X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Eberhard & Co.

Rechercher dans :
Breguet - Classique 9068

Breguet Classique 9068

Breguet présente pour la première fois sa Classique 9068 avec un cadran en nacre naturelle.

La Classique 9068 met en lumière les « codes » de l’art horloger Breguet.  Etabli à Paris dès 1775, Abraham-Louis Breguet s’inscrit en opposition au style baroque alors en vogue, lui préférant la sobriété et un style néoclassique soutenu par la fiabilité mécanique.  Ses créations séduiront de prestigieuses clientes, dont la reine Marie-Antoinette et plus tard les impératrices Joséphine et Marie-Louise puis la Duchesse de Wellington.

Le cadran de la nouvelle Classique est en nacre blanche, sur un fin boîtier aux flancs cannelés en or rose ou blanc.  La lunette et les attaches du bracelet sont sertis de 88 diamants de taille brillant. Pour une meilleure prise en main, la couronne - coiffée d’un cabochon de saphir bleu ou d’un rubis - présente aussi des cannelures. Les attaches, soudées par souci de solidité et galbées pour le confort au porté, maintiennent le bracelet en cuir alligator effet satin de couleur bleu nuit avec boucle ardillon en or blanc.

Classique 9068

Classique 9068, or blanc © Breguet

Un mouvement mécanique à remontage automatique, le 591A, anime la montre. Ce calibre s’inscrit dans la lignée des montres Perpétuelles élaborées par A.-L. Breguet. À l’époque, plusieurs horlogers explorent la question du remontage automatique. Breguet trouve, le premier, une solution technique fiable avec la mise au point de la masse oscillante. Le fond saphir de la nouvelle Classique 9068 dévoile cet ingénieux composant, en or rose ou blanc selon les versions et guilloché à la main. Le calibre est entièrement terminé grâce au talent des artisans de la Manufacture, experts en anglage, perlage ou encore Côtes de Genève.

Classique 9068

Classique 9068, or rose © Breguet

Au Louvre peut être admirée la montre n° 3023, une petite montre à répétition des quarts vendue à la Duchesse de Wellington en 1817. À deux siècles d’intervalles, les mêmes « codes » inspirent la ligne Classique de Breguet. Pour exemple, Abraham-Louis Breguet dessine en 1783 des aiguilles élancées à « pomme évidée », afin de favoriser la lisibilité. Ces aiguilles caractéristiques se retrouvent sur le cadran de la Breguet Classique 9068 – bleuies ou en or rose selon la version. Toujours pour faciliter la lecture, Breguet choisit des index romains. Un liseré réalisé en guillochage, une spécialité de la Maison, souligne subtilement le tour d’heure. Enfin, le nom Breguet ainsi que le numéro individuel de la montre apparaissent sur le cadran. La propriétaire peut faire consigner son nom dans le registre de la Maison – tenu sans interruption depuis les années 1780 – aux côtés de la description de sa montre.

La marque

Inspirée par un patrimoine exceptionnel d’archives, conservées en Suisse et à Paris, riche d’une tradition ininterrompue, la Maison Breguet innove sans relâche et se doit d’être toujours en avance sur son temps.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi