X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Ralph Lauren

Rechercher dans :
Richard Mille - RM 65-01

Richard Mille RM 65-01

Technique et innovation au cœur de la nouvelle RM 65-01 Chronographe à rattrapante automatique.

Une montre sportive à grandes complications, chef-d’oeuvre de technicité, pensée pour un usage quotidien et dans toutes les situations. Dans sa quête perpétuelle d’innovation, Richard Mille dévoile la nouvelle RM 65-01.

Aboutissement de près de cinq ans de perfectionnement, cette montre à remontage automatique munie d’un chronographe à rattrapante, la plus compliquée jamais sortie des ateliers Richard Mille, incarne l’approche technique emblématique de la marque. En témoignent l’adjonction et la conjugaison de fonctions, une architecture particulière et une esthétique très recherchée. Produire au-delà de la série limitée, dans le respect de la noblesse du monde de l’horlogerie mécanique, elle a naturellement exigé patience, technique et persévérance.

RM 65-01

RM 65-01 © Richard Mille

Ce chronographe, doté d’un balancier à inertie variable à haute fréquence de 5 Hz, soit 36 000 alternances par heure – augmente simultanément la régularité chronométrique sur une période de temps prolongée et la précision du calcul du temps. Ce véritable moteur de compétition, doté d’une rattrapante pour le calcul des temps intermédiaires, innove également par l’introduction du remontage automatique.

Développé en partenariat avec Vaucher Manufacture Fleurier, le mouvement intégré est d’une efficacité à toute épreuve grâce à son architecture à roue à 6 colonnes et embrayage vertical. La pièce dentée, visible par le fond, orchestre les commandes. Cette cathédrale mécanique – reposant sur un châssis en titane grade 5 et maintenue par des ponts en titane grade 5 – est alimentée en énergie par un barillet à rotation rapide, assurant durant toute la durée de la réserve de marche de 60 heures un couple idéal dans la transmission d’énergie. Le remontage automatique du barillet a d’autant plus optimisé le rendement du couple, et donc du remontage lui-même, que la masse oscillante montée sur le calibre offre par sa géométrie variable la possibilité de modifier l’inertie du rotor selon l’intensité d’activité du porteur de la montre. Le chronographe a en outre été soumis à une batterie de tests implacables pour attester d’un fonctionnement imperturbable en toutes situations, de la simulation de chocs et de chutes à des phases de vieillissement accéléré de 10 ans sur toutes les fonctions, en passant par les tests d’étanchéité et de résistance aux champs magnétiques.

RM 65-01

RM 65-01 © Richard Mille


Mais les équipes Richard Mille ne se sont pas arrêtées là. À ce moteur de course à l’incroyable efficience, elles ont introduit des complications renforçant l’ergonomie du modèle. Pour la première fois chez Richard Mille a été développé et breveté un mécanisme de remontage rapide du mouvement actionné par un poussoir situé à 8 heures. En 125 pressions, le barillet est entièrement armé, prêt pour un nouveau chronométrage. La mise au point de cette fonction très pratique et également qualifiée de « très joueuse » par les ingénieurs Richard Mille s’est avérée particulièrement délicate étant donné sa prise directe sur un niveau de couple élevé mais elle n’en a pas moins surmonté ses milliers d’activations en phase test de vieillissement. Le modèle s’est également enrichi d’une nouvelle boîte de vitesse, grâce au sélecteur de fonctions logé au sein de la couronne qui permet d’opter pour le remontage « traditionnel » (W), l’ajustement de la date semi-instantanée (D) ou le réglage des indications horaires (H) d’une simple pression sur la couronne.

Le choix de réserver une couleur à chaque fonction assure une lisibilité parfaite du cadran, un code couleur repris également sur les poussoirs et la couronne. La couleur jaune signale ainsi les indications horaires, heures, minutes, petite seconde à 6 h, alors que le vert se rapporte au quantième. La teinte orange est dévolue au chronographe avec trotteuse centrale et totalisateurs des 30 minutes et 12 heures. Le bleu de l’aiguille de rattrapante évite toute confusion. Les indications en rouge sont lièes au système de remontage. Ici, la fonction dicte l’esthétique.

Le boîtier bénéficie d’un niveau de finition extrêmement soigné. Façonné en Carbone TPT® au niveau de la lunette de la carrure et du fond, il présente une couronne en titane grade 5 microbillée, polie et satinée, entourée de poussoirs de chronographe également en titane grade 5 polis et satinés. Même matériau et même finition pour la plaquette gravée RM 65-01 et intégrée dans carrure. Le poussoir du remontage rapide est mis en évidence par son Quartz TPT® rouge.

Avec plus de 600 composants, la RM 65-01 – disponible en versions Carbone TPT®, Or et Carbone TPT® réaffirme avec force le savoir-faire technique des équipes Mille. S’appropriant les codes de la marque sans hésiter à affirmer sa singularité, elle s’inscrit dans la grande lignée des illustres modèles Richard Mille.

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >