X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Rebellion

Rechercher dans :
20e Anniversaire
Rolex - Et pourquoi pas ?

Rolex Et pourquoi pas ?

2000 : Daytona 116520*

L’unique

Nous y voilà, l’an 2000 est là, le XXe siècle se termine. Un millénaire dont nous ne verrons pas la fin est à nos portes. Le 1er janvier 2000, il y aura désormais celles et ceux qui sont nés en « 19XX » et les autres. La Gen Z vient de remplacer les Millenials. 2000, c’est un « Milestone » inscrit depuis longtemps dans l’imaginaire collectif. On l’a rêvé, peint ou dessiné. En 1900, on l’imaginait avec des voyages aériens, des explorations sous-marines, des villes protégées par des toits, des machines qui créeraient le temps et des maisons mobiles. Comme quoi, il faut faire confiance aux prédictions. Pour l’horlogerie qui mesure le temps qui passe, l’année 2000 commence par la peur du Bug. Le monde craint de s’écrouler parce que ses ordinateurs ne pourront pas lire une date. Quelle ironie ! Finalement, ça passe, l’informatique peut respirer.

Et pourquoi pas ?

Daytona 116520 © Rolex

Mais revenons à l’horlogerie : 21 montres pour nous parler de la période 2000/2020, voilà le défi. Par laquelle commencer ? 2000 est unique, la montre doit l’être aussi. Cette pièce est le symbole de ce qu’a été et de ce que sera l’horlogerie. Comme la magie du nombre 2000, elle parle au plus grand nombre. Son nom ne peut être que fameux. Et puis, elle doit durer, nous prendre par la main pour nous guider au cours de notre ballade et être toujours là en 2020. Il ne pouvait donc y en avoir qu’une : la Rolex Daytona. Rolex est une marque mythique qui s’apprête à devenir hégémonique. La Cosmograph, pardon LA Daytona, est un chronographe « baby-boomer » qui se présente à Bâle avec un nouveau mouvement – le 4130 – pour la première fois réalisé par Rolex. Fini les Valjoux et les Zenith du XXe siècle. En cette année magique la Dayto – née en 1963 – devient un pur produit Rolex, tourné vers l’avenir. On connaît la suite. Ignorée à sa naissance puis regardée de plus près, elle va symboliser une nouvelle donne horlogère. Rendue impossible à acquérir, elle incarne le marketing de la frustration. Le siècle horloger qui s’annonce se définira par de nombreux mots : icône, mythe, vintage, manufacture, placement, enchères, star, Chine ou globalisation. Tous s’appliquent à la Daytona. C’est pour cela qu’elle est notre montre de 2000.

Pourquoi Rolex

La marque genevoise est la plus connue du monde. Son aura vient de son incroyable capacité à ne pas changer ni vieillir. En soit, c’est le parfait contre-exemple de l’époque qui s’annonce en cette année 2000. Alors qu’on parlera de croissance, de boom, de crises, de globalisation, Rolex ne bougera pas, ferme sur ses principes, confiante dans sa vision. Et c’est justement sa force. Rolex est un roc solide, point de référence et nom qui rassure. Alors qu’elle a inventé le marketing horloger, elle fera de la non communication une stratégie payante dans un monde qui s’apprête à survaloriser l’Image.

La Rolex Daytona 116520

Première Dayto dotée d’un calibre maison, la 116520 marque le passage de Rolex au 100% manufacture. Il a donc fallu attendre la fin du millénaire pour voir Rolex produire son propre mouvement chronographe et c’est un signe. Avec lui, Rolex renforce son indépendance et son image de perfectionnisme mécanique. Au-delà du nouveau mouvement superbement exécuté, mais caché derrière le fond spartiate de la montre, Rolex fait évoluer discrètement d’autres éléments : le cadran, les aiguilles et le bracelet sont subtilement redessinés. En abandonnant l’El Primero au profit de son propre calibre, Rolex pense refermer une page de son histoire : « La Reine 16520 est morte. Vive la Reine 116520 ». Il n’en est rien. En « mourant » en ce printemps 2000, la Daytona « Zenith » devient une légende. Rolex vient d’inventer un autre marketing : celui de l’immortalité.

Qu’en pense l'avocat du diable ?

Lucifer apprécie le « côté obscur de le Force » de Rolex, marque des puissants et symbole – malgré elle – d'un monde d’argent et d’excès. Plus sérieusement, la Daytona 116520 est une montre inattaquable dont même les défauts sont des forces. Elle a cependant quelques petits travers qui m’ont toujours un peu dérangé. Il s’agit d’abord du cerclage argenté des compteurs et ensuite de l’abondant texte présent sur le cadran. Je trouve qu’en simplifiant ce cadran, Rolex se rapprocherait plus de son image de simplicité et de discrétion. Ça n’a pas été le choix en 2000. Attendons 2023… La Daytona aura 60 ans !

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais.

Commander maintenant

 

 

Vous aimerez aussi

La marque

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son élégance. Plus qu’une marque, un mythe.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Toutes les montres >