X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par GENUS

Rechercher dans :
Armin Strom - Lady Beat

Armin Strom Lady Beat

En transformant de manière audacieuse le mouvement, le cadran et le boîtier typiques de la marque, la Lady Beat pose un jalon dans la nouvelle collection System 78.

La Lady Beat arbore un cadran décentré et un nouveau boîtier plus fin, d’un diamètre bien inférieur. Celui-ci est en effet de 38 mm, une première chez Armin Strom. Cela permet de satisfaire pleinement un critère primordial pour beaucoup de femmes : les dimensions de la montre. 

Sur l’avant, cette montre met l’accent sur son trio de ponts, qui s’inspire de la montre de poche dont découle le calibre ALA20, et ce n’est là qu’un des nombreux éléments mécaniques visibles sur le cadran. 

Lady Beat

ALA20 © Armin Strom

Le modèle Lady Beat d’Armin Strom est le tout premier créé spécifiquement pour les femmes par la manufacture suisse. Dotée d’un boîtier en acier inoxydable, elle affiche un prix de 16'900 CHF.

Inspiration de la Lady Beat 

Même si Claude Greisler et Serge Michel, respectivement responsable technique et propriétaire de la marque, sont à l’origine de l’inspiration de cette montre, ils ont eu la sagesse de collaborer avec deux femmes connaissant parfaitement la conception de montres pour d’autres femmes. Il était important pour les deux fondateurs de l’entreprise de collaborer avec des professionnelles, dont l’une a été par le passé responsable produits pour une société reconnue et célèbre pour ses montres et bijoux féminins, admettant, à juste titre, qu’ils n’étaient pas qualifiés pour créer par leurs propres moyens un produit aussi sophistiqué, ambitieux et stimulant pour le sexe opposé. Cette montre est faite par des femmes pour les femmes, sans interférence masculine quelconque. Des femmes qui comprennent la fascination d’Armin Strom. 

Un élément typique d’Armin Strom accroît encore l’attractivité de cette montre : la Lady Beat peut être personnalisée en termes de coloris et d’autres éléments dans le configurateur en ligne d’Armin Strom. 

Lady Beat

Lady Beat © Armin Strom

Le défi particulier de la Lady Beat

La Lady Beat a été pensée dès le départ pour être une montre technique pour femmes, ce qui signifiait que le concept devait être holistique, et non une simple montre pour hommes « rétrécie », chemin le plus communément emprunté pour créer des montres pour femmes dans l’industrie horlogère. 

Le remontage de la montre est automatique, pour un maximum de confort. Le micro-rotor visible, issu de la Gravity Equal Force, a été redéveloppé sous la forme d’un grand rotor central sur l’arrière, pour garantir davantage de puissance de remontage et une plus longue réserve de marche. 

Finalement, bien que technique, la montre dans son ensemble doit toujours garder une touche féminine, et ce, sans avoir recours aux diamants et à la nacre pour l’enjoliver. Cette montre ne doit pas faire de compromis : c’est définitivement une montre pour femmes, mais dans le style minimaliste d’Armin Strom.

Développement de la Lady Beat

En travaillant avec les consultantes en conception, l’équipe d’Armin Strom a décidé d’orienter l’aspect de la Lady Beat vers celui de la Gravity Equal Force, pour s’appuyer sur la collection System 78 fraîchement lancée tout en la valorisant. « Que souhaite porter une femme à son poignet ? » Cette question fondamentale a trouvé sa réponse grâce à la méthode classique d’Armin Strom, à savoir l’examen des valeurs de la marque et leur association avec de nouvelles idées et pratiques.

Lady Beat

Lady Beat © Armin Strom

Claude Greisler et les deux conceptrices se sont très rapidement accordés sur une montre aux formes douces : les anses normalement très classiques d’une montre Armin Strom ont été mises de côté au profit d’un bracelet intégré et l’aspect global affiche nombre de cercles et de demi-cercles en lieu et place des formes angulaires généralement associées à cette montre typiquement masculine. En y regardant de plus près, vous verrez une platine en demi-lune qui partage le niveau inférieur de la montre avec les éléments mécaniques, tandis qu’un sous-cadran en forme de pleine lune est positionné au-dessus.

Autre exemple du choix de la douceur : le cadran ne porte plus de chiffres, mais un logo réduit qui fait office dans le même temps de marqueur des 12 heures. Les vis qui maintiennent le cadran courbe breveté sur la platine restent visibles, nous rappelant ainsi indéniablement qu’il s’agit d’une œuvre technique d’Armin Strom.

L’aiguille des secondes, qui peut rapidement faire d’une montre un véritable instrument, a également disparu ici, au profit d’un aspect élégant. Le cadran ne manque pas d’éléments techniques : tout d’abord, le balancier visible, avec ses rotations hypnotiques, occupe pratiquement la position d’honneur sur le cadran. Les indications, quant à elles, sont décentrées, comme c’est souvent le cas chez Armin Strom. Elles sont donc moins en vue que le cœur même de la montre.

Conçu dès le départ pour une montre technique pour femmes, le mouvement a été redéveloppé pour amener sur l’avant le balancier, cœur battant de toute montre, afin qu’il soit visible à tout moment. Son mouvement hypnotique permet également à la personne qui porte la montre de s’assurer d’un seul coup d’œil qu’elle fonctionne. 

Lady Beat

Lady Beat © Armin Strom

De surcroît, l’équipe a supprimé les éléments ingénieux que sont le mécanisme de débrayage de l’arrêtage et la conception de barillet motorisé, créés pour transmettre une force égale au balancier du mouvement de la Gravity Equal Force, afin de minimiser la hauteur du mouvement de la Lady Beat et de conserver la finesse de ses dimensions. Enfin, l’équipe a décidé de supprimer les secondes courantes, en décidant qu’elles détournaient l’attention de la beauté et du rôle central du balancier en mouvement, véritable pulsation de la montre.

System 78 – nouvelle venue dans les collections Armin Strom

La Gravity Equal Force, lancée pendant la Dubai Watch Week de novembre 2019, a acté une nouvelle orientation pour la marque : la collection System 78 remplace en effet la collection Single Barrel. Cette ligne philosophique est désormais le point d’entrée pour Armin Strom, une collection de haute horlogerie à un prix raisonnable. Le nom reprend ce que la marque espère créer : un système d’horlogerie fine disponible pour tous ceux qui le souhaitent. Chaque nouvelle montre affiche une innovation et illustre la philosophie horlogère de Serge Michel et Claude Greisler, cofondateurs de la marque Armin Strom moderne, tous deux nés la même année : en 1978. 

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La manufacture ARMIN STROM exprime toute la substance de l’héritage laissé par son fondateur. Elle se donne comme ligne directrice de réinterpréter la tradition horlogère. Elle applique à cette fin le principe de rendre visible et de décorer les mouvements dans toutes les étapes de leur conception et de leur réalisation.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >