. Cette céramique à structure métallique à base de titane achève de doter cette pièce d’une résistance aux chocs démontrée jusqu’à 30000 G, ce qui est plus du double des meilleures performances existantes.

La matière au cœur

RM 21-01 Aerodyne © Richard Mille

Approprié

Dans les années 2000, une bonne partie des matériaux nouveaux, ou importés en horlogerie d’autres domaines où ils avaient été créés, avaient pris le nom des marques qui les employaient. Parfois simples alliages, souvent livrés par des fournisseurs, ils avaient été enregistrés afin que leurs utilisateurs en tirent un bénéfice exclusif. Purnell renoue avec cette pratique de branding avec son WPM, pour White Purnell Microfiber, léger, résistant, parfaitement blanc. Montblanc de son côté baptise Lime Gold 18k un or jaune avec une touche de fer, qui verdit très légèrement sa 1858 Split Second Chronograph, rehaussée d’aiguilles et appliques citron vert.

La matière au cœur

Escape Primo © Purnell

Nommer

A l’inverse, Richard Mille met un point d’honneur à nommer les matériaux existants avec leur nom, et en particulier s’il est intrigant. La nouvelle RM21-01 Aérodyne s’appuie ainsi sur une platine en Haynes 214. Nickel, chrome, aluminium, fer, cet alliage de type acier est utilisé dans les pièces critiques d’aéronautique soumises à des températures et des oxydations extrêmes.

La RM21-01 ne subira jamais de telles conditions. Mais la forme de cet alliage, un nid d’abeilles au profilé légèrement étiré, apporte autant de rigidité structurelle que de désirabilité technique. La logique est identique chez Panerai qui poursuit son expérience EcoTitanium, composé à plus de 80% de métal recyclé. Quant à l’Admiral de Corum, elle grimpe en gamme avec l’exploitation d’un composite de carbone multi-couches entremêlé de paillettes d’or.

La matière au cœur

Admiral 45 Automatic © Corum

Repenser

Ces exemples rappellent un levier fondamental de l’horlogerie: savoir redéfinir les codes du précieux. Omega a ainsi introduit un nouvel alliage de bronze pour sa nouvelle Seamaster 300 Bronze Gold.

La matière au cœur

Seamaster 300 Bronze Gold © Omega

A 37,5 %, il est composé d’or pur, complété par de l’argent et du palladium. Ce qui en fait tout aussi bien un or 9ct. Pas particulièrement précieux pour un or. Pour un bronze, par contre, le bénéfice est intéressant sur le papier... et au porter car il se patine très lentement.

La matière au cœur

1858 Split Second Chronograph © Mont blanc

Transcender

C’était le problème avec les montres en argent. Il se ternit trop pour convenir aux exigences contemporaines. Quelques modèles avaient tenté un retour de cette matière presque précieuse, anecdotiques ou avortés. Tudor décide de raviver l’éclat gris froid de l’alliage au titre légal 925 pour 1000 avec sa Black Bay Fifty-Eight 925. Dans les 75 derniers millièmes, la marque a remplacé le traditionnel cuivre par un autre métal, tenu secret, qui protège la Black Bay de l’intérieur.

Leurrer

C’est que jouer avec les compositions, et les matières, est un art qui n’exclut pas les tours de passe-passe comme le rappelle Roger Dubuis avec sa Glow Me Up! De jour, il s’agit d’une Excalibur Flying Tourbillon à la lunette sertie de diamants baguette. Mais en garnissant de SuperLuminova le rail qui maintient ces pierres, la marque en a fait un spectacle nocturne: les pierres luisent de bleu, vert, jaune et violet. Un précieux de discothèque, peut-être, mais qui aurait imaginé pouvoir profiter de l’éclat de ses diamants dans le noir ?

La matière au cœur

Glow Me Up! © Roger Dubuis

En tant que lecteur de WorldTempus, nous avons le plaisir de vous offrir la version digitale de ce GMT à télécharger.

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Corum érige l’audace esthétique à la hauteur de la perfection technique. Par un ensemble de collections puisant dans les fondamentaux de l’horlogerie traditionnelle, la manufacture poursuit sa...

En savoir plus >

En mettant clairement l’accent sur la technologie et le développement, IWC Schaffhausen fabrique depuis 1868 des garde-temps de valeur durable. La philosophie, fondée sur la passion de...

En savoir plus >

Synonyme d’excellence en savoir-faire raffiné et en design, Montblanc a toujours mis un point d’honneur à repousser les frontières de l’innovation depuis l’époque où la Maison a révolutionné la...

En savoir plus >

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des...

En savoir plus >

Chaque montre Panerai est aussi unique que l'histoire qu'elle raconte. Panerai produit depuis 1860 des instruments et des montres de grande précision, conçus et développés pour répondre aux...

En savoir plus >

Performance, précision et prouesse mécanique, la philosophie novatrice de Purnell fait des émules à l’international. Soucieux d’apporter à l’horlogerie contemporaine un regard résolument tourné...

En savoir plus >

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême,...

En savoir plus >

La Manufacture Roger Dubuis s’est bâtie sur une volonté d'indépendance et d'excellence horlogère. Particulièrement dynamique, Roger Dubuis à fait rapidement irruption dans le monde de la Haute...

En savoir plus >