X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Frédérique Constant

Rechercher dans :
Montres connectées - Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

Montres connectées Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

Frédérique Constant et Alpina sont deux marques engagées de longue date dans la montre connectée Swiss Made. La première vient de dévoiler la Vitality, la seconde l’AlpinerX Alive. Pour la première fois, un test compare les deux pièces.

Au départ, ce fut un gadget de geek. Avec l’arrivée de l’Apple Watch, la smartwatch a changé de dimension : c’est désormais un objet connecté que se partage tous les publics, de tous âges, dans le monde entier – que l’on soit collectionneur averti ou simple amateur de nouvelles technologies. Un marché colossal que les horlogers suisses ne pouvaient pas ignorer.

Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

Vitality © Eric Rossier

Frédérique Constant en fut pionnier. Son Horological Smartwatch (2015) a ouvert un nouvel horizon, suivie par de nombreux autres modèles. Alpina n’a pas tardé à emprunter le même chemin. Les deux étaient dotées d’un module MMT de la même signature, la « manufacture de calibres connectés » fondée par Peter Stas, alors CEO de Frédérique Constant et que l’homme a gardé en ses mains lorsqu’il a revenu son groupe à Citizen.

Tout voir ou tout masquer : question de choix

La Frédérique Constant « Vitality » et l’Alpina « AlpinerX Alive » sont sortis à quelques mois d’intervalle. Deux montres, deux marques, deux usages ? De prime abord, elles partagent une large partie de leur développement matériel (calibre MMT) et logiciel (même base applicative pour iOS et Android).

Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

AlpinerX Alive © Alpina

Malgré cela, leur esthétique respective ne laisse aucun doute sur leur orientation. L’AlpinerX Alive est une robuste sportive de 45 mm, la Vitality est une pièce d’esthétique horlogère traditionnelle de 42 mm. La première affiche très clairement son esprit connecté grâce à une fenêtre numérique qui permet le défilement des notifications et informations.

La Vitality...aussi, mais de manière totalement invisible : cette fenêtre est masquée dans le noir du cadran. D’un seul appui sur la couronne, il permet de connaître certaines informations choisies telles que la fréquence cardiaque, le suivi de l’activité, un deuxième fuseau horaire ou encore les derniers messages de diverses applications, entre autres.

Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

Vitality © Eric Rossier

Pour passer d’une fonction à une autre, un léger appui sur la couronne suffit : simple, intuitif, immédiat. Sitôt que l’on a pris connaissance de l’information désirée, l’écran digital se remet en veille et redevient invisible à l’œil nu. La Vitality retrouve ainsi en une fraction de seconde son esthétique classique et élégante. Impossible de discerner, à l’œil nu, que l’on porte une montre connectée.

Version Smart ou Watch ?

Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

AlpinerX Alive © Alpina

L’AlpinerX version « Alive » est plus urbaine que l’AlpinerX déjà en catalogue. Elle se destine au sportif urbain qui veut maintenir une vision claire de ses variables physiologiques. Avec la Vitality, elles sont toutes deux équipées du dernier capteur de rythme cardiaque (co-développé avec Philips Wearable Sensing), directement au poignet. La prise de pouls est donc naturelle, sans autre équipement, suivant un délai de quelques secondes ou dizaines de secondes.

Avec cette donnée cardiaque, chaque montre se positionne différemment. La Vitality indique principalement ce HRM (Heart Rate Monitoring). L’AlpinerX Alive va plus loin : assistant personnalisé Dynamic Coach, qualité du sommeil, régularité de la fréquence cardiaque, suivi de l’activité physique, HRM moyen, HRM nocturne. L’affichage sera également présenté en couleur avec de multiples pictogrammes, lorsque la Vitality, très sobre, indiquera simplement la pulsation.

Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

AlpinerX Alive © Alpina

Laquelle choisir ?

WorldTempus a pu tester les deux montres pendant plusieurs semaines. La Vitality l’emporte très clairement dans tous les environnements professionnels. Son esthétique est mesurée, sa finition parfaitement exécutée, son cadran est juste, dans les canons de la belle horlogerie suisse. La révélation « à la demande » de la fenêtre digitale est une vraie belle invention, pratique, intuitive, qui allie enfin le meilleur de la montre traditionnelle et de la montre connectée.

L’AlpinerX Alive remplacera la Vitality dès que l’on voudra un suivi plus fin de son activité, que l’on sera en week-end ou en activité outdoor. Elle affiche de larges aiguilles luminescentes permettant de la lire la nuit, ce dont la Vitality aurait d’ailleurs pu ne pas faire l’économie. L’AlpinerX Alive est la montre la plus aboutie pour un premier niveau de sportivité, avant d’entrer dans l’univers des ultra spécialistes (et souvent plus onéreux) de type Garmin.

Vitality ou AlpinerX : le duo gagnant ?

Vitality © Eric Rossier

En résumé, la Vitality est imparable du lundi au vendredi, l’AlpinerX Alive le week-end, les congés et pour tous les sports. La Vitality existe déjà en version féminine – pas (encore ?) l’AlpinerX Alive. Toutefois, dans les deux cas, de nombreux design de boîtier et de bracelets sont d’ores et déjà disponibles. Le tout pour un prix quasi similaire : à partir de 895 euros pour la Vitality, 995 euros pour l’AlpinerX Alive.

Les marques

Fondée en 1883, Alpina est considérée comme l’inventeur de la montre de sport telle que nous la connaissons aujourd’hui, depuis le lancement de son modèle Alpina 4 en 1938.

En savoir plus >

C’est en offrant du luxe abordable que Frédérique Constant a connu le succès, atteignant des taux de croissance bien supérieurs à la moyenne de l’industrie. Les propriétaires se sont donné une...

En savoir plus >