X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Urban Jürgensen

Rechercher dans :
Watches & Wonders
Roger Dubuis - Le mystère Twofold

Roger Dubuis Le mystère Twofold

Levons le voile sur les secrets de la nouvelle Excalibur Twofold de Roger Dubuis.

Il y a deux semaines, Roger Dubuis dévoilait la première de ses nouveautés 2020. L'Excalibur Twofold faisait un atterrissage en force avec l'introduction en horlogerie d'un nouveau matériau, la fibre de composite minérale, que vous êtes autorisés à appeler MCF, si vous êtes sages (vous le serez, quand vous aurez fini de lire cet article).

Le MCF est un matériau synthétique blanc brillant, extrêmement léger et facilement usinable, au contraire de la céramique blanche, qui est beaucoup plus difficile à façonner en formes complexes. La composition du MCF est très similaire à celle des matériaux de haute technologie utilisés par la NASA pour protéger les navettes spatiales de la combustion lors des phases de retour sur terre.

Excalibur Twofold

Excalibur Twofold © Roger Dubuis

Le composant de base du MCF est la silice. C'est juste, comme pour le dioxyde de silicium, que nous connaissons sous sa forme cristalline du quartz. Ici, la silice se présente sous forme amorphe (non cristalline) et est façonnée en courtes fibres d'une longueur moyenne de 0,64 mm et d'un diamètre compris entre 1,2 et 1,4 micron. Ces fibres sont soumises à un processus d'hydrocyclone puis à un extracteur centrifuge permettant de les purifier et de les compacter en une masse solide de fibres uniformément réparties. C'est là que je commence à utiliser des mots comme isotropie des matériaux, une méthode qui a fait ses preuves pour aider les personnes mêmes très stressées à vaincre l'insomnie, donc je vais aller droit au but. Tout ce qu'il faut savoir, c'est qu'à l'œil nu, les fibres de silice sont indiscernables les unes des autres et que la masse ressemble à une mousse blanche brillante et très dense.

Cette mousse est ensuite injectée avec une résine époxy blanche spéciale, caractérisée par des propriétés spécifiques telles que la résistance aux UV et la non-réactivité chimique. Roger Dubuis a travaillé en étroite collaboration avec un partenaire spécialisé pour parvenir à développer cette résine époxy particulière qui répondrait à leurs besoins. La chaleur et la pression sont appliquées à la mousse de silice et à la résine époxy afin de répartir la résine époxy de manière homogène dans la microstructure de la matrice de cette mousse. Il en résulte un matériau, le MCF, qui peut ensuite être usiné comme tout autre matériau horloger conventionnel. Même le réhaut du cadran blanc, avec les bras extrêmement fins de l'étoile signature de Roger Dubuis et les ouvertures du tourbillon, peuvent être réalisés en MCF avec un risque de fracture nettement moindre que celui d'un matériau comme la céramique blanche. 

Excalibur Twofold

© Roger Dubuis

L'un des inconvénients du MCF est qu’il ne permette pas l’usage de finitions telles que le poli miroir ou encore le brossage satiné. Pour remédier à cela, Roger Dubuis a apporté des changements subtils au design du boîtier, permettant ainsi de créer différents visuels selon les angles et facettes. Cependant aujourd’hui leur recherche se porte sur la découverte d’un moyen permettant d'appliquer différentes techniques de finition au MCF. Ne soyez donc pas surpris de voir, à l’avenir, de nouvelles évolutions dans ce domaine précis.

L'Excalibur Twofold est livrée avec un bracelet en caoutchouc blanc brillant, qui dissimule une innovation supplémentaire. Éteignez les lumières et vous verrez des lignes lumineuses visibles sur toute la longueur du bracelet. Il s'agit là d'un nouveau type de caoutchouc composite, imprégné de matière lumineuse. Ce n’est pas un revêtement appliqué - car le caoutchouc brille lui-même dans l'obscurité. Il porte le nom de LumiSuperBiwiNova. Oui, c’est son véritable nom. « No comment ! » Pour créer l'effet escompté de ce motif lumineux, deux types de caoutchouc sont utilisés dans la conception du bracelet Excalibur Twofold: un lumineux et l’autre non-lumineux. Ce dernier est ensuite éliminé pour faire ressortir les sections de caoutchouc lumineux.   

Excalibur Twofold

Calibre RD01SQ © Roger Dubuis

Félicitations, vous êtes arrivés à la fin de cet article; vous êtes désormais un jeune technicien ! Les informations ci-dessus dérivent d'une entrevue assidue de Gregory Bruttin, directeur technique de Roger Dubuis, à laquelle s’ajoute une recherche acharnée de documents mentionnant les innovations matérielles de Lockheed Martin, un processus qui, je l’espère (tout autant que Greg) n’aura plus jamais sa place. Mais, connaissant le penchant de Roger Dubuis pour les matériaux fascinants high-tech - vous vous souvenez peut-être de l'Excalibur Quatuor en silicium et celui en Cobalt Micromelt - cela va probablement se reproduire.

Une dernière question persiste : pourquoi l'Excalibur Twofold est-elle appelé « Twofold » ? Je n’ai pas posé la question - car la vie est plus intéressante lorsque demeure en elle un ou deux mystères. 

 

Vous aimerez aussi

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La Manufacture Roger Dubuis s’est bâtie sur une volonté d'indépendance et d'excellence horlogère. Particulièrement dynamique, Roger Dubuis à fait rapidement irruption dans le monde de la Haute Horlogerie et a développé plus de 30 calibres maison totalement originaux. Avec une offre mélangeant subtilement l'excellence de la tradition horlogère et un design d'avant-garde, la Manufacture est aujourd'hui passée maître dans la squeletisation de...

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >