X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Eterna

Rechercher dans :
Audemars Piguet - Classicisme et modernité

Audemars Piguet Classicisme et modernité

Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Chronographe Automatique / 41 mm

Un regard contemporain sur la tradition

La Manufacture suisse de Haute Horlogerie continue le développement de sa collection Code 11.59 by Audemars Piguet avec un tout nouveau Tourbillon Volant Chronographe Automatique. Pour la première fois de son histoire, Audemars Piguet ose combiner le prestige classique du tourbillon volant et la modernité du chronographe avec fonction retour en vol – la complication sportive par excellence.

Limitée à 50 exemplaires, cette montre complexe qui arbore une esthétique contemporaine et des éléments architecturaux distinctifs met en valeur l’approche progressiste de la Manufacture en matière de savoir-faire traditionnel. 

Classicisme et modernité

Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Chronographe Automatique / 41 mm © Audemars Piguet

Architecture de pointe

« Tous nos produits, passés et présents, ont en commun des boîtes aux finitions main extrêmement détaillées qui créent un jeu de lumière mettant en valeur leur architecture », déclare Michael Friedman Responsable des Complications, Audemars Piguet. « La nouvelle Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Chronographe Automatique pousse cette expérience encore plus loin en accentuant les contrastes et les différentes techniques de finitions des éléments du cadran ajouré et des multiples couches du mécanisme. Chaque élément, de la boîte au cadran en passant par le mouvement, est une opportunité pour nos artisans d’exprimer leur art et de poursuivre ainsi l’histoire d'Audemars Piguet ».

Cette montre combine une boîte en or gris 18 carats et une architecture tridimensionnelle qui brouille les limites entre cadran et mouvement. Le contraste entre les ponts ajourés aux tons, tantôt rhodiés en maillechort, tantôt noirs galvaniques en titane apporte une belle profondeur et un envoûtant jeu de lumière. Le mouvement et les éléments de design, qui comptent ensemble 100 angles polis à la main, sont minutieusement finis avec une alternance de satinage et de sablage.

Classicisme et modernité

Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Chronographe Automatique / 41 mm © Audemars Piguet

 

Les compteurs de chronographe transparents à 3 h et 9 h révèlent partiellement ce mécanisme complexe alors que le tourbillon volant tourne à 6 h. Les tons bleus laqués du réhaut, des aiguilles en or gris 18 carats et des filets du chronographe ajoutent une touche de couleur subtile renforcée par le bracelet en alligator bleu nuit cousu main.

Intégrée à la géométrie de la lunette extra-fine, la glace saphir doublement incurvée offre une perspective unique sur l’esthétique contemporaine et les finitions main du cadran. Le fond de boîte en saphir laisse apparaître, à travers les ponts satinés et sablés, certaines parties du calibre 2952, le nouveau mouvement automatique de la Manufacture doté d’un tourbillon volant et d’un chronographe avec fonction retour en vol. 

Classicisme et modernité

Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Chronographe Automatique / 41 mm © Audemars Piguet

Audemars Piguet, un pionnier des montres-bracelets tourbillon

La Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Chronographe Automatique marque une nouvelle étape dans l’approche pionnière d’Audemars Piguet en matière de développement des montres-bracelets à Tourbillon. Cette complication, inventée par Abraham Louis Breguet en 1801 était une rareté dans les montres de poche produites à travers le monde et presque inexistante dans les montres-bracelets avant 1986. Aujourd’hui encore, seule une poignée d’horlogers est formée à l’élaboration de ce mécanisme.

Au début des années 1980, Georges Golay, alors Directeur Général d’Audemars Piguet, lance un défi à Serge Meylan, jeune constructeur fraîchement débarqué dans les ateliers : donner vie au premier tourbillon automatique de l’histoire des montresbracelets. Un challenge de taille compte tenu du fait que le mouvement devait tenir dans une boîte ultrafine de 5,3 mm d’épaisseur. Serge Golay relève le défi haut la main, à tel point que son tourbillon demeure aujourd’hui encore l’un des plus compacts et des plus légers au monde avec un diamètre de 7,2 mm et un poids de 0,123 grammes. Lancée en 1986, cette montre-bracelet ouvre une nouvelle voie pour le secteur de l’horlogerie haut-de-gamme qui renoue alors avec ces mécanismes compliqués.

La première combinaison d’un tourbillon et d’un chronographe par la Manufacture date de 1999 avec la montre-bracelet Jules Audemars Tradition d’Excellence n°1. En platine, cette édition limitée à 20 exemplaires unit un tourbillon, un chronographe et une répétition minutes dans un mouvement développé et produit intégralement en interne. Cette sortie est suivie en 2003 par le premier mouvement tourbillon chronographe automatique calibre 2889, qui équipe la collection Royal Oak (ref. 25977). Depuis, ce mouvement compliqué a connu de nombreuses évolutions à travers les différentes collections de la Manufacture.

Classicisme et modernité

Savoir-faire © Audemars Piguet

Cependant, avec la Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Chronographe Automatique, c’est la première fois que cette combinaison évolue avec un tourbillon volant, un mécanisme compliqué lancé initialement par la Manufacture en 2018 dans la collection Royal Oak Concept. L’alliance de ces deux complications et de la nouvelle collection Code 11.59 by Audemars Piguet permet à la Manufacture de continuer à faire évoluer l’artisanat ancestral en préservant et réinterprétant les traditions. 

 

Vous aimerez aussi

La marque

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute Horlogerie suisse.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >