×

Cette recherche est sponsorisée par Scatola del Tempo

Rechercher dans :
SIHH
Des ponts et des montres - Sans dessus dessous : les plus beaux ponts du SIHH

Des ponts et des montres Sans dessus dessous : les plus beaux ponts du SIHH

Eléments purement structurels d’un calibre, ils sont aujourd’hui au centre de toutes les attentions esthétiques des horlogers. Revue de détails des plus beaux ponts du SIHH.

Ils sont partie intégrante de la construction d’un mouvement, dignes héritiers de la célèbre architecture Lépine : les ponts. Destinés à assurer la rigidité de la mécanique horlogère, ils sont également, aujourd’hui, des éléments décoratifs de premier plan. Pourquoi ? Pour deux raisons : la première est la tendance aux montres squelettes et ajourées, qui donnent donc à voir tout le mouvement. La seconde raison relève de l’image de marque : les ponts, avec leurs angles vifs, leurs multiples angles rentrants, sont des composants particulièrement ardus à terminer qui témoignent de la maestria d’une maison dans l’art de la finition. Celles qui savent en jouer ne se privent donc pas de les exposer au mieux.

Côté face, une signature esthétique

Quelques rares maisons ont fait des ponts une authentique signature esthétique. On pense à Richard Mille, Roger Dubuis et l’étonnante architecture en étoile de ses ponts, entre autres. Christophe Claret est à leurs côtés. Avec sa Maestro Mamba, l’horloger reprend l’esthétique Charles X qui lui est chère, avec des ponts proéminents à angles vifs, avec vis apparente et, le plus souvent, une tête de pont ajourée.

Sans dessus dessous : les plus beaux ponts du SIHH

© Roger Dubuis

Au SIHH, dans le même Carré des Horlogers siégeait HYT. La sculpturale H2.0 affichait avec fierté son pont de balancier centré sur un mouvement intégralement ouvert et recouvert de bleu. Si le calibre Claret donnait la sensation d’un ordonnancement très étudié, obéissant aux canons de la haute horlogerie propres à l’horloger, le mouvement de la HYT 2.0 (réalisé par Renaud & Papi) donne le sentiment d’une technicité abondante, foisonnante, d’une puissance assumée.

Le revêtement (PVD le plus souvent) joue donc un rôle prépondérant dans la sensation dégagée par les ponts. Chez RJ – Romain Jerome, par exemple, la Spiderman s’affiche en squelette avec un traitement noir de tout le mouvement, ponts compris. Par un effet de contraste, ils ressortent donc avec puissance. RJ – Romain Jerome a ainsi privilégié la tension esthétique, la nervosité du dessin, valorisant au mieux le mouvement réalisé par Concepto. Audemars Piguet, avec sa Royal Oak Double Balancier Squelette, a utilisé le même procédé : pour faire émerger le pont de son fameux double balancier, la manufacture l’a réalisé en or, par opposition aux tons clairs du reste du mouvement. Effet garanti !

Sans dessus dessous : les plus beaux ponts du SIHH

© Audemars Piguet

Côté fond, les ponts sont bons (et beaux)

Ces ponts affichés côté cadran ne doivent pas faire oublier ceux, historiques, placés côté fond. Après tout, c’est leur emplacement natif ! Le plus emblématiques de ces ponts est celui de Minerva, aujourd’hui partie intégrante de Montblanc. Dessiné en forme de flèche, il a marqué beaucoup de points au cours de sa carrière séculaire : c’est une signature esthétique, un détail recherché des collectionneurs, un gage de qualité et une marque de fabrique devenue presque un poinçon maison. On le retrouve sur le calibre 13.21 du chronographe monopoussoir « Montblanc 1858 » de la marque.

Sans dessus dessous : les plus beaux ponts du SIHH

© Montblanc

Enfin, quelques maisons ont su développer pour le SIHH des pièces dont les ponts ont une importance égale, côté face comme côté fond. C’est le cas de Romain Gauthier. Dans sa nouvelle Micro Rotor Lady, l’horloger a poussé l’exercice à son comble : les ponts ont une importance équivalente aux cadrans ! Ils sont une partie intégrante de l’identité esthétique de la montre. Sans eux, la Micro Rotor Lady s’effondre. Le travail de leurs courbes est d’une rare subtilité, au même titre que leurs finitions aux multiples angles rentrants.

Sans dessus dessous : les plus beaux ponts du SIHH

© Montblanc

Les marques

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute...

En savoir plus >

Alchimistes de l’extrême, les Hydro Mechanical Horologists de HYT font de l’utopie une réalité: celle de mélanger mécanique et fluides dans une montre-bracelet. En réussissant le pari insensé...

En savoir plus >

Montblanc s’attache depuis toujours aux mêmes valeurs : la recherche de la qualité et le savoir-faire artisanal. Cette exigence inflexible des formes, du savoir-faire et des traditions se reflète...

En savoir plus >

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême,...

En savoir plus >

La Manufacture Roger Dubuis s’est bâtie sur une volonté d'indépendance et d'excellence horlogère. Particulièrement dynamique, Roger Dubuis à fait rapidement irruption dans le monde de la Haute...

En savoir plus >

Vous aimerez aussi