X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Jacob & Co.

Rechercher dans :
Bell & Ross - Nouvelle BR-05 : le troisième pilier Bell & Ross

Bell & Ross Nouvelle BR-05 : le troisième pilier Bell & Ross

Il y avait ceux qui aimaient Bell & Ross et ceux réfractaires à ses carrés et ses ronds. La BR-05 devrait mettre tout le monde d’accord !

Elle avait été aperçue sous le manteau, à Baselworld. Pas de photo, pas de texte, juste un premier prototype qui ne devait en aucun cas voir le jour publiquement. Aujourd’hui, 6 septembre, la bête est lâchée : Bell & Ross dévoile sa nouvelle création, la BR-05.

On ne parlera pas mouvement, complication, ni univers. La BR-05, c’est un boîtier. Et quel boîtier ! Quand la marque évoluait jusqu’à présent dans la dichotomie « rond ou carré », la BR-05 arrive juste entre les deux. C’est le complément que l’on pouvait espérer entre les deux designs existants jusqu’à ce jour.

Nouvelle BR-05 : le troisième pilier Bell & Ross

BR-05 Bell & Ross

Un exercice maintes fois tenté
L’exercice du « rond dans le carré » n’est pas nouveau. Il a été approché de près. On pense à la Nautilus, à la Klepcys de Cyrus, l’Harmony de Vacheron Constantin, mais, dans ces cas, le carré n’est pas véritablement franc, marqué. Il est en réalité plus proche du coussin. C’est un carré suggéré, adouci, pour ne pas provoquer de rupture trop franche avec la douce circularité du rond.

Une alternative longtemps considérée est celle de la boîte à pans coupés. On pense cette fois à la Royal Oak, à l’Admiral de Corum, à la Laureato de Girard-Perregaux, la FB-1 de Ferdinand Berthoud, sans compter d’innombrables Hublot, toutes dessinant des polygones plus ou moins heureux autour d’un cadran rond.

Nouvelle BR-05 : le troisième pilier Bell & Ross

BR-05 © Bell & Ross

Sans compromis !
Bell & Ross n’a suivi aucune de ces voies. Comme à son habitude, les arêtes sont franches, les angles vifs, le dessin est puissant. « Il nous a fallu deux ans pour poser ce design définitif. Le principe du rond dans le carré était acquis mais, ensuite, nous avons beaucoup travaillé sur l’ouverture de cadran, la taille du boitier, les bracelets », explique Bruno Belamich, Directeur Créatif de Bell & Ross.

La BR-05 puisse son ADN dans celui de la BR-03, sur laquelle la marque a bâti sa réputation. On retrouve la tension de son carré qui, aujourd’hui, s’est arrondi aux angles, comme si ce nouveau-né avait pour autre parent la collection Vintage, plus douce et consensuelle. La BR-05 est à la fois le produit des deux et unique en soi. Elle impose des proportions justes, maîtrisées. « Notre boîtier carré est très identifié à la marque mais n’est pas universel. Le rond l’est, mais il n’est pas différenciant en lui-même. La BR-05 devait être cette variation différenciante entre les deux », poursuit Bruno Belamich.

Nouvelle BR-05 : le troisième pilier Bell & Ross

BR-05 © Bell & Ross

Bracelet intégré : sans surprise mais évident
Le travail de construction ne se limite au boîtier. Il s’étend au bracelet. Bell & Ross a opté pour son intégration. Son premier maillon est donc directement intégré dans la boîte. L’option n’a rien de révolutionnaire, son incarnation la plus connue étant celle de la Royal Oak, parmi des dizaines d’autres. Il en va de même pour l’alternance de surface (polies et satinées) du bracelet, que l’on trouve chez Rolex, Omega, Girard-Perregaux, Longines, Baume & Mercier, etc. Elle offre un degré de finition supplémentaire auquel les collectionneurs sont attachés. « Nous avons porté une attention particulière à ce bracelet », explique Bruno Belamich. « Pour offrir une pente douce et parfaite, il y a quatre tailles de maillons, tous inclinés selon un angle précis. La boucle déployante a été arrondie pour épouser le poignet. Nous l’avons également mise sur le bracelet caoutchouc. C’est un fermoir sophistiqué et moderne qui sied parfaitement à la BR-05 ».

Nouvelle BR-05 : le troisième pilier Bell & Ross

BR-05 © Bell & Ross

Une famille déjà nombreuse
Bell & Ross arrive d’ores et déjà avec une famille complète. L’acier prédomine avec trois modèles : cadran noir, bleu et gris clair. Une version or rose les complète, sur cadran noir également. Enfin, deux bracelets caoutchouc (noir ou bleu) sont également proposés, à boucle déployante comme pour tous les autres modèles. Une BR-05 Skeleton ferme la marche, offrant comme son nom l’indique une version squelette, limitée à 500 exemplaires. Ce sera la seule à trois aiguilles, quand toutes les autres versions sont à trois aiguilles et date. Les premiers prix sont à 3990 euros, un positionnement très étudié sur bracelet caoutchouc, même s’il est fort à parier que le bracelet acier sera la plus sollicité (4500 euros).

Nouvelle BR-05 : le troisième pilier Bell & Ross

BR-05 © Bell & Ross

Une pièce pour qui ?
Difficile de savoir à qui se destine cette nouvelle BR-05. « Le format de 40 mm est un parfait consensus pour bon nombre de cultures tout en étant unisexe », indique Bruno Belamich. La pièce est sans conteste une création originale mais elle n’a pas l’épaisseur marketing des BR-01 ou 03 (univers aviation) ou des BR-V (pour Vintage), des pièces que l’on pouvait immédiatement associer à une histoire pré conçue par le marketing de la marque.

Avec la BR-05, c’est une autre histoire...que chacun devra se faire. La pièce impose son design, à chacun de se l’approprier pour écrire son propre chapitre. L’exercice est beau mais périlleux : aujourd’hui, le marketing horloger est si puissant que le client final a été habitué à acheter un « pack » complet : sa montre, son histoire (réelle ou fictive), son ambassadeur le plus prestigieux, ses exploits, son ancrage historique, etc. La BR-05 n’a encore rien de tout cela. Les échos observés en mars (Baselworld) et septembre (lancement officiel) ont été extrêmement positifs. A voir si la puissance de son design suffira à présent à l’imposer au poignet.

La marque

Pour Bell & Ross, chaque détail a son sens et sa fonction : la fonctionnalité est clé, le minimalisme, sacrifiant ornement et superflu à l’essentiel, indispensable. Animés par cet esprit, les garde-temps s’imposent dans un univers contemporain sans se soucier des courants saisonniers qui traversent l’horlogerie. La montre Bell & Ross, sans concession, se veut technique et robuste.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi