×

Cette recherche est sponsorisée par Scatola del Tempo

Rechercher dans :
SIHH
Laurent Ferrier - Laurent Ferrier retourne à l'école

Laurent Ferrier Laurent Ferrier retourne à l'école

Laurent Ferrier retourne à ses sources : l’horloger dévoile un modèle inspiré de sa propre pièce d’école de 1968. Et, dans le même temps, révèle son fameux tourbillon côté cadran... donc à l’envers !

Les horlogers sont facétieux, mais leurs clients le sont parfois autant. Laurent Ferrier, l’homme derrière la marque, a toujours privilégié la cohérence technique de ses créations. Elevé en cela à l’école Patek Philippe, il a toujours donné à ses tourbillons une place visible au dos de ses créations. C’est un raisonnement de puriste : le tourbillon est un organe réglant, il n’a donc pas sa place côté cadran, réservé à l’affichage de l’heure et de ses complications associées. 

De face côté fond, de dos côté face

C’était sans compter la volonté de clients qui, eux, apprécient de voir le précieux échappement battre côté cadran. Qu’à cela ne tienne, Laurent Ferrier n’a donc pas changé son fusil d’épaule et a choisi d’ouvrir son cadran pour y laisser voir...l’arrière de son tourbillon.

Ludique et très original, ce parti pris purement esthétique a également compté son lot de défis techniques. Il a ainsi fallu élaborer un pont spécial à deux bras. Avant tout fonctionnel, il a également représenté une gageure à finir, avec au total près d’une trentaine d’angles rentrants, de multiples arêtes et courbes. Il faudra plus de 30h de travail manuel de finition pour rendre parfaite la présentation de ce tourbillon arrière mais visible côté cadran, une première en horlogerie ! 

Le Galet Classic Tourbillon Dual sera proposé en une boite en or blanc de 41 mm, au sein de laquelle on retrouvera les atours identitaires de la maison : aiguilles sagaies, XII romain à midi, cadran satiné gris, portés par un bracelet alligator bleu marine doublé d’Alcantara. 

Laurent Ferrier retourne à l'école

Retour à l’école

Laurent Ferrier dévoile en parallèle une création 100% inédite, le Galet Micro Rotor « Montre Ecole ». Cette dénomination, commune à tous les horlogers ayant suivi un cursus académique, évoque la pièce qu’ils conçoivent entièrement de leurs mains et terminent puis présentent en tant que diplôme de fin d’étude. 

Celle de Laurent Ferrier, comme pour la plupart de ses confrères, était ronde – un format classique mais que l’horloger, établi en tant que marque près de 40 ans plus tard, a écarté au profit de sa fameuse boite « Galet ». Aujourd’hui, l’homme s’est attaché à reproduire ce format originel et présente donc son nouveau Galet...rond. 

Il faut pourtant se méfier des raccourcis sémantiques : le coté « rond » du Galet ne renvoie pas nécessairement à sa forme, mais aux courbes galbées de ses verres. Le galbe, la douceur des courbes, sont des composantes essentielles du style Laurent Ferrier. C’est la première fois que l’horloger les applique à ses deux verres saphir. Ainsi se forme avec la « Montre Ecole » une pièce bassinée toute en subtilité, un hommage appuyé aux premières montres de poche qui furent converties en montres de poignet et qui, elles aussi, affichaient ce galbe côté cadran comme côté poignet. 

La Galet Micro Rotor « Montre Ecole » sera disponible dans un boitier de 40 mm proposé en or rouge, blanc ou en acier.

Laurent Ferrier retourne à l'école