X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Maurice Lacroix

Rechercher dans :
Montres chronographes  - Typologie des chronographes

Montres chronographes Typologie des chronographes

Mesurer un intervalle de temps semble simple. Mais l'horlogerie répond à ce besoin avec une multitude d'approches, variations autour d'une même complication, le chronographe.

Le chronographe. Mettre cette spécialité horlogère au singulier est une convention de langage. Mais sa nature est plurielle. Il en existe une vingtaine de types, dont les spécificités découlent de leur affichage, de leurs commandes, de leur fonctionnement et enfin, de l'étendue de leurs capacités. Comme souvent en horlogerie, une complication est en réalité un petit monde, avec ses codes et ses conventions, qu'il faut connaître.

Un chronographe est une montre qui est capable de mesurer un ou des intervalles de temps finis, et de se remettre à zéro pour recommencer. Le plus classique s'appelle...chronographe tout court. Arrêt, départ et remise à zéro sont trois opérations distinctes, guidées par deux poussoirs. Le premier arrête et démarre le chronométrage, autant de fois que l'on veut. Une fois terminé, on peut remettre à zéro avec le second poussoir. Et recommencer la séquence. Pendant le chronométrage, le bouton de remise à zéro ne fonctionne pas. Il existe une variante monopoussoir de ce système. La séquence est alors obligatoirement départ, arrêt, remise à zéro. On ne peut pas arrêter le chronographe à mi-chemin.

Une des variantes les plus populaires du chronographe est le flyback, ou chronographe à retour en vol. Grâce à une construction mécanique légèrement différente, il n'est pas nécessaire de le stopper avant de le remettre à zéro pour lancer un nouveau chronométrage. On peut donc enchaîner les temps à la volée, simplement en pressant le second poussoir. Cette complication se combine avec un chronographe classique à deux poussoirs, mais aussi avec la rattrapante.

Typologie des chronographes

Breguet Type XXI 3817, flyback, secondes et minutes de chronographe au centre © David Chokron/WorldTempus


Pour mesurer plus d'un événement à la fois, le chronographe à rattrapante est doté de deux aiguilles des secondes de chronographe et de trois poussoirs. Le troisième (qui est généralement intégré à la couronne et qui est donc le deuxième quand on regarde la montre) permet de stopper l'une des deux trotteuses, signant le premier des deux temps chronométrés. En ré-appuyant, cette trotteuse rattrape celle qui continuait à avancer (d’où le terme rattrapante). Comme la fonction ne porte que sur la trotteuse, les rattrapantes sont incapables de mesurer des différences de chronométrage supérieures à 59 secondes, à la notable exception du Double Split de A. Lange & Söhne. Mais pour départager deux concurrents, il existe une solution alternative. Inclassable, la Twin Chrono de Louis Vuitton est dotée de plusieurs mouvements distincts, autonomes mais coordonnés dans un même boîtier. Leurs déclenchements programmés permettent de suivre deux concurrents, heures et minutes compris, et même d'indiquer de combien ils sont séparés.

Typologie des chronographes

Louis Vuitton Twin Chrono, avec deux chronométrages simultanés mais sans rattrapante © David Chokron/Worldtempus


Au-delà de ces capacités, le chronographe présente des variantes d'affichage. Il peut posséder un ou deux compteurs. Le premier affiche toujours les minutes écoulées, le deuxième les heures, en option. La seconde, elle, est indiquée au centre. La seconde du mouvement est donc généralement déportée dans un compteur. Mais quelques mouvements possèdent une aiguille des secondes au centre, sur le même axe que la trotteuse de chronographe. D'autres encore ont deux aiguilles de chronographe, seconde et minute, au centre.

De plus, ces affichages peuvent se mélanger avec une seconde foudroyante. Cette complication consiste à afficher la petite seconde en la subdivisant en fractions qui reflètent la fréquence du mouvement. Un calibre 4 Hz permet d'afficher des subdivisions au 8e de seconde. Il existe donc des chronographes à foudroyante, et même des flyback à foudroyante.

Typologie des chronographes

Jaeger-LeCoultre Duomètre à Chronographe, avec seconde foudroyante © Jaeger-LeCoultre

Dernier type, le compte à rebours. Il s'agit d'un chronographe à part entière. Il dispose d'une fonctionnalité qui permet de reculer ses aiguilles d'une durée déterminée. Une fois programmé, il suffit de lancer le chronométrage, qui se déroule comme n'importe quel autre. Sauf qu'il ne part pas du repère zéro. Il le traverse sans s'y arrêter.

Typologie des chronographes

Ulysse Nardin Marine Regatta, avec compte à rebours 10 minutes © David Chokron/Worldtempus


Dans les coulisses du mouvement, les chronographes sont classées selon leur embrayage et selon leur système de commande. La commande la plus répandue est à navette, une pièce de contour irrégulier qui bascule et enclenche les différentes opérations (arrêt, départ, remise à zéro). La plus prestigieuse est la roue à colonnes, une pièce plus complexe, bâtie comme un crénelage de château-fort et qui a la même fonction. L'embrayage le plus ancien et courant est horizontal. Sous l'action du poussoir et de la commende interne du mouvement, la roue qui guide le chronographe pivote latéralement. Elle vient engrainer avec une roue de seconde du mouvement. La modernité réside en un embrayage vertical : la roue de secondes du chronographe descend sur celle du mouvement. Leur couplage est plus rapide, plus net. Et bien sûr, type de commande et d'embrayage peuvent prendre place dans plusieurs types de chronos...une vraie jungle.

Typologie des chronographes

A. Lange & Söhne Double Split : secondes et minutes rattrapantes © A. Lange & Söhne

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

En suivant la vision de Ferdinand Adolph Lange, dont la devise etait « construire les meilleures montres du monde », A. Lange & Söhne poursuit sa recherche de précision et explore de...

En savoir plus >

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance...

En savoir plus >

Depuis sa création en 1833, Jaeger-LeCoultre n’a pas cessé d’enchanter les amoureux des beaux objets. Ses artisans et artisanes, les gardiens de l’esprit inventif du fondateur de la société Antoine...

En savoir plus >

Fidèle à l’héritage de son fondateur, Louis Vuitton offre aux amoureux de voyage et d’évasion des montres alliant excellence, innovation et originalité. Les horlogers de La Fabrique du Temps Louis...

En savoir plus >

Ulysse Nardin est une manufacture d’avant-garde inspirée par l’univers marin et proposant des garde-temps aux assoiffés de liberté.

En savoir plus >