×

Cette recherche est sponsorisée par Longines

Rechercher dans :
Hublot - Big Bang MP-11

Hublot Big Bang MP-11

La collection Masterpiece s'agrandit avec l'arrivée d'un nouveau modèle carrossé de carbone 3D, disposant d'une réserve de marche de 14 jours. Ce garde-temps est également disponible en saphir.

Leader dans le façonnage et l’industrialisation de matériaux de pointe, Hublot franchit un nouveau cap en forgant sa nouvelle Big Bang MP-11, d’inspiration « All Black », de carbone 3D. Composite à matrice polymère (PMC) tissé de fibres en trois dimensions, ce matériau ultraléger et inédit en horlogerie façonne la carrosserie d’un nouveau moteur de compétition. Cette mécanique architecturale dévoile ses 7 barillets couplés en série et son indicateur de réserve de marche aligné.

Big Bang MP-11

Big Bang MP-11 en carbone 3D © Hublot

Cette construction pluri-cylindrique, positionnée sur un axe horizontal, garantit au mouvement une autonomie de 14 jours, soit deux semaines ! Un exploit. Défi supplémentaire pour ses concepteurs, l’affichage heures et minutes est, lui, mû par un rouage vertical. Le basculement de la force des barillets sur un plan perpendiculaire s’effectue grâce à un système de transmission très rare en horlogerie : le renvoi à 90 degrés par roue d’engrenage à denture hélicoïdale, de type « vis sans fin ». Autre originalité de ce calibre novateur, son balancier est transposé côté cadran pour créer une symétrie avec la roue hélicoïdale. Rythmé à 4 Hz, il dispose en outre d’un nouveau système de raquetterie breveté.

Rimant avec légèreté et résistance sans pareil, la montre ne pèse que 90 grammes, bracelet compris ! La structure tridimensionnelle du carbone dessine des facettes et des reflets uniques. Transparents, le cadran et les flancs en verre fumé du boîtier de 45 mm révèlent une architecture d’inspiration moteur, ajourée et traitée PVD noir. En écho au design mécanique, la couronne et le bracelet de caoutchouc ligné reprennent la structure hélicoïdale d’une vis sans fin. Enfin, ce nouveau mouvement de manufacture se remonte manuellement via la grande couronne cannelée ou à l’aide d’un stylet électrique à empreinte Torx inspiré de la course automobile.

Big Bang MP-11

La Big Bang MP-11 en saphir avec le stylet électrique à empreinte Torx © Hublot

« Née de l’expertise technique acquise avec la MP-05 « LaFerrari » de 2013, la Big-Bang MP-11 marque une nouvelle étape dans l’art de la fusion selon Hublot. L’architecture unique et ultra complexe du mouvement, entièrement repensée pour s’intégrer au boîtier Big Bang, affiche une esthétique et des performances exceptionnelles, affûtées de matières innovantes », a déclaré Ricardo Guadalupe, CEO de Hublot.

Big Bang MP-11

Big Bang MP-11 en saphir © Hublot

Limitée à 200 exemplaires, la nouvelle Big-Bang MP-11 se présente aux côtés de son antithèse chromatique, sculptée dans la transparence du saphir. Passé maître dans la production à grande échelle de ce matériau le plus dur et le plus résistant après le diamant, Hublot réalise une prouesse d’ingénierie avec ce boîtier cristallin dont le renflement suit la courbe des barillets cylindriques. Aussi remarquables que le moteur qu’elles abritent, carrure, glace et lunette en saphir bombent au niveau des cylindres, créant un effet loupe sur l’indicateur de réserve de marche.

La marque

Depuis ses débuts, Hublot incarne un design et une innovation en rupture d’avec l’ordre horloger établi. Avec Jean-Claude Biver et dès 2004, ces valeurs sont érigées en un nouveau code génétique qui conduit la marque à développer des garde-temps particulièrement audacieux et ancrés pour la plupart dans une sportivité extrême.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi

X