X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par De Bethune

Rechercher dans :
Montres rétrogrades - Le futur du rétrograde

Montres rétrogrades Le futur du rétrograde

Les indications rétrogrades effectuent des sauts en arrière au lieu d'effectuer des tours complets. La métaphore est étonnante car elles ont tendance à tourner en rond.

C'était un temps où il fallait en mettre plein les yeux. Durant les années 2000, une douzaine de marques avaient décidé d'exploiter des fonctions horlogères connues d'une manière nouvelle et spectaculaire. Parmi elles, les indications rétrogrades avaient eu leur heure de gloire. On les multipliait, on les enchainait, on en bourrait les cadrans et les mouvements. Et le résultat, même s'il n'était pas nécessairement du goût de tout le monde, avait au moins le mérite de pousser la montre dans de nouveaux retranchements. Que reste-t-il de cet héritage ? Quelles sont les montres d’aujourd’hui qui comportent ces fonctions rétrogrades ? Et qu'en sera-t-il demain ?

Le futur du rétrograde

Portugieser Tourbillon Retrograde Chronographe © IWC

Le moins que l'on puisse dire est que ces indications sont devenues rares. Parmi les nouveautés de l'année 2020, pas plus d'une dizaine de montres en comportent. Et dans la plupart de ces cas, les indications rétrogrades sont seules, et souvent destinées à gagner de la place. Or cette complication n'est pas née dans une logique d'économie d'espace, ou de praticité. Le rétrograde, c'est l'épate, un spectacle, un saut en arrière qui fait aller les marques de l'avant.

Le futur du rétrograde

Tradition 7597, Arena Bi-Retro Sport © Breguet, Gérald Genta

Le second problème est que ces montres regardent plutôt vers l'arrière. Ce sont des réutilisations de mouvements anciens, actualisés dans des collections contemporaines. C'est le cas de Maurice Lacroix qui a repris ses Masterpiece avec modules à complication avancés. Ou carrément la renaissance d'une marque, Gérald Genta, qui avait fondé son identité sur ce principe du saut en arrière. Heureusement, il reste quelques témoins remuants de cette époque qui n'ont jamais cessé de l'exploiter, comme Urwerk vient d'en refaire la démonstration avec son UR-220 Falcon Project.

Le futur du rétrograde

UR-220 Falcon Project, Masterpiece Moonphase Retrograde © Urwerk, Maurice Lacroix

Alors tout cela ne laisse rien présager de bon pour le rétrograde, condamné à revenir sans cesse à ses débuts, tel Sisyphe poussant sa pierre en haut de la colline. A moins que, si jamais, une nouvelle génération d’horlogers reprend le témoin et relance une espèce de course à l'armement dans le domaine de la créativité horlogère. La nouvelle Cyrus Klepcys GMT Retrograde est une premier pas dans cette direction... Rien que d'y penser, je bondis en avant.

Le futur du rétrograde

Klepcys GMT Retrograde © Cyrus

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance...

En savoir plus >

En tant qu’entreprise moderne, dynamique et indépendante avec une manufacture basée au Locle, Cyrus doit, pour parvenir à « conquérir l’innovation », plonger dans l’inconnu pour découvrir ce qui...

En savoir plus >

En mettant clairement l’accent sur la technologie et le développement, IWC Schaffhausen fabrique depuis 1868 des garde-temps de valeur durable. La philosophie, fondée sur la passion de...

En savoir plus >

Établie au cœur du Jura suisse, Maurice Lacroix produit des montres de qualité depuis plus de 40 ans et a développé 14 mouvements maison ces 10 dernières années.

En savoir plus >

Peu de marques sont autant associées à l'émergence de l'horlogerie indépendante d'avant-garde du nouveau millénaire qu’URWERK, la marque genevoise aux fondations mécaniques suisses-allemandes.

En savoir plus >