X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Rebellion

Rechercher dans :
MB&F - Legacy Machine FlyingT

MB&F Legacy Machine FlyingT

Après les versions serties de diamants de 2019, la Legacy Machine FlyingT est désormais proposée en deux éditions limitées en or rose et en platine.

L'histoire commence (comme tant d’autres) avec une femme. La Legacy Machine FlyingT tire son origine des réflexions de Maximilian Büsser, le fondateur de MB&F, sur les principaux rôles joués par les femmes dans sa vie. Lancée dans les premiers mois de 2019, la montre exprime une féminité riche et complexe qui représente l’élégance et la vitalité — une extraordinaire volonté — plutôt que la douceur conventionnelle couramment rencontrée dans les montres destinées au genre XX du système chromosomique.

Un tourbillon volant aérien, alimenté en énergie par un rotor en forme de soleil, s’élève telle une colonne au-dessus de la platine-cadran de la LM FlyingT. Au sommet de sa cage scintille un diamant. Caractérisée par son dynamisme et ses mouvements orchestrés avec précision, la LM FlyingT a été lancée en trois éditions en or blanc serties de diamants : une avec une simple auréole de brillants sur la lunette et les cornes, une entièrement pavée de brillants et une entièrement pavée de baguettes. Cette interprétation puissante de l’horlogerie féminine, la première du genre chez MB&F, a remporté le Prix de la Complication pour Dame au Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2019.

En 2020, la LM FlyingT renonce aux diamants pour se présenter au naturel, dans un boîtier en or rose ou en platine.

Legacy Machine FlyingT

Legacy Machine FlyingT, boîtier en platine, cadran guilloché bleu © WorldTempus / Joy Corthésy

Sans la couche de carbone cristallisé, on perçoit la colonne centrale du tourbillon volant différemment, en plein dans l’objectif. Au lieu de la surface en laque tendue, la platine-cadran est guillochée d’un décor radial de festons qui attire l’œil sur le cœur cinématique du moteur développé à l’interne.

La platine-cadran guillochée, réalisée par le collaborateur de longue date de MB&F Kari Voutilainen, dans sa propre fabrique de cadrans, se présente en deux versions : l’une, aussi noire qu’une nuit sans lune, est logée dans un boîtier en or rose, l’autre, bleue comme le ciel au milieu de l’été, dans un boîtier en platine. Bien qu’elle demeure pareille à elle-même, la LM FlyingT apparaît aussi différente en mode nocturne et en mode diurne que le monde vu de nuit et de jour.

En matière de scintillement, les nouvelles Legacy Machine FlyingT ne conservent qu’un seul point commun avec leurs aînées endiamantées. Au sommet du tourbillon volant qui donne le nom de FlyingT, un diamant de 0,035 carat tourne au rythme du mécanisme qu’il surplombe, à raison d’un tour complet toutes les 60 secondes. Selon les angles produits — 300 par minute, prédéfinis par la fréquence de 2,5 Hz (18'000 A/h) du balancier — la pierre lance différents jets de lumière prismatique, du fait de la multiplicité de ses facettes.

Legacy Machine FlyingT

Legacy Machine FlyingT, boîtier en or rose, cadran guilloché noir © WorldTempus / Joy Corthésy

À 7 heures au pied du tourbillon, incliné à 50°, on trouve un cadran laqué blanc qui affiche les heures et les minutes via deux aiguilles serpentines bleues – visibles seulement pour la personne qui porte la montre. Une relation intime qui souligne le caractère personnel de la LM FlyingT. 

Au verso, le rotor de remontage automatique en or rose, qui procure à la LM FlyingT quatre jours (100 heures) de réserve de marche, prend la forme d’un soleil tridimensionnel à rayons sculptés.

Après les premières versions serties de diamants, la Legacy Machine FlyingT se présente en deux éditions limitées à 18 exemplaires : boîtier en or rose avec cadran guilloché noir (Nuit) et boîtier en platine avec cadran guilloché bleu ciel (Jour).

Legacy Machine FlyingT

Legacy Machine FlyingT, dos de la montre © MB&F

Cadran guilloché

Le décor complexe de la platine-cadran de la LM FlyingT est réalisé en exclusivité par Comblémine, fabrique de cadrans de Kari Voutilainen située dans la région alpine du Val-de-Travers. Les festons uniques sont gravés sur un disque en laiton à l’aide d’un tour à guillocher guidé à la main.

La gravure manuelle de chaque disque répond aux codes rigoureux de Kari Voutilainen en matière de décoration horlogère traditionnelle. Fruits de nombreuses années d’expertise et de savoir-faire, beaucoup des décors de cadrans produits par Comblémine sont conçus de A à Z à l’interne. Leur technique d’exécution est un secret que Kari Voutilainen partage uniquement avec les artisans les plus anciens de l’atelier.

Le motif de la platine-cadran de la LM FlyingT est à la fois polyvalent et évocateur, riche en références qui renforcent le dynamisme cinétique du tourbillon volant. Des disques lisses qui se chevauchent en souplesse sur les armures médiévales aux écailles tachetées de lumière d’un poisson qui s’élance hors de l’eau, en passant par les vagues écumeuses de la mer, le décor de festons radiaux de la platine-cadran est aussi chargé de références que la LM FlyingT elle-même.

La collaboration entre Kari Voutilainen et MB&F a débuté en 2011, lors du lancement de la collection Legacy Machine caractérisée par la signature esthétique de l’artisan, une construction de mouvement classique et des finitions ultra raffinées. Depuis, presque toutes les Legacy Machine portent la patte reconnaissable de Kari Voutilainen et la dernière, la Legacy Machine Thunderdome, intègre des roues terminées dans son atelier. 

Le moteur de la montre

La mécanique de la Legacy Machine FlyingT est principalement inspirée par des pièces de la collection Horological Machine, en l’occurrence les HM6 et HM7 Aquapod. S'éloignant des constructions radiales et sur un même plan caractérisant la plupart des mouvements de montres modernes, le moteur de la LM FlyingT (et celui de la précédente HM7) adopte une configuration verticale co-axiale. Le tourbillon volant cinématique, qui s’élève nettement au-dessus du cadran, offre une vue exceptionnelle sur la rotation de l’échappement. Le contraste avec les autres tourbillons volants, généralement limités à la hauteur des cadrans environnants, est saisissant.

Comme leur nom l’indique, les tourbillons volants sont fixés uniquement à la base et dépourvus du pont supérieur qui stabilise le mouvement latéral. Comme il faut accroître la rigidité de l’ensemble, la plupart des tourbillons volants sont prudemment placés à l’intérieur des mouvements. Dans La Legacy Machine FlyingT, comme dans les HM6 et HM7, MB&F se libère de cette contrainte sécuritaire et expose, de manière assurée, son tourbillon volant dans toute sa splendeur.

Legacy Machine FlyingT

© MB&F

La construction de la LM FlyingT a engendré un autre défi tout particulier à relever, dû à la forme du haut de la cage de tourbillon qui crée une masse plus importante d’un côté que de l’autre. Pour compenser la différence et s’assurer que le mécanisme demeure équilibré, un contrepoids a été dissimulé sous la cage du tourbillon du côté opposé.

Afin d’afficher l’heure avec un maximum de précision sur le sous-cadran incliné à 50°, les ingénieurs ont eu recours à des engrenages coniques qui transmettent le couple de manière optimale, d’un plan à l’autre. Cette solution a déjà été adoptée, d’abord dans la HM6, ensuite dans la HM9 Flow.

Le moteur à 280 composants de la Legacy Machine FlyingT dispose de quatre jours de réserve de marche, une des plus importantes chez MB&F, témoignant ainsi du développement du savoir-faire et de l’expérience à l’interne.

Les montres sont disponibles à la M.A.D Gallery.
Prix: modèle en or rose: CHF 98'000 (+ taxes) / platine CHF 108'000 (+ taxes)

 

Legacy Machine FlyingT

© MB&F

 

Vous aimerez aussi