X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Hermès

Rechercher dans :
Et pourquoi pas... ? - La famille et la Longines Heritage 1945

Et pourquoi pas... ? La famille et la Longines Heritage 1945

Notre collectionneur explore l'univers des montres à valeur sentimentale, qui se transmettent de génération en génération, à travers la loupe de son expérience personnelle.

Il y a les montres militaires, celles qui équipent les pilotes ou celles qui vont sur la Lune. Toutes ces pièces font rêver. Pourtant, il y a une catégorie de montres qui est extrêmement importante, bien moins exclusive, mais bien plus importante au coeur de tous ceux qui les portent. Il s’agit des montres « de famille ».

De quoi parle-t-on ? Il s’agit de toutes ces montres qui sont entrées dans nos vies comme des cadeaux ou des objets qui venaient célébrer des moments importants. Encore plus, ces montres nous rappellent ceux qui les ont offertes ou portées. Elles sont chargées en émotions, en souvenirs et en images.

Parfois, elles vivent avec nous, souvent elles se cachent dans des tiroirs et apparaissent soudain, au fil d’un rangement.

Ce qui est intéressant avec ces montres, c’est qu’elles sont de provenance, de marques, de styles fort différents. Il n’y a pas d’exemple parfait de montre de famille. Elles sont individuelles, en ce sens qu’elles appartiennent à qui nous sommes, bien plus qu’elles nous appartiennent.

Elles sont une connexion avec notre passé, notre présent et notre futur. Elles voyagent à travers les générations, semblent parfois fort démodées, mais continuent pourtant à séduire.

Lorsque je pense à ces montres, il me vient naturellement trois pièces à l’esprit.

Il y a d’abord une Certina à quartz. Une pièce rectangulaire, digitale et analogue. Elle a été achetée dans les années 80, lors de mon premier voyage à Genève avec mes parents. C’était ma première montre. Je l’ai portée, puis laissée tomber (au sens figuré). Mais elle ne m’a jamais vraiment abandonné et il y a quelques mois, elle est réapparue. Un petit tour chez l’horloger et la voici à nouveau fringante. Cette fois-ci, j’ai laissé de côté le bracelet acier pour lui offrir un Nato coloré !

La seconde est encore plus riche en émotions. C’est une montre que mon Papa a portée toute sa vie. C’était son cadeau de fiançailles. Il ne l’a jamais quittée et c’est une belle leçon. Même malade, même au seuil de la mort, il l’a portée. Jusqu’à ses derniers jours. Puis, c’est ma mère qui a pris le relais. Et l’histoire s’est répétée. Jusqu’à ce qu’elle parte rejoindre celui à qui elle l’avait offerte.

Maintenant, elle est avec moi. Dès que je l’ai prise, j’ai décidé de lui redonner vie parce qu’elle avait souffert. Même son mécanisme avait été remplacé dans les années 80 par un mouvement quartz. Et le travail réalisé à l’époque tenait plus de la boucherie que de l’horlogerie… Le mouvement était collé au cadran. Ce dernier avait été enfoncé dans la boîte. Le verre était fendu.

Après plusieurs mois de soins intensifs, elle est revenue plus belle que jamais. Le petit boîtier en or jaune avait été retravaillé, les cornes épaissies pour pouvoir accueillir des attaches de bracelet plus solides (les précédentes étaient soudées). Le cadran a été complètement changé et refait sur mesure. Finalement, elle a de nouveau accueilli un mouvement mécanique manuel France Ebauche correspondant à l’époque de sa production : 1963. Le plus amusant, c’est qu’elle n’a plus de marque. Elle est anonyme et pourtant si présente.

La troisième est une Ebel. J’adore cette montre et cette marque. Elle m’a été offerte par ma femme lors d’un voyage à New York. C’est une Voyager, dotée d’une complication heures du monde. Et cette montre m’a accompagné dans tous mes déplacements depuis.

Elle voyage toutes les deux semaines, traverse le Pacifique comme d’autres prennent le métro. Elle a été en Afrique et en Asie. Elle connaît presque toutes les capitales d’Europe. Aucune montre ne mérite autant son nom que cette Voyager. Mais surtout, elle parle d’amour.

Une pièce de 33 mm, une petite montre à quartz et une voyageuse. Toutes différentes, mais unies par l’émotion et les souvenirs. Chacune évoque une époque, une personne et un sentiment. La fierté d’avoir sa première montre, la nostalgie qui me rappelle mes parents et l’amour qui me soutient tous les jours.

Pourtant, ce n’est que récemment que l’idée de cet article m’est venue. Car nous avons eu pendant plusieurs semaines la visite de mon beau-père, qui m’a un jour demandé quelle montre il devrait acheter avant de quitter définitivement les États-Unis pour repartir vivre en France. Voici donc une bien difficile question qui a demandé des discussions et de la réflexion. Encore une fois, ce n’était pas un objet « comme un autre », mais une façon de marquer la fin d’une époque et le début d’une autre. Et c’est bien sûr une montre amenée à devenir une montre de famille…

Pourquoi Longines ?

J’ai déjà parlé de Longines à plusieurs reprises dans mes « Et pourquoi pas… ? ».

La marque de Saint-Imier a quelque chose de rassurant. Elle ne surjoue pas et reste modeste tout en se réinventant. Elle produit des montres abordables, sans tomber dans la banalité. Elle est aussi capable de mettre son passé brillant en exergue et de relancer des montres toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Les montres familiales sont la plupart du temps des pièces simples, solides, accessibles. Elles sont rarement des grandes complications, des pièces serties ou qui coûtent des fortunes. Leur achat représente souvent un effort financier. On prend dans ses économies, on réfléchit à deux fois et le budget est donc important.

La marque – et la montre – doivent donc respecter cet effort. C’est pourquoi j’aime les montres Longines. La marque semble respecter son histoire autant que ses clients actuels et futur. Elle s’évertue à faire les choses juste, équilibrant qualité et prix, créativité et classicisme.

Donc, lorsque j’ai dû répondre à la question de mon beau-père, une des premières marques qui m’est venue à l’esprit était Longines. Et j’avais raison !

La Longines Heritage 1945 : il était une fois…

Toutes les histoires de montres peuvent commencer comme ça. Et chaque histoire familiale aussi.

La Longines Heritage 1945 a une histoire intéressante parce qu’il était une fois une montre pratiquement inconnue qui appartenait à un collectionneur – et célèbre bloggeur horloger. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais lorsque la montre fut présentée pour la première fois, elle retint toute l’attention des lecteurs, mais aussi de Longines.

Car cette simple pièce au cadran saumon avait tout pour séduire. Elle avait tout pour devenir une montre à succès : un design simple, mais cependant original, un classicisme qui traverse les années, une prestance mais aussi une forme d’originalité qui lui permet d’être à la fois habillée et décontractée, et enfin une date de « naissance » - 1945 - qui parle à tout le monde.

Une fois en possession de la montre originale, les équipes de Longines ont décidé de la reproduire et de la relancer.

Ils ont su conserver ce qui fait son charme : le cadran saumon dont la couleur varie en fonction de l’exposition et la lunette plate plutôt large qui lui confère une vraie présence. Le boîtier a grandi pour atteindre désormais 40 mm. La petite seconde à 6 heures est toujours là et les indicateurs horaires alternant chiffres pairs et « tétons » impairs aussi. Les aiguilles sont très fines et bleuies. Leur couleur se marie bien avec celle du cadran, permettant d’offrir un contraste intéressant et une lisibilité jamais prise en défaut.

La famille et la Longines Heritage 1945

Longines Heritage 1945 © Longines

Ce qui est également intéressant, c’est que Longines a conservé le bracelet monté sur la montre qui leur avait été prêtée. En fait, ce bracelet au look fort vintage n’était probablement pas celui sur lequel venait la montre en 1945. En franchissant les années, elle a dû changer de très nombreuses fois de « chaussures », comme diraient les collectionneurs de montres. Le choix du bracelet est un élément important et il est dommage que les marques n’y portent pas plus d’attention. On retrouve trop souvent le trop classique – et pas écologique – alligator ou le veau sans relief. Il n’en est rien pour cette Heritage 1945 qui se pare d’un modèle en nubuck gold, aux surpiqûres vintage. Ce choix permet à la montre d’apparaître bien plus casual qu’elle devait l’être à l’origine. On a l’impression de se retrouver face à une pièce sportive chic. C’est une des raisons qui m’a poussé à choisir la Heritage 1945.

Une « montre de famille » doit savoir prendre ses distances avec la mode et sa discrétion est sa première force. Elle doit pouvoir disparaître, puis réapparaître, mais continuer à plaire.

La Longines Heritage 1945 n’est pas qu’un bel hommage au passé. C’est un modèle qui se porte facilement, tous les jours et dans toutes les occasions. Elle ne saute pas aux yeux, mais sait se faire remarquer. Comme elle est une pièce facile à porter, elle ne devra ni être trop protégée, ni cachée. Elle prendra des coups, des rayures et son bracelet va probablement se patiner très vite. Et c’est tant mieux. Ainsi, elle gagnera encore plus de caractère et continuera à porter son histoire et celle de celui qui la porte.

Et, un jour, on dira à ses petits-enfants : il était une fois…

Qu’en pense l’avocat du diable ?

Le diable a toujours du mal avec les sentiments familiaux et reste normalement éloigné des montres qui véhiculent des sentiments et des émotions ! Donc pas de montre de famille pour Lucifer !

Plus sérieusement, seuls deux petits reproches peuvent être faits à notre Longines Heritage 1945.

D’abord sa taille. La forme du boîtier et l’ouverture du cadran font que la montre paraît naturellement plus grande qu’elle ne l’est en réalité. Donc même si elle affiche 40 mm, elle se porte plus comme une montre de 41, voire 42 mm. La taille idéale aurait été 38 mm, voire moins.

Ensuite, le cadran de la petite seconde est positionné légèrement trop haut. L’inscription « Automatic » est de trop et sa suppression aurait permis de baisser le cadran. D’ailleurs, la version originale de 1945 avait fait ce choix et il suffisait juste de le reproduire. J’aimerais tellement que les marques bannissent à tout jamais l’inscription « Automatique » qui semble si surfaite. Le trop est l’ennemi du bien et, une fois encore, « Automatique m’a tué » !

Comment porter la Longines Heritage 1945 avec style et présence ?

Nous avons vu que la Longines Heritage 1945 reste une pièce facile à porter, tout en dégageant du charme et de l’originalité. Trouver la bonne tenue ne devrait donc pas être un problème. Pour rendre hommage à son année de production, et à l’âge de mon beau-père qui la porte désormais, j’ai décidé de créer un style 40.

Une fois n’est pas coutume, commençons par le pantalon.

Si on se réfère aux images de ces années, le style d’alors était aux pantalons larges à un ou deux plis. Par chance, si les modèles actuels restent plus étroits, on observe un retour des pantalons à pinces, qui se portent sans ceinture, grâce à des pattes d’ajustement présentes sur les côtés. Un modèle blanc cassé en coton et lin de Suit Supply (collection Eté 2019) semble idéal. Pour les plus classiques, vous pourrez choisir une version en laine légère grise.

La chemise devra trancher avec le pantalon, choisissons donc une chemise bleue en denim (Ralph Lauren), mais plutôt claire.

Aux pieds, point d’Oxford trop classiques, mais pourquoi pas une paire de Converse de couleur unie (bleu de préférence), qui finalisera un look plutôt décontracté et estival. Si vous avez choisi le pantalon gris, optez pour des mocassins Weston 180 en veau-velours Navy (collection Roland Garros 2019) ou des magnifiques Altan en veau-velours vert olive patinés.

Enfin, la veste restera dans des tons classiques bleus. Pour continuer sur le thème des années 40, pourquoi ne pas opter pour un blazer Tie Break à rayures tennis de chez Artling ?

Il ne vous restera plus qu’à passer votre Heritage 1945 au poignet et aller écouter un morceau de Jazz dans un bistro sympa. Et prendre un peu de temps pour repenser à votre famille et à ceux qui ont façonné votre goût pour les montres !

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

Basée à Saint-Imier depuis 1832, Longines dispose d'une longue tradition horlogère marquée par l'élégance de ses montres. Mettant à profit les compétences acquises au sein même de la compagnie, Longines a progressivement tissé des liens privilégiés avec le monde du sport où elle démontre son savoir-faire dans la mesure de précision. Aujourd’hui, Longines est la plus ancienne marque encore en activité, et sans modification, dans les registres...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi