X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :
Graham - A contre-courant

Graham A contre-courant

Suivons le parcours de l'intrépide collection Swordfish de Graham.

Graham, une entreprise horlogère indépendante basée à La Chaux-de-Fonds, en Suisse, tire son inspiration et son orientation philosophique de l’horloger londonien George Graham (1673-1751), considéré comme l’un des pères de l’horlogerie moderne. Cependant, la société que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Graham SA a été créée en 1995 et elle est célèbre pour ses montres atypiques. L’une des plus iconiques est la Swordfish, qui célèbre 15 ans de succès et demeure au cœur de la collection Graham.

C’est en 2004 que les premières montres Graham Swordfish sont nées avec une identité peu orthodoxe. Leur design s’inspire de la créature marine éponyme (l’espadon, swordfish en anglais, ndlr). L’espadon se distingue par un corps longiligne, de grands yeux et un bec en forme d’épée, et il est capable d’atteindre la vitesse de 90km/h. L’espadon est doté d’un mécanisme biologique qui lui permet de réchauffer ses yeux (et son cerveau) pour améliorer sa vision et attraper des proies rapides dans l’eau froide.

Les montres Swordfish ont peut-être un look inhabituel, mais cela en fait souvent des pièces branchées. Elles se caractérisent essentiellement par deux verres grossissants de 20% positionnés sur les compteurs des heures et des minutes, créant ainsi deux « yeux » proéminents ou « hublots » sur le cadran. Les deux loupes de ce chronographe bicompax agrandissent le compteur des minutes et le compteur des heures et de la grande seconde en recréant l’allure d’un instrument high-tech du XIXème siècle.

A contre-courant

Swordfish © Graham

Les premières montres Swordfish ont été lancées en 2004 et elles ont rapidement trouvé leur place dans les collections des amateurs d’horlogerie éclairés. La Stopwatch avec deux verres grossissants a été présentée au monde de l’horlogerie. Graham a produit la montre en versions droitier et gaucher, disponibles en acier ou en or.

En 2006, Graham a ajouté deux nouvelles variantes embellies, les Swordfish Diamonds, nommées respectivement Black Ice et Snow White en référence aux 322 diamants de la couleur correspondante dont elles étaient serties. De plus, les cadrans et les bracelets étaient disponibles dans une gamme de couleurs à l’intention des clientes féminines et des fashionistas.

2007 a été l’année de la consolidation pour Graham : de nouveaux modèles Swordfish étaient lancés avec de légères modifications dans le design comme des chiffres plus grands sur le cadran, ainsi que davantage de matériaux et de couleurs à disposition.

A contre-courant

Swordfish © Graham

En 2008 les Swordfish de Graham ont célébré quatre ans de succès d’un design peu conventionnel. A cette occasion, la montre Swordfish Ali Baba a été lancée en édition limitée de 40 exemplaires. Bien avant la tendance actuelle des montres bigarrées et serties, la Swordfish Alibaba a choisi les tons arc-en-ciel. Chaque montre était sertie d’une palette éblouissante de 61 diamants, 64 émeraudes, 42 rubis, 151 saphirs (57 bleus, 48 jaunes, 46 roses) et 40 grenats jaunes.

A contre-courant

Swordfish Ali Baba © Graham

En 2009 est née la collection Swordfish Lucy, avec une constellation de diamants sur le cadran et la lunette. Les montres étaient disponibles avec des boîtiers en acier et or avec cadran noir ou blanc. Les chiffres 12 et 6 étaient aussi ornés de diamants noirs et blancs, et le bracelet était en caoutchouc ou en cuir. Cette année-là a aussi vu le lancement de la Swordfish Booster d’un diamètre de 48mm, en version gaucher ou droitier comme indiqué clairement sur le cadran.

A contre-courant

Swordfish Lucy noire © Graham

La Swordfish All Black est arrivée en 2010, annonçant la tendance des montres noires et sobres qui allaient caractériser les nouveautés horlogères dans les années à venir. Et en 2011, les montres Swordfish Booster All Black ont enrichi la collection avec quatre modèles arborant des touches de couleur sur leurs aiguilles. De nouvelles couleurs pour les cadrans et des modèles sertis venaient offrir davantage de choix aux amateurs de Swordfish. Mais celle qui a attiré tous les regards cette année-là, c’est la Swordfish Iris, traitée avec un procédé PVD particulier conférant une surface extérieure irisée au boîtier. Les couleurs changent en fonction de la lumière, comme sur une bulle de savon ou une tache d’huile.

A contre-courant

Swordfish All Black © Graham

En cette année 2019, Graham fête le 15ème anniversaire de la collection Swordfish avec des montres d’inspiration vintage qui accentuent le look caractéristique du design Swordfish. Quatre modèles, deux en acier et deux en bronze, rappellent les instruments de marine, les versions en bronze acquérant une patine attrayante au fil du temps. Pour éviter un excès d’oxydation dû au contact direct entre la montre en bronze et la peau de celui qui la porte, ces montres ont un fond de boîtier en titane. Des bracelets en tissu complètent cette allure vintage.

A contre-courant

Swordfish Vintage © Graham

La marque

Établie à La Chaux-de-Fonds en Suisse, Graham perpétue l’héritage de l’horloger londonien George Graham en développant des montres qui conjuguent savoir-faire sophistiqués et design atypiques.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi