X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Parmigiani Fleurier

Rechercher dans :
Montres vintage - La recette rétro

Montres vintage La recette rétro

Les montres vintage puisent dans un répertoire de détails. En les combinant, on obtient des compositions typiques. Mais attention à ne pas verser dans la caricature.

C'est un peu comme une recette de cuisine. Pour réussir une montre vintage, les designers disposent d'ingrédients, qu'ils composent à leur guise. Ils sont issus de diverses époques, divers registres, et sont tous typiques du style horlo-nostalgique. Mis tous ensemble, ils forment un plat lourd, peu digeste. Bien dosés, équilibrés, exécutés avec précision, ils produisent un effet appétissant. Entre le maniérisme et l'élégance, la frontière est fine. La profusion des modèles disponibles fait que l'on trouve beaucoup du premier et moins du second. Car il faut bien constater que la moitié des restaurants (les marques horlogères, donc), servent du rétro en plat principal. Certains ont même la main lourde et en alignent de l'entrée au dessert.

Alors quels sont ces ingrédients, ces détails de composition qui sont si typiques qu'ils sont devenus des signatures visuelles ? Dans le désordre :

  • des index en Superluminova brun, qui rappellent le radium ou le tritium vieilli, matières qu'on ne peut plus utiliser;
  • une typographie en cursive ou en italique, avec des pleins et des déliés, comme une écriture d'écolier bien exécutée à la plume d'oie;
  • un logo sorti des archives, qui signe souvent une collection dédiée aux rééditions ou aux modèles qui pourraient en être;
  • un style sportif, idéalement une plongeuse, ou alors une tool-watch pensée pour une époque où une seule montre devait satisfaire tous les besoins;
  • de l'acier, forcément satiné, surtout pas poli, mais obligatoirement accompagné d'une déclinaison en bronze voire, pour faire luxueux, en or jaune bien jaune;
  • des index en applique rectangulaires, de préférence avec des rainures sur l'extrémité;
  • un cadran dégradé, plus clair au centre et plus foncé en périphérie, clin d'oeil appuyé aux cadrans tropicaux, ceux qui ont mal vieilli au soleil (et donc qui ont réellement vieilli);
  • quelques petites touches d'or dans beaucoup d'acier, une couronne, une lunette, des index, comme ces montres qui voulaient rester abordables mais s'égayer de touches chaudes et qui faisaient un peu riche;
  • une boîte en or et acier, histoire de prolonger la tendance précédente jusqu'à l'époque de sa grande gloire, les années 80;
  • des boîtes intégrées, c'est-à-dire monocorps, dont les extrémités font office de cornes, qui se retrouvent à ne pas dépasser du boîtier;
  • un certain sens de l'épure, avec des aiguilles et des index fins pour s'ancrer dans le style années 40-5;
  • des petits boîtiers, pas aussi petits que lors des époques originelles, où ils tournaient entre 33 et 36 mm, mais tout de même, il est de bon ton de rester entre 36 et 40 mm;
  • un bracelet en cuir au choix : vieilli, patiné, craquelé, abîmé ou alors perforé, mais dans tous les cas avec des points de couture contrastants et qui partent sur les côtés juste avant les cornes. Il peut être de n'importe quelle couleur du moment que c'est un marron;
  • un bracelet en tissu, nylon, perlon, tressé, tissé, bref, un NATO sous une forme ou une autre et de préférence avec un mélange de couleurs fantaisiste;
  • pour les années 80, une typographie un peu laide, trop fine, qui a mal vieilli (il faut quand même le dire, les 80's représentent un très grand creux dans l'histoire du design horloger...);
  • une touche d'orange ou de bleu électrique, n’importe où, aiguille, compteur, motif sur le cadran, surpiqûre du bracelet;
  • un verre en plexiglas si possible, en verre minéral tant qu'à faire et si les contraintes pratiques imposent le saphir, il doit impérativement être de forme cheminée, ou chevé, ou glassbox, bref, proéminent;
  • des aiguilles bâton parfaitement rectangulaires pour les années 70, des aiguilles dauphines ou feuilles très fines pour les années 60, des aiguilles cathédrale pour le style années 10-20-30;
  • comme nom de collection ou de modèle, Héritage ou Tradition, accolé à une date;
  • un surnom, ou un diminutif, ce qui permet de donner l'illusion que la montre a été acceptée dans le cénacle des amateurs de vintage, qu'ils se la sont appropriée et qu'elle est donc parée de légitimité.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Glashütte Original repose sur les grandes traditions de l’horlogerie. Manufacture capable de produire la quasi-totalité de ses propres mouvements, elle s’emploie à élever chaque création au rang...

En savoir plus >

Depuis sa création en 1833, Jaeger-LeCoultre n’a pas cessé d’enchanter les amoureux des beaux objets. Ses artisans et artisanes, les gardiens de l’esprit inventif du fondateur de la société Antoine...

En savoir plus >

Basée à Saint-Imier depuis 1832, Longines dispose d'une longue tradition horlogère marquée par l'élégance de ses montres. Mettant à profit les compétences acquises au sein même de la compagnie,...

En savoir plus >

Montblanc s’attache depuis toujours aux mêmes valeurs : la recherche de la qualité et le savoir-faire artisanal. Cette exigence inflexible des formes, du savoir-faire et des traditions se reflète...

En savoir plus >

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des...

En savoir plus >

Mélange de design italien et de technologie horlogère suisse, Officine Panerai s’inspire de sa ville d’origine, Florence, berceau de la Renaissance et de tous les arts et les sciences qui ont fait...

En savoir plus >

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n’a jamais cessée d’inspirer l’entreprise. Dès le jour où il réalisa sa première montre de...

En savoir plus >

Plus de 150 ans de savoir-faire horloger et d'innovations techniques ont permis à TAG Heuer d'être aujourd'hui la référence absolue en matière de montres de sport d'avant-garde. En accompagnant...

En savoir plus >

Ulysse Nardin est une manufacture d’avant-garde inspirée par l’univers marin et proposant des garde-temps aux assoiffés de liberté.

En savoir plus >

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime...

En savoir plus >

Vous aimerez aussi