X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Breitling

Rechercher dans :
Richard Mille - RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams

Richard Mille RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams

La RM 52-05 met en scène sur le casque d'un astronaute la Terre vue de Mars, une vision toute personnelle de Pharrell Williams.

Pharrell Williams est un ami de longue date de la marque et porte un grand nombre de ses montres. Lorsque Richard Mille lui a proposé de collaborer sur la première montre qui portera son nom, le chanteur, auteur-compositeur-interprète et producteur a puisé l’inspiration dans ses souvenirs d’enfance. « Contempler le ciel m’a toujours fasciné. Qu’y a-t-il de plus inspirant que tout ce qui a été et tout ce qui sera. L’espace est sous vos yeux. À chacun de le découvrir. Il existait avant la Terre, avant le système solaire. Il existera après nous et rien n’a plus de sens que cela. Lorsque je regarde le ciel, je contemple le divin. Je me sens appartenir à tant d’aspects différents d’un tout. C’est l’Alpha et l’Omega. »

Le terme que Pharrell utilise pour décrire sa musique est « subversive ». Son univers artistique se caractérise par un renouvellement continu de ses sources d’inspirations, à la recherche de nouvelles perspectives, en nouant des partenariats inattendus. 

RM 52-05 Tourbillon Avec la RM 52-05, Mars est regardé d’un point de vue à la fois personnel, inédit et inattendu. Ainsi nous brisons les codes.

Pharrell Williams © RobertJaso

La RM 52-05 se perçoit dans son aptitude à faire basculer notre point de vue à 180°. L’instant où l’on se rend compte, en fixant le cadran, que ce que l’on regarde, à travers l’immensité de l’espace, c’est... soi-même. La Terre vue depuis Mars. Un magnifique et lointain reflet, aperçu au travers du casque d’un astronaute.

Mais comment reproduire une telle immensité dans l’espace restreint d’un cadran ? La RM 52-05 relève ce défi artistique et technique grâce à l’une de ces idées novatrices dont elle est coutumière. Ici, le travail des matériaux high-tech est associé à divers artisanats d’art telles que gravure, émaillage et peinture, appliquées  à la miniature. 

RM 52-05 Tourbillon Avec la RM 52-05, Mars est regardé d’un point de vue à la fois personnel, inédit et inattendu. Ainsi nous brisons les codes.

© Richard Mille

Pour cette pièce, Richard Mille a développé un nouveau calibre tourbillon, remarquable tant par la subtilité du style que par le souci du détail. À l’instar d’une navette spatiale, la platine de mouvement est fabriquée en titane grade 5 à travers laquelle il est possible d’apercevoir au dos de la montre les ponts en titane grade 5, squelettés pour évoquer les plateformes de lancement des fusées. Cette platine comporte de larges inserts en verre aventuriné bleu scintillant, évoquant l’espace et les millions d’étoiles qui brillent aux confins de l’univers.

RM 52-05 Tourbillon Avec la RM 52-05, Mars est regardé d’un point de vue à la fois personnel, inédit et inattendu. Ainsi nous brisons les codes.

© Richard Mille

RM 52-05 Tourbillon Avec la RM 52-05, Mars est regardé d’un point de vue à la fois personnel, inédit et inattendu. Ainsi nous brisons les codes.

© Richard Mille

 

Ici, le rôle principal est dévolu à la matière précieuse, l’or rouge qui contribue à figurer de manière quasi photographique le point de vue imaginé par Pharrell. Nous sommes ainsi transportés au coeur des spectaculaires Valles Marineris, qui tire son nom de la première sonde spatiale, Mariner 9. La gravure capture parfaitement cet imposant canyon martien. Pour que l’émaillage anime ensuite cette scène, il était nécessaire d’obtenir de nombreux changements de couleur dans l’émail. À la différence des émaux grand feu traditionnels, les camaïeux de l’orangé au rouge et du bleu au noir n’ont pas été réalisés par adjonction de pigments mais par superpositions des couches d’émail et multiplication des cuissons à 850°.

RM 52-05 Tourbillon Avec la RM 52-05, Mars est regardé d’un point de vue à la fois personnel, inédit et inattendu. Ainsi nous brisons les codes.

© Jérôme Brion

Le casque de l’astronaute, sculpté en titane grade 5 et peint à la main au moyen d’un aérographe, rappelle le caractère omniprésent et intemporel de l’univers. Deux éléments en or blanc sertis d’un saphir noir et de deux diamants matérialisent les projecteurs qui éclairent l’environnement et la caméra embarquée par les explorateurs de l’espace.

Les matériaux utilisés pour le boîtier viennent compléter cette montre cosmique. Le Cermet brun allie la légèreté du titane à la dureté de la céramique. La matrice en zircone métallique associée à une céramique haute-performance confère à ce matériau son incroyable teinte brune aux reflets métalliques. La carrure est en Carbone TPT®, matériau bien connu dans le domaine de l’aérospatial. La métaphore spatiale a été filée pour suggérer la sensation d’immersion dans cet univers : les aiguilles rappellent les bras de satellite, la couronne reprend le dessin d’une capsule de fusée et le ruban en caoutchouc qui l’entoure présente un profil spécifique de pneu de rovers martiens.

La RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams sera produite en 30 exemplaires. 

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >