×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Recherche
Rechercher dans :
Christophe Claret - Aventicum, la première montre avec hologramme

Christophe Claret Aventicum, la première montre avec hologramme

Le nouveau modèle Aventicum de Christophe Claret marque de façon spectaculaire le début de la semaine du SIHH.

En fin d’année passée, Christophe Claret avait ouvert les portes de ses ateliers à WorldTempus pour une visite privée.  Dans cette Manufacture à la pointe de la technologie, nichée sur les hauts du Locle, l’horloger produit cinq calibres à grandes complications différents pour sa propre marque, et trois autres pour une douzaine de clients externes.

High-tech
Peu de marques, y compris celles appartenant à de grands groupes horlogers, peuvent se targuer du niveau de technologie atteint par Christophe Claret. Si certaines  possèdent les mêmes caméras à haute vitesse (100'000 images par seconde) capables de filmer un mouvement mécanique au ralenti, aucune ne dispose de l’équipement pour les essais d’étanchéité à l’air,  qui se présente comme une version miniaturisée de la machine utilisée dans l’industrie aérospatiale (où, pour des raisons évidentes,  une étanchéité parfaite est requise), ni une décolleteuse capable de traiter des diamètres jusqu’à 32mm. Quand d’autres manufactures sont fières de leurs machines CN à 6 ou 7 axes, Christophe Claret peut lui travailler sur 16 axes différents et ainsi usiner simultanément les deux côtés d’une boîte ou d’une platine (la machine pouvant même travailler tout le week-end et être contrôlée via internet).  La machine laser Flashcut que l’entreprise utilise pour découper 80% de ses composants (et qui permet, par exemple, d’usiner une cage de tourbillon en 25 secondes, contre les 25 minutes nécessaires à une machine à électroérosion à fil, ce qui représente une économie de 68h d’électricité par jour), n’a été adoptée que tout dernièrement par d’autres marques. Ce sont là quelques-unes des machines impressionnantes qu’abrite la manufacture, et qui sont à découvrir en totalité dans la visite virtuelle proposée par Christophe Claret.

Né des ruines romaines

Christophe Claret manifeste un intérêt tout particulier pour Avenches, capitale du peuple des Helvètes qui occupait une grande partie du Plateau suisse à l’époque romaine, et qui fête ses 2000 ans cette année.  Des fouilles menées près de la ville actuelle d’Avenches ont mis au jour de précieux objets, dont un inestimable buste en or massif de l’empereur Marc-Aurèle, découvert en 1939. C’est ce buste, ainsi qu’un film en 3D montrant les fouilles d’Avenches (sur lequel a travaillé Christophe Claret et qui sera présenté dans le courant de l’année), qui ont inspiré le nouveau garde-temps que la marque lance aujourd’hui.

 

Christophe-Claret-Marc-Aurele

Lors de notre visite l’année passée, Christophe Claret nous avait montré un composant de la montre, confiant que nous n’aurions aucune idée de ce que c’était. Et il avait raison. La pièce en question était un anneau convexe, manifestement trop grand pour appartenir à un mouvement horloger ou à un cadran conventionnel.  C’est pourtant cette pièce qui forme le cœur du nouveau modèle Aventicum puisqu’elle renferme un mirascope qui projette un hologramme du buste de Marc-Aurèle au-dessus du cadran.

Après Greubel Forsey qui a développé un microscope afin de rendre visible la peinture miniature intégrée dans la couronne de son Art Piece No.1 dévoilée l’année passée, Christophe Claret est le premier à développer un mirascope miniature pour une montre, consistant en deux miroirs paraboliques identiques placés l’un sur l’autre. Lorsqu’un objet est placé au centre du miroir concave du bas, le miroir convexe du haut projette une image réfléchie de l’objet, grossi presque deux fois, au-dessus du trou placé au centre.

Résultat: le buste micro-sculpté de 3mm de Marc-Aurèle semble flotter au-dessus du milieu du cadran. Cette première mondiale implique aussi que les aiguilles des heures et des minutes doivent tourner sur des disques invisibles autour de la circonférence de la montre; de là, elles pointent à l‘intérieur sur les chiffres romains gravés sur le dessus du mirascope, décoré  d’un motif labyrinthe romain typique. De l’invisible, on en retrouve au dos de la pièce, avec la masse oscillante en saphir portant cinq chars de course romains métallisés. Dans l’esprit ludique typique de Christophe Claret, qui ajoute toujours un élément de divertissement  sur le fond du boîtier de ses garde-temps, lorsque le rotor s’arrête au terme du remontage, celui des chars -  qui ont tourné en même temps que le rotor - qui s’arrête sur le “A” de “Marc-Aurèle” à 6h, remporte la course.

 

Christophe-Claret-Aventicum

Animée par le mouvement automatique Christophe Claret AVE15, à double barillets offrant 72 heures de réserve de marche, l’Aventicum est disponible en deux éditions limitées: la première en or rouge et titane grade 5 PVD gris anthracite (68 pièces) et la seconde en or gris et titane grade 5 PVD gris anthracite  (38 pièces).

Eu égard à la complexité de ce garde-temps et aux matériaux utilisés, son prix lui-même semble une illusion.  L’Aventicum, accessible à partir de 49'000.- CHF, soutient haut-la-main la concurrence avec des montres bien plus banales de plus grandes marques, et ne coûte qu’une fraction du prix d’autres modèles des collections Christophe Claret. L’Aventicum ouvre ainsi la marque à un tout nouveau type de clientèle. Et ce n’est pas une illusion.

 

La marque

Les montres Christophe Claret sont des mécaniques d'exception. Elles témoignent d'un savoir-faire résolument tourné vers l'innovation technologique, repoussant sans cesse les limites du possible et proposant des manières inédites de lire le temps.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi