×

Cette recherche est sponsorisée par Corum

Rechercher dans :
GPHG - Grand Prix d'Horlogerie de Genève
GPHG 2015 - Table ronde: Sport

GPHG 2015 Table ronde: Sport

Trois amateurs de montres sportives rendent, indépendamment les uns des autres, un verdict unanime sur la montre qui devrait remporter la palme de la catégorie sport au Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2015.

Keith W. Strandberg, contributeur de WorldTempus
J’ai toujours été attiré par les montres sportives, à cause de leur polyvalence. Les meilleures montres sportives peuvent être soumises à toutes sortes de contraintes et bien fonctionner malgré tout. Vous vous souvenez du vieux slogan Timex « Takes a licking and keeps on ticking » (littéralement : elle prend une branlée et continuer à faire tic-tac). C’est exactement ce que j’attends d’une montre de sport.
Cette année le GPGH présente quelques magnifiques pièces dans cette catégorie, mais il y en a deux qui m’ont particulièrement séduit.
La première est la Seiko Prospex Marinemaster Professional Diver’s 1000M Hi-Beat 36000. Seiko produit depuis longtemps des montres de sport conçues pour un usage professionnel (sa première montre de plongée à hautes fréquences a été lancée en 1968, avec une étanchéité à 300 mètres) et c’est le cas également pour cette Prospex. L’utilisation d’un mouvement mécanique à hautes fréquences dans une montre de plongée est une bonne idée, et rendre une montre étanche à 1'000 mètres n’est pas un mince exploit. Le design rappelle aussi les premières montres de plongée de Seiko, devenues des icônes.
Mon deuxième choix est la Tudor Pelagos. Non seulement elle est étanche à 500 mètres, mais son design sobre et fonctionnel est très plaisant, le bleu sur bleu de la lunette et du cadran évoquent l’azur profond de la mer. De plus la Pelagos est animée par le mouvement produit à l’interne par Tudor, avec une réserve de marche de 70 heures. Laquelle choisir ? Pour aller en ville, je  porterais la Tudor, mais pour m’approcher des vagues mon choix se porte sur la Prospex.

Table ronde: Sport

Paul O’Neil, rédacteur en chef, WorldTempus
Aucune hésitation possible pour moi puisque l’une de mes trois montres préférées de Baselworld cette année a été présélectionnée dans cette catégorie. Je me ferai peut-être incendier parce que je choisis une marque non suisse, mais Seiko a déjà remporté un prix au GPHG l’an dernier, et de façon méritée.
En tant que fan de montres de plongée mais non plongeur moi-même, j’apprécie le charme robuste de la Seiko Prospex Marinemaster Professional 1000 m avec son imposant boîtier de 48,2 mm et sa couronne décalée. Le mouvement Hi-Beat à hautes fréquences, qui bat à 36'000 vibrations par heure, est un bonus supplémentaire. On ne peut que regretter que seuls 700 exemplaires de cette montre seront disponibles dans le monde entier, dont une petite poignée en Europe, parce qu’elle figure sur la liste de souhaits de votre serviteur depuis le mois d’avril dernier.

Table ronde: Sport

Timmy Tan, rédacteur en chef, Timewerke
Il y a plus de 20 raisons pour lesquelles la Seiko Prospex Marinemaster Professional Diver’s 1000M Hi-Beat 36000 SBEX001 mérite d’être proclamée meilleure montre sportive. Elle a un pedigree : c’est une descendante de la première Professional Diver’s 600m, lancée en 1975, qui pouvait se targuer de 23 premières mondiales et de 20 brevets.
Pour commencer, le modèle original de 1975 était la première montre de plongée au monde avec un boîtier en titane. Ce boîtier construit en double protection la rendait très spéciale et même si elle était prévue pour des plongées en profondeur, son étanchéité étant de 600 m, Seiko n’a pas ajouté une soupape à hélium car le boîtier était conçu pour être imperméable à l’hélium. Le boîtier extérieur ne protège pas seulement la montre des chocs violents, il maintient la lunette en place.
Comme l’original, la Prospex Marinemaster Professional Diver’s 1000m de 2015 peut être utilisée pour la plongée à saturation. Mais elle offre de nouvelles fonctionnalités comme le Lumibrite qui prolonge la luminescence de 60% par rapport aux modèles existants et le calibre 8L35 est adapté aux profondeurs extrêmes.
Seiko a testé la SBEX01 dans l’océan et le mouvement ne s’est figé qu’à 4'299 mètres de profondeur, ce qui est plus de 4 fois son étanchéité annoncée. Cela signifie que la SBEX001 est davantage qu’une montre sportive, c’est aussi un instrument professionnel.

Votez vous aussi pour votre montre préférée dans la catégorie "Sport" en cliquant ici.
 
 

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Depuis ses débuts, Seiko devait être pour Kintaro Hattori “toujours un temps en avance”; cette vision n’a jamais cessée d’inspirer l’entreprise. Dès le jour où il réalisa sa première montre de...

En savoir plus >

Vous aimerez aussi