X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Longines

Rechercher dans :
Montres de sport - Sport, en or, au poids fort

Montres de sport Sport, en or, au poids fort

Qui a dit que les montres de sport devaient être confortables et légères ? Le segment des montres actives et taillées dans le métal précieux pèse de plus en plus lourd.

En horlogerie, l'inspiration fait loi. Peu importe si une montre est réellement destinée à être portée pendant les activités auxquelles elle est destinée, elle doit en être parfaitement capable. L'exemple le plus clair en la matière est la montre de plongée, qui bronze plus qu'elle ne se mouille. Et quand elle le fait, c'est à faible profondeur. Mais elle reste capable de descendre aussi profond qu'une orque en pleine chasse.

Sport, en or, au poids fort

Rolex Yacht-Master 42 en or gris © David Chokron/WorldTempus

À cette règle d'or, l'exception est de plus en plus marquée. En effet, le segment de la montre sport en or ne cesse de gagner du terrain, de la visibilité et de la désirabilité. Longtemps, cette niche a été cantonnée aux Rolex Submariner en or et aux Royal Oak Offshore qu'une certaine clientèle exigeait en platine (400 grammes sur la balance, attention à la tendinite). D'un épiphénomène, cette demande pour des montres au look décontracté mais très précieuses est devenue une tendance de fond.

Sport, en or, au poids fort

Octo Finissimo Automatique Sablée tout or rose © Bulgari

Cette conversation horlogère est portée par le ton informel de la consommation de luxe contemporaine. Il n'est plus rare de voir un homme de 30 ans en short et casquette de la NBA descendre de son coupé Rolls-Royce, ou d'une Lamborghini Veneno. Une paire de sneakers de collection prisée atteint les 2 000 $ et il n'est plus impossible de dépenser le même montant dans un pantalon de jogging en cachemire. Alors une montre qu'on aurait autrefois qualifiée de « montre de week-end » tout en or et valant 50 000 francs n'a rien d'une aberration.

Sport, en or, au poids fort

Aquanaut 5168G en or gris © Patek Philippe

Inutile de soulever le sourcil en voyant l'Aquanaut à nouveau déclinée dans sa taille 42,2 mm et en or gris. La référence 5168G à cadran et bracelet vert kaki succède à son homologue toute bleue lancée en 2018. Tout aussi logique est la progression de la gamme Yacht-Master vers un diamètre de 42 mm et dans une boîte en or gris. Plus civile qu'une Submariner, très radicale avec sa combinaison noire et grise, elle réunit elle aussi le meilleur du sport luxe. Quant à Audemars Piguet, la marque a basé la très importante hausse de son chiffre d'affaires sur un basculement marqué vers des modèles tout or, comme en témoigne la nouvelle Jumbo Ultra-Thin en or gris et cadran saumon. Fine, elle n'en reste pas moins particulièrement dense et pesante.

Sport, en or, au poids fort

Royal Oak Jumbo Extra Thin tout or gris © Audemars Piguet

Autre exemple emblématique, cela fait longtemps qu'Hublot, qui mise pourtant beaucoup sur la sportivité sous toutes ses formes, propose ses gammes en boîte or. La dernière en date, la Classic Fusion Ferrari GT fait ainsi cohabiter une version en Carbon 3D avec une autre en King Gold. Même les marques les plus techniques ne s'y sont pas trompées. Richard Mille vend des pièces en métal précieux à côté de celles en Carbon TPT, qui ne pèsent presque rien. C'est même en or rose qu'a été lancé son modèle best-seller pour hommes, le chronographe RM11-03.

Sport, en or, au poids fort

Classic Fusion Ferrari GT © Hublot

Pour bien mesurer ce que cela implique, il faut garder à l'esprit que l'or pèse lourd. Le passage d'un ensemble boîte et bracelet en acier à une version tout or fait grimper le poids de 40 à 70 % selon les volumes en présence. Par exemple, une Royal Oak Chronograph passe de 180 (ce qui est déjà considérable) à 260 grammes (ce qui est vraiment beaucoup). Autre exemple, une Rolex GMT Master II 126710 BLRO sur bracelet Jubilé affiche 135 grammes sur la balance, quand sa grande sœur 126710 BLRO, toute en or gris et cadran météorite, en revendique carrément 220.

Sport, en or, au poids fort

RM 11-03 en or rose © Richard Mille

Mais l'habillage n'est pas tout. Dans la logique de luxe de certaines marques, le rotor aussi doit être en métal précieux. C'est le cas chez Blancpain qui veut bénéficier de l'inertie plus importante que procure un poids plus élevé. Sur la base d'une Fifty Fathoms Automatique, 45 mm de diamètre pour 15 d'épaisseur, le basculement de poids de l'acier vers l'or est déjà radical, le rotor ne fait qu'ajouter 20 ou 30 grammes à l'addition. Il ne reste plus qu'à les livrer avec un bon cadeau pour une série de 10 séances d'ostéopathie.

Sport, en or, au poids fort

Fifty Fathoms Automatique en or rose © Blancpain

Les marques

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute...

En savoir plus >

Blancpain est l’archétype de la Manufacture à l’héritage horloger pluri-séculaire qui a su préserver sa tradition horlogère, tout en y insufflant un esprit d'innovation. A chaque époque correspond...

En savoir plus >

Bulgari possède sa propre définition de l’excellence, qui implique l’équilibre parfait entre design, valeur ajoutée, qualité des produits et service mondial. Concernant l’horlogerie,  tout...

En savoir plus >

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique...

En savoir plus >

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême,...

En savoir plus >

Incontournable hier, aujourd’hui, demain : Rolex représente mieux qu’aucune autre la pérennité de l’horlogerie suisse, de son progrès constant, sans jamais rien renier de sa technicité ni de son...

En savoir plus >