×

Cette recherche est sponsorisée par Frédérique Constant

Rechercher dans :
Baselworld
Chopard - Happy Sport Métiers d'art

Chopard Happy Sport Métiers d'art

Pour célébrer le 25e anniversaire de la collection Happy Sport, Chopard a fait appel à ses «Mains d’art» utilisant des techniques ancestrales pour concevoir quatre modèles d'exception limités à 25 pièces.

En 1993, Caroline Scheufele, aujourd’hui co-présidente et directrice artistique de Chopard, imagine une montre sportive mariant, pour la toute première fois de l'histoire de la joaillerie, la préciosité du diamant à un métal aussi sportif que l’acier. Alors que les diamants avaient déjà été libérés de leur sertissage, Caroline Scheufele a voulu les désacraliser. Ils ne sont désormais plus réservés aux occasions solennelles. En jeans, en baskets, en stilettos ou au bureau, la Happy Sport accompagne les femmes au fil des multiples facettes de leur vie.

Depuis sa création, la ligne Happy Sport ne cesse de se réinventer, fidèle aux évolutions stylistiques et sociétales dont elle est le symbole. Afin de célébrer dignement les 25 ans de cette collection emblématique, la Maison a fait appel à ses « Mains d’Art », ses artisans les plus talentueux, pour créer quatre modèles aux allures d’œuvres d’art.

Happy Palm

Partenaire officiel historique du Festival International du Film de Cannes et créateur de la Palme d’or depuis 1998, Chopard dévoile un modèle inspiré de la prestigieuse récompense. En or éthique certifié Fairmined - tout comme la Palme d’or -, sertie de diamants, la Happy Palm reflète la quintessence du glamour. Le faste des robes de soirée, l’éclat des bijoux, le crépitement des flashes autour du trophée… C’est toute la magie du Festival qui transparait dans une montre. Cinq diamants mobiles et une minuscule palme d’or dansent sur le cadran de nacre finement ouvragé. Reproduisant la délicatesse d’un feuillage de rameau, il est orné de laque Urushi, une résine récoltée en Asie sur les arbres du même nom puis décorée selon un art ancestral japonais baptisé maki-e (« image parsemée »). Par des gestes d’une infinie précision, l’artisan a dessiné et accentué les motifs du cadran en saupoudrant de fines particules d’or sur la laque encore humide. 170 heures de travail ont été nécessaires pour concevoir ce décor végétal.

Happy Sport Métiers d'art

Happy Palm © Chopard

L’arrière du boîtier révèle, quant à lui, également une œuvre d’art. Le mouvement L.U.C 96.23-L est en effet décoré de fines palmes d’or gravées à la main, selon la technique fleurisanne. Originaire du village suisse où siège la manufacture Chopard, cet art s’est développé au milieu du XIXe siècle et a étendu les frontières de sa réputation jusqu'en Chine. Il se distingue par ses motifs en relief : le graveur ne sculpte pas en creux le décor mais le "dégage" en enlevant la matière autour de lui, afin de le faire ressortir. Désireux de perpétuer ce métier aujourd’hui en voie de disparition, Chopard a formé des artisans à la gravure fleurisanne au sein-même de ses ateliers. La Happy Palm est proposée avec un bracelet en alligator mâtiné d’or 24 carats ou entièrement serti de diamants.

Happy Sport Métiers d'art

Aperçu des gravures fleurisannes au dos de la montre © Chopard

Happy Fish

Des eaux translucides perlées de saphirs, des vagues rehaussées de nacre et de feuille d’or, une écume ourlée de diamants : le savoir-faire des artisans de Chopard nous invite aux tréfonds de l’océan, à la découverte d’un univers ondoyant et scintillant, toujours en mouvement. Héritière d’une collection lancée en 2002, la nouvelle montre Happy Fish met en scène un poisson d’or et de nacre nageant au cœur d’un bleu profond, nuancé par un serti-neige de saphirs aux teintes dégradées. Sept bulles de diamants papillonnent à ses côtés. Posant un placide œil de jaspe rouge sur ce qui l’entoure, l’animal ne semble pas s’en émouvoir. Tout en grâce et en courbes fluides, il resplendit d’un éclat chatoyant sous les rayons du soleil et se pare d’une lumière turquoise la nuit venue. Né d’un travail de gravure et d’incrustation de pigments luminescents, l’enchantement se renouvelle à l’infini, soir après soir. Trente heures de labeur ont été nécessaires pour réaliser ce tableau féérique. Le talent des ateliers de joaillerie se poursuit sur la lunette, sertie de diamants de trois tailles différentes disposés en alternance pour un rendu plus doux, tandis que le boîtier en or rose 18ct, rehaussé par un bracelet en alligator bleu roi, renferme un mouvement automatique.

Happy Sport Métiers d'art

Happy Fish de jour et de nuit © Chopard

Happy Snowflakes

La beauté mystérieuse de la nature est une source d’inspiration infinie pour Chopard. Ode aux flocons cotonneux et à la neige étincelante, la Happy Snowflakes célèbre la magie de l’hiver. Comme les boules à neige de notre enfance, ce garde-temps poétique offre l’éternité aux éphémères cristaux tombés du ciel. Une illusion parfaitement maîtrisée grâce à l’expertise de plusieurs Métiers d’art, associée à des matériaux de grande qualité. La nacre du cadran provient de coquillages soigneusement sélectionnés par Chopard. Teintes, effets irisés, textures, chaque caractéristique est étudiée afin de composer un décor naturellement brillant et lumineux, au plus près de la réalité. Très habile dans l’art de la marqueterie de nacre, le cadranier est parvenu à dessiner des flocons ultra-fins sur cette surface fragile. Sur la glace, de même que sur les flancs de la boîte, d’autres flocons apparaissent. Gravés à la main, ils donnent l'impression que de véritables cristaux de neige se posent un instant sur la montre avant de s’évanouir…

Happy Sport Métiers d'art

Happy Snowflakes © Chopard

Agrémentée d’un serti neige de circonstance, la lunette étincèle telle la neige au soleil. Au gré de son instinct et de son savoir-faire, le sertisseur a creusé dans l’or les cavités une à une afin d’y loger les pierres individuellement ajustées au fur et à mesure de l’ouvrage. L’illusion du scintillement est également accentuée par les diamants qui virevoltent sur le cadran, accompagnés d’un mobile en forme de flocon. La Happy Snowflakes fait écho à de tendres souvenirs, rappelant l’époque où, petits, nous regardions à travers la fenêtre danser des millions de flocons.

Happy Sport Joaillerie

« Ce qui m'étonna le plus en entrant dans Venise, ce fut ce sentiment de légèreté qui s'empara de tout mon être, cette exaltation des sens, cette soudaine joie de vivre et d'aimer. » (Le Violon noir, Maxence Fermine). Le pouvoir enchanteur de la Sérénissime, si bien décrit par les écrivains et les artistes, s’incarne dans une montre à l’élégance souveraine. Inspiré de l’architecture vénitienne, subtil mélange d’art gothique et renaissance, le garde-temps évoque la splendeur de certains édifices comme le Palais des Doges. Entièrement sertie, la lunette accueille des diamants de taille différente, répartis entre de fines arcades en or blanc. Le romantisme de Venise et sa beauté éternelle s’expriment également à travers le cadran de nacre délicatement guilloché. De teinte bleu nuit, marqué de chiffres romains, il dévoile des index sertis de diamants. De ce contraste de teintes et de matières, entre reflets bleutés et blancheur éblouissante, s’échappe une aura de mystère et de séduction qui rappelle l’envoûtante lagune Vénète. La montre est accompagnée d’un bracelet en toile brossée bleu nuit.

La marque

La Maison Chopard incarne à la perfection l’alliance entre horlogerie et joaillerie. En tout temps, elle a su répondre aux attentes de son époque, en s'appuyant sur quatre valeurs essentielles : Le Savoir-faire, la tradition, l'innovation et l'engagement dans des actions philanthropiques.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi