×

Cette recherche est sponsorisée par Rebellion

Rechercher dans :
Richard Mille - RM 67-02, la plus portable de toutes les Richard Mille

Richard Mille RM 67-02, la plus portable de toutes les Richard Mille

Fine, compacte, légère et simple, la RM 67-02 est un modèle à part dans la gamme Richard Mille.

Les montres Richard Mille sont réussies sur bien des points. En particulier, la marque a toujours cherché à optimiser le porter de ses produits, pourtant de dimensions très importantes. Pour ce faire, elle les dote de fonds arqués, pensés pour suivre la courbe des poignets, même les plus menus. Or, même bien arrimées au bras, elles restent hautes, larges et épaisses, ce qui n'est pas du goût de tout le monde, même dans le grand vivier de ceux qui désirent une de ces montres.

RM 67-02, la plus portable de toutes les Richard Mille

RM 67-02 Wayde van Niekerk © WorldTempus/David Chokron

Alors il existe un modèle qui est à la fois totalement Richard Mille et pas du tout massif. Il a été lancé en catimini, sans tambour ni trompette. Il s'agit de la RM67-02. Non, pas la RM67-01, montre plutôt habillée, fine, à mouvement squelette automatique, proposée uniquement en boîtes métalliques et à la couronne en pointe de flèche. La 67-02 en est le pendant sportif. Elle est basée sur ses lignes et proportions, mais elle y ajoute deux attributs essentiels.

RM 67-02, la plus portable de toutes les Richard Mille

RM 67-02 Fernando Alonso © Richard Mille

Le premier est le nouvel élément distinctif du design des boîtes Richard Mille, un crantage qui souligne les vis de fixation de la lunette. Ces 4 petites excroissances ont ajouté à la 67-02 la touche de virilité contemporaine que la marque a souhaité conférer à ces modèles orientés sport. La seconde est l'utilisation des matières composites qui permettent à la marque de battre des records de légèreté, de confort et de performance, soit le Quartz TPT et le Carbon TPT.

RM 67-02, la plus portable de toutes les Richard Mille

RM 67-02 Alexander Zverev © Richard Mille

A ce jour, il existe 5 versions de la RM 67-02, chacune associée à un des ambassadeurs sportifs de la marque. Mutaz Barshim (saut en hauteur, Qatar) a droit à une boîte Quartz TPT bordeaux, et Wayde Van Niekerk (sprint, Afrique du Sud), une verte mâtinée de jaune. Fernando Alonso (pilote automobile, Espagne) arbore son bleu et Alexis Pinturault (ski alpin, France) un blanc neige. Alexander Zverev (tennis, Allemagne) est en Carbon TPT. Toutes les RM 67-02 sont colorées, une association avec les drapeaux ou les couleurs fétiches de chaque sportif, qui teintent le réhaut et les ponts qui font office de cadrans.

RM 67-02, la plus portable de toutes les Richard Mille

RM 67-02 Alexis Pinturault © Richard Mille

Au poignet, les 67-02 sont parfaites. Pas envahissantes, pas lourdes, pas complexes au regard et d'une légèreté bluffante. Elles vont aux hommes comme aux dames. Mais ces pièces relativement simples demeurent des Richard Mille. Alors le tarif, lui, n'est pas très confortable.

RM 67-02, la plus portable de toutes les Richard Mille

RM 67-02 Mutaz Barshim © WorldTempus/David Chokron

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi