X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Rebellion

Rechercher dans :
Montres abordables - Qualité / prix : un concept, six approches. Partie 1.

Montres abordables Qualité / prix : un concept, six approches. Partie 1.

Beauté extérieure ou intérieure ? Si possible, les deux. Mais lorsque le (petit) budget entre en ligne, le choix se retreint drastiquement. WorldTempus dévoile les pépites capables de combler les grandes attentes...sans se ruiner.

Ce qui est beau est rare, ce qui est rare est cher. Le raccourci peut sembler rapide. Il n’en reste pas moins vrai dans la plupart des cas horlogers : la beauté des finitions exige la main de l’homme, la sophistication d’un mouvement de lourds investissements en R&D. Tout ceci se ressent inévitablement sur le prix final.

Heureusement, certaines marques ont conçu leurs pièces, dès le départ, comme devant être abordables. Deux écoles se jouxtent : le plus petit prix pour une esthétique soignée, un design intemporel et un mouvement générique qui a fait ses preuves, ou bien la volonté de proposer un authentique mouvement manufacture, au plus près – voire en dessous – des 10'000 CHF.

Schwarz Etienne, la petite manufacture qui monte

Fondée à La Chaux-de-Fonds en 1902, Schwarz Etienne a tout connu : fabrique de mouvements, fournisseur anonyme (Chanel, Dunhill, Mauboussin, Caran d'Ache, Mellerio dits Mellers), passage à vide, crise du quartz, rachat, renaissance puis création d’une manufacture pour elle seule, sous l’impulsion de Raffaello Radicchi. Arrivé en Suisse au début des années 1970 comme ouvrier dans le tunnel du Gothard, il est aujourd’hui le premier propriétaire privé du canton de Neuchâtel !

Qualité / prix : unc concept, six approches. Partie 1.

Roma Power Reserve © Schwarz etienne

Schwarz Etienne est son coup de cœur, racheté en 2007. Depuis, la marque n’a eu de cesse que de créer, inventer, dessiner, sans jamais s’affranchir d’une qualité premium et, le plus souvent possible, d’un mouvement maison – spiral compris, ce dont peu d’indépendants sont capables, comme H. Moser & Cie.

Qualité / prix : unc concept, six approches. Partie 1.

Roma Small Second © Schwarz Etienne

Il y en a aujourd’hui deux catégories, les ASE (Automatic Schwarz-Etienne) et son prédécesseur, le MSE (Manual Schwarz-Etienne), à double barillet. La base est la même mais l’ASE utilise la place du second barillet pour un micro-rotor. C’est là encore une belle singularité de la marque, qui fait partie des très rares à avoir un mouvement manufacture automatique à micro-rotor. C’était notamment l’un des derniers grands projets de feu Lebeau-Courally, au Locle. Il en existe certains autres mais souvent au prix plus élevé (notamment chez Bulgari, Hermès, Parmigiani). Chez Schwarz Etienne, les premiers modèles (Roma, en l’occurrence) dépassent à peine les 10'000 CHF (10'500 CHF en acier) et font preuve d’une singularité et d’une qualité d’exécution peu communes. Même Kari Voutilainen s’est entiché de l’objet, c’est dire ! Mais Schwarz-Etienne n’est pas la seule à avoir fait ce choix d’un mouvement maison à micro-rotor...

Trilobe : à suivre !

Imaginée en France, conçue en Suisse. Le cas n’est pas nouveau. Mais le parti pris technique et économique l’est : pour son lancement, Trilobe a développé un affichage concentrique très audacieux, confié à l’un des papes de la motorisation horlogères, Jean-François Mojon (Chronode). La pièce est alors proposée à 7320 euros. « Nous voulions quelque chose de très innovant et de très belle qualité, en dessous de 10'000 euros. Cela faisait partie de la proposition de départ, au lancement de la marque », indique Gauthier Massonneau, fondateur de la marque.

Qualité / prix : unc concept, six approches. Partie 1.

Les Matinaux © Trilobe

L’année suivante, Trilobe récidive. Elle développe alors ce qui devient son propre mouvement maison, l’X-Centric. Mouvement mécanique à remontage automatique avec micro-rotor, fort de 230 pièces et intégralement Swiss-Made, il anime aujourd’hui Les Matinaux, une collection complète dont la majorité des modèles reste sous la barre des 8'000 euros. Au passage, la boîte passe de 13,5 mm à 8,8 mm. L’académie du 20ème Grand Prix d’Horlogerie de Genève (GPHG) ne s’y est d’ailleurs pas trompée en pré sélectionnant la pièce dans la compétition actuelle, catégorie « Petite Aiguille ». Un comble, pour une montre...qui n’a pas d’aiguille.

Qualité / prix : unc concept, six approches. Partie 1.

© Trilobe

Raymond Weil, la valeur sûre

Discrète mais toujours là. Elle n’a pas la force de frappe d’un Baume & Mercier, d’une Longines, elle n’est pas adossée à un grand groupe comme l’est Frédérique Constant (groupe Citizen). Raymond Weil avait, à l’époque, un stand aux confins de la Hall 1 de Baselworld. Fondée en 1976 et toujours familiale, elle est pourtant une valeur sûre de l’horlogerie « access », celle qui permet de se faire plaisir pour moins de 1000 CHF. La marque ne renie rien du quartz (collection Toccata), une technologie qui constitue toujours l’écrasante majorité des achats de montres dans le monde. Et pour à peine plus (1400 euros) on peut s’offrir une Maestro automatique avec date et phases de Lune sur un superbe cadran guilloché. On pourra trouver moins bien, mais ce sera sûrement plus cher...

Qualité / prix : unc concept, six approches. Partie 1.

Toccata © Raymond Weil

Les marques

Lors de la création de la Marque en 1976, Raymond Weil souhaitait démocratiser la haute horlogerie suisse. Cette approche visionnaire, toujours chère aux trois générations, a permis à la Marque de...

En savoir plus >

Basée à La Chaux-de-Fonds, région traditionnelle de l’horlogerie suisse, Schwarz Etienne est déjà plus que centenaire mais préfère regarder vers l’avenir plutôt que vers le passé

En savoir plus >

Une audace horlogère née d’une envie de se libérer des codes horlogers. Une nouvelle lecture de l’heure. De la poésie au poignet, un lien affectif au temps. Trilobe, c’est tout cela... et bien plus...

En savoir plus >