×

Cette recherche est sponsorisée par Alpina

Rechercher dans :
SIHH
Armin Strom - Pure Resonance : l'essentiel prend le pas sur l'effet miroir

Armin Strom Pure Resonance : l'essentiel prend le pas sur l'effet miroir

Si les modifications peuvent paraître esthétiques, l’accent a pourtant été mis sur une plus grande précision.

A la découverte du premier modèle Mirrored Force Resonance d’Armin Strom, vous avez peut-être pensé comme moi que voilà une prouesse technologique ne demandant qu’à être battue. La manufacture de Bienne vous aura donné tort, quand , associée au fameux maître-horloger Kari Voutilainen, elle a réalisé un superbe cadran guilloché pour sa merveille technique. Armin Strom a remis ça cette année au SIHH, où elle exposait pour la première fois, avec une version plus petite, plus rationalisée, et encore plus centrée sur la précision.

"Pour respecter l'esprit des chronomètres de marine, nous avons supprimé tout ce qui n'était pas nécessaire à la précision", explique Claude Greisler. Dans un boîtier plus petit (42mm au lieu de 43,4mm), les deux compteurs des secondes, ajourés et tournant en sens inverse, ont été remplacés par un compteur de petite secondes placé dans la moitié inférieure du cadran. Avec ce sous-cadran et le cadran des heures et des minutes décentré, l’esthétique de la pièce est plus classique, avec une finition soleillée, une minuterie chemin de fer et des chiffres romains. Les aiguilles méritent une mention particulières, non pas parce qu'elles renforcent encore le classicisme de cette pièce, mais parce qu'elles ont été fabriquées en interne chez Armin Strom, un accomplissement que peu de maisons, même parmi les plus prestigieuses des grandes «manufactures», peuvent revendiquer. Ces aiguilles en acier inoxydable, qui sont usinées, découpées par électroérosion par fil et enfin terminées à la main, font grimper à 97% le pourcentage de composants « maison » que comprend la Pure Resonance. Toutes les surfaces, à l’exception des cadrans, sont décorées de Côtes de Genève verticales, une autre première pour Armin Strom.

Pure Resonance : l'essentiel prend le pas sur leffet miroir

Pure Resonance Water et Fire © Armon Strom

Mais les changements ne sont pas qu’esthétiques. La Pure Resonance héberge le tout nouveau calibre ARF 16, conçu pour offrir une précision encore plus grande sur la base d’une évidence : moins une montre doit gérer de fonctions, et plus elle peut se concentrer sur la précision. Concrètement, cela signifie moins de rubis (38 au lieu de 43) et moins de composants (206 au lieu de 226) dans un mouvement plus petit (34.40mm au lieu de 36.60mm). Le propriétaire d’Armin Strom, Serge Michel, va même jusqu’ à affirmer que "la Pure Resonance annonce une nouvelle ère pour Armin Strom".

Pure Resonance : l'essentiel prend le pas sur leffet miroir

Calibre ARF 16 © Armin Strom

La Pure Resonance est initialement disponible en deux versions: en acier inoxydable et cadran bleu pour 49’000 francs suisses, et en or rose 18 carats et cadran noir pour 62’000 francs suisses. Mais elle sera ajoutée au configurateur d’Armin Strom où jusqu’à cinq couleurs de cadran pourront être choisies, ainsi que des aiguilles différentes.

La marque

La manufacture ARMIN STROM exprime toute la substance de l’héritage laissé par son fondateur. Elle se donne comme ligne directrice de réinterpréter la tradition horlogère. Elle applique à cette fin le principe de rendre visible et de décorer les mouvements dans toutes les étapes de leur conception et de leur réalisation.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi