X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Breitling

Rechercher dans :
Richard Mille - La fille de l'air

Richard Mille La fille de l'air

Richard Mille poursuit sa campagne d'actualisation de ses modèles de première génération. La RM 21-01 montre ce qu'on peut faire avec de l'or rose, du blanc et une base technique ultra solide

On avait peu entendu parler de la RM 021 Tourbillon Aerodyne depuis son lancement. Richard Mille était alors observé, mais pas scruté, prestigieux, mais pas encore au sommet qu'il occupe depuis. De plus, à l'époque, elle faisait partie des propositions les plus exotiques de la marque, dont on n'avait pas encore compris tous les contours et surtout, la capacité à proposer des matériaux complètement fous. Ici, en complément de son tourbillon, le calibre est structuré autour d'une platine en nid d'abeille, faite en titane et aluminure de titane orthorombique alvéolé (on ne sait pas trop ce que c'est, mais ça sonne bien), issu de l'industrie aéronautique.

La fille de l'air

La précédente génération, la RM 021 Tourbillon Aerodyne © Richard Mille

Depuis, la plupart des Richard Mille historiques ont connu des actualisations de style. L’Aerodyne attendait son tour et la RM 21-01 y gagne au passage un style plus musclé et une nouvelle livrée. D'un côté, la marque lui a administré une injection de testostérone, en particulier avec l'ajout d'une lunette crénelée en Carbone TPT, apparue sur la RM 11-03. De l'autre, la RM 21-01 Tourbillon à Remontage Manuel Aerodyne gagne un peu de douceur avec un boite plus large et plus cintrée et le mélange de Carbone TPT et d'or rouge (qui s'étend jusque sur le mouvement).

La fille de l'air

Richard Mille RM 21-01 Tourbillon Aerodyne © Richard Mille

Le pont en faisceau sur le tourbillon et le barillet perdurent, eux qui étaient l'autre caractéristique de design de cette pièce. Quant à la platine orthorhombique alvéolée, dont le rôle structurel est la définition spécifique des Aérodyne, elle aussi a évolué. Au lieu de titane et d'aluminure de titane, elle est désormais en Haynes 214, un alliage complexe, bleu, ultra haute résistance à la température et à l'oxydation. C'est sa légèreté, et son lien avec l’aéronautique de pointe, qui ont donné aux cinquante exemplaires de la RM 21-01 (et à la RM 021 avant elle) le nom Aérodyne.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >