X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Sequent

Rechercher dans :
Glashütte Original - Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Glashütte Original Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

La Senator Cosmopolite a été mon compagnon de vacances. Je vous la présente.

Comment commencer cet article… ? Honnêtement, j’avais une idée assez précise de ce que j’allais écrire avant de recevoir la Senator Cosmopolite de Glashütte Original ; enfin les grandes lignes. Cependant, le coronavirus s’est à nouveau manifesté de manière soutenue dans la ville où je devais me rendre et un reconfinement a été recommandé le jour avant mon départ. J’ai donc voyagé à travers la Suisse.

Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Senator Cosmopolite © Joy Corthésy/WorldTempus

J’ai eu l’occasion de tester cette montre pendant deux semaines, une belle pièce de 44mm de diamètre en acier inoxydable renfermant un cadran bleu nuit. Je dis « belle pièce », car elle est élégante (effet sur votre entourage garanti) et relativement importante de par son diamètre. Le poids était également au rendez-vous. J’ai un petit poignet pour un homme, ce qui a dû accentuer l’effet du poids, mais, honnêtement, je préfère sentir ma montre au poignet plutôt que d’avoir l’impression de ne rien porter ; je me sens nu sinon. Après tout, il s’agit simplement du poids du travail qui se cache derrière la montre ! Ne prenez pas peur, le confort était aussi au rendez-vous. Bref, avançons. Ce garde-temps indique donc deux fuseaux horaires, celui à 12 heures renseignant sur l’heure de la ville de provenance et celui au centre présentant l’heure locale (la petite seconde se trouve quant à elle à 6 heures), donc j’ai pensé que le prendre avec moi pendant mes vacances serait une bonne idée. Je devais aller à Barcelone rendre visite à ma famille. Je sais ce que vous allez me dire : « Qu’est-ce que ça change ? L’Espagne est de toute façon sur le même fuseau horaire que la Suisse ! » Je vous l’accorde, mais géographiquement parlant l’Espagne devrait se trouver sur un fuseau différent : il devrait se trouver sur celui de Londres, soit UTC+01:00, en été (alors que le fuseau horaire de la Confédération Helvétique est UTC+02:00). Savez- vous pourquoi ? Ceci remonte à la Seconde Guerre mondiale lorsque Francisco Franco, alors dictateur (fasciste) d’Espagne, fit basculer le pays de l’heure UTC+01:00 à UTC+02:00 pour s’aligner sur l’Allemagne. Cette mesure, qui devait être temporaire, est devenue permanente, raison pour laquelle les Espagnols ont des habitudes « décalées ».

Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Senator Cosmopolite © Joy Corthésy/WorldTempus

Cette petite digression historique étant faite, il est temps de rentrer dans le vif du sujet en vous parlant de mon expérience avec la Senator Cosmopolite, dont le mouvement automatique 89-02 visible à travers le fond saphir possède une fréquence de 28'800 alt/h et une réserve de marche de 72 heures. C’était donc la première fois que je portais une montre indiquant deux fuseaux horaires (eh oui, il me reste encore des premières fois après tout), du coup je vous avoue qu’il m’a fallu un petit temps d’adaptation pour ne pas me perdre dans la lecture de l’heure suisse. Je vous explique rapidement : comme j’étais censé partir à Barcelone, j’ai programmé la Senator Cosmopolite pour que les aiguilles centrales m’indiquent l’heure de Barcelone (comme si j’y étais et que l’heure était celle avant la guerre) et que les aiguilles sur le petit cadran à 12 heures m’informent sur l’heure de la ville où j’habite (Genève, Suisse). (J’ai quand même essayé de mettre d’autres fuseaux horaires pour l’heure locale, comme celui de Tokyo car une amie que j’ai appelée vit là-bas ; il était donc pratique de savoir l’heure qu’il était chez elle). Vous imaginez donc bien que, lorsque je voulais savoir l’heure qu’il était en Suisse, je regardais les aiguilles centrales, qui indiquaient l’heure de Barcelone, par habitude. L’adaptation a cependant été rapide, donc aucun souci de ce côté-là.

Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Senator Cosmopolite © Glashütte Original

Avant de pouvoir lire les heures, il faut les régler. Pour ce faire, il faut recourir à deux poussoirs : celui à 2 heures permet de régler l’heure du lieu d’origine, indiquée sur le petit cadran à 12 heures, et celui à 4 heures l’heure du lieu où on se trouve, indiquée par les aiguilles centrales. Deux fenêtres permettent de préciser sur quel fuseau horaire nous nous trouvons, au moyen d’un disque de fuseaux horaires avec des codes IATA officiels correspondant chacun à un aéroport international pour chaque fuseau : la fenêtre entre 7 et 8 heures se réfère à l’heure d’hiver (ou heure standard) et celle entre 8 et 9 heures à l’heure d’été. Sur ce disque, un code couleur est utilisé : les 24 fuseaux horaires ayant un décalage d’une heure complète avec le méridien de Greenwich s’affichent en blanc, tandis que les 8 fuseaux possédant un décalage de trente minutes et les 3 avec un décalage de quarante-cinq minutes apparaissent en bleu clair.

Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Senator Cosmopolite © Jordy Bellido/WorldTempus

Je ne sais pas si vous êtes ce genre de personne qui sort son téléphone portable lorsqu’on lui demande l’heure alors qu’elle porte une montre (parce que la lecture de l’heure digitale ne nécessite aucune réflexion). Croyez-moi que, si vous partez à l’étranger avec une montre possédant deux fuseaux horaires telle que la Senator Cosmopolite, vous y réfléchirez à deux fois avant de sortir votre téléphone portable pour regarder l’heure de votre ville d’origine (dans le cas où vous voudriez appeler vos proches, par exemple). En effet, il est beaucoup plus rapide de regarder la montre en donnant un coup de poignet que de sortir son téléphone portable de sa poche, de le débloquer et d’aller dans l’application qui donne l’heure ; d’autant plus que la Senator Cosmopolite a été pensée en termes de lisibilité avec son cadran bleu nuit galvanisé qui contraste avec les nouvelles aiguilles des heures et des minutes en forme d’épée recouvertes de Super-LumiNova, notamment.

Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Senator Cosmopolite © Joy Corthésy/WorldTempus

La stop seconde à 2 heures, la Date Panorama à 4 heures (caractéristique de Glashütte Original), l’indication jour/nuit de l’heure locale à 9 heures et de l’heure du lieu d’origine dans le cadran décentré à 12 heures, ainsi que la réserve de marche à 12 heures viennent compléter la liste des complications de la Senator Cosmopolite, étanche à 50 mètres. 

Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Senator Cosmopolite © Jordy Bellido/WorldTempus

Celle-ci est disponible avec un bracelet en acier inoxydable et boucle déployante ou un bracelet en cuir d’alligator de Louisiane bleu avec boucle ardillon ou déployante. Il y en a pour tous les goûts, alors autant voyager de manière stylée avec une montre cosmopolite.

Deux semaines, deux fuseaux horaires : une première

Senator Cosmopolite © Joy Corthésy/WorldTempus

 

Vous aimerez aussi

La marque

Glashütte Original repose sur les grandes traditions de l’horlogerie. Manufacture capable de produire la quasi-totalité de ses propres mouvements, elle s’emploie à élever chaque création au rang d’œuvre d’art.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >