X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :
20e Anniversaire
A. Lange & Söhne - Et pourquoi pas ?

A. Lange & Söhne Et pourquoi pas ?

2009 : Zeitwerk*

Digital

En novembre 2009, Steve Jobs est élu CEO de la décennie par Fortune Magazine. Lentement mais sûrement, le génie informatique a changé le monde, et notre quotidien qui est désormais digital. Peut-être plus que jamais en cette année 2009. Et voici pourquoi : si le fameux App Store a été officiellement ouvert en 2008, 2009 commence avec 15’000 applications disponibles sur le site et presque 500 millions de chargements. En décembre, ces nombres ont bondi à 100’000 applications pour plus de 2 milliards de chargements ! Le digital s’attaque à tout, même à l’argent. Un inconnu invente un nouveau moyen de paiement : le Bitcoin. En Californie, une entreprise s’attaque à un autre monument du monde réel, les taxis. Elle s’appelle Uber. Certains rigolent. Pas pour longtemps… Sur la Côte Est, c’est un autre mouvement tectonique qui se prépare. Kickstarter vient d’inventer le crowdfunding à destination des micro-innovateurs. L’industrie horlogère semble bien loin de ce changement newyorkais mais, bientôt, cette vague la touchera de plein fouet. Quoi de plus réel que le livre ? Pas en 2009 avec l’arrivée de l’e-book de Barnes & Noble, le Nook. Le géant de la distribution de livres se dote d’un outil digital. Le signe est fort. Pour vivre digital, il faut bien sûr des « smartphones ». Si Apple lance un iPhone 3 amélioré, Motorola et Palm continuent de miser sur le clavier, cette ancienne forme de saisie. Ils lancent le Droid et le Palm Treo Pro. L’avenir décidera… Au cinéma, c’est un film totalement virtuel – Avatar – qui triomphe. David Cameron démontre avec brio qu’un film basé sur des « nouvelles » technologies peut séduire le public. Il restera pendant 10 ans le film le plus vu de l’histoire.

Et pourquoi pas ?

Zeitwerk © A. Lange & Söhne

Il ne peut donc pas y avoir d’année digitale sans montre digitale. Je pensais d’abord vous parler de la Casio Pathfinder PAW 1300 de Jake Sully, le héros d’Avatar. Mais finalement, c’est une merveille mécanico-digitale qui sera la montre de 2009 : la Lange & Söhne Zeitwerk.

Pourquoi Lange & Söhne?

On n’attendait certainement pas Lange & Söhne dans un article consacré au digital. Son histoire commence il y a longtemps mais s’accélère avec la chute du Mur. Très rapidement, l’entreprise anciennement est-allemande se relance en ciblant avec courage la Haute Horlogerie. La Lange 1 est présentée en 1994. Elle fait parler d’elle et projette Lange & Söhne sur le devant de la scène. Le pari est réussi. A partir de là, Lange & Söhne consolide son image de maîtrise des partitions de la Haute Horlogerie avec ce qu’il faut de classicisme et de bon goût.

Personne n’a donc vu venir la marque quand, en 2009, elle présente une montre au concept rafraîchissant, mariant deux mondes que tout opposait : le digital et la mécanique.

Lange & Söhne Zeitwerk – un Chaotianmen horloger !

Chaotianmen est le nom du plus long pont en arche au monde, inauguré en Chine en 2009. Cette Zeitwerk est un pont entre le monde de l’affichage digital et les techniques ancestrales utilisées en Haute Horlogerie. Avec cette montre, Lange & Söhne propose donc un affichage digital animé par un mouvement mécanique à remontage manuel exceptionnel. On y retrouve la police de caractères propre à Lange & Söhne, une réserve de marche à 12 heures et un compteur de secondes à 6 heures. La montre de 42 mm est offerte en or ou en platine et montée sur un bracelet en alligator. Si les montres mécaniques digitales ne sont pas nouvelles (il y a eu Cartier, Genta et IWC), la Lange & Söhne Zeitwerk est probablement la plus belle exécution de ce type de complication. En plus, elle arrive au bon moment !

Qu’en pense l’avocat du diable ?

Le Diable n’a pas le coeur à commenter. Il pleure la fin de sa série préférée – Le Diable et moi (Reaper) annulée en mai 2009. Avec une Richard Mille, la Zeitwerk est une de mes montres « graal ». Il m’est difficile de la critiquer mais, poussé par l’avocat du Diable, je pense que l’équilibre du cadran aurait pu être amélioré en agrandissant les deux « écrans » digitaux et en réduisant la taille de la petite seconde et de l’indicateur de réserve de marche. Mais je dis peut-être cela à cause de mes yeux vieillissants !

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais.

Commander maintenant

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

En suivant la vision de Ferdinand Adolph Lange, dont la devise etait « construire les meilleures montres du monde », A. Lange & Söhne poursuit sa recherche de précision et explore de nouvelles voies pour promouvoir l’art de haute horlogerie.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >