×

Cette recherche est sponsorisée par Bulgari

Rechercher dans :
Omega - Omega invente le voyage dans le temps : le calibre 321 est de retour !

Omega Omega invente le voyage dans le temps : le calibre 321 est de retour !

Pour le plus grand bonheur des collectionneurs, Omega a annoncé qu’elle allait recommencer à produire son légendaire calibre 321 après une interruption de 50 ans.

Lorsque que j’ai rédigé mon édito de lundi sur les relations entre les marques horlogères, l’histoire et l’avenir de l’exploration de l’espace, j’étais loin de me douter qu’une équipe complète d’experts (chercheurs, ingénieurs, historiens et horlogers – pour n’en nommer que quelques-uns) avait travaillé secrètement sous le nom de code Alaska 11 durant ces deux dernières années pour faire revivre le légendaire Calibre 321 d’Omega. Après avoir terminé mon édito, j’en avais conclu que, en matière d’exploration spatiale, les marques horlogères avaient le regard tourné vers le passé. D’une certaine manière, Omega a confirmé mes dires, mais elle l’a fait avec brio et de façon révolutionnaire.

On peut difficilement surestimer la portée de cette annonce pour les collectionneurs de Speedmaster et il peut s’avérer difficile la comprendre pleinement à moins d’être un fanatique invétéré de Speedmaster. En tant qu’heureux propriétaire d’un modèle Speedmaster Moonphase des années 2000 animé par le Calibre 1866 à remontage manuel, dérivé du Calibre 321, je dois admettre que c’est de loin le mouvement que je préfère admirer à travers le fond en verre saphir. Cependant, pour des collectionneurs, tels que notre contributeur Serge Panczuk ou Robert-Jan Broer (fondateur du site Fratello Watches, inventeur du hashtag #speedytuesday et personnalité de référence en matière de Speedmaster), cette nouvelle n’est rien de moins que le commencement d'une nouvelle ère.

Omega invente le voyage dans le temps : le calibre 321 est de retour !

Calibre 321 © Omega

Si vous n’êtes pas convaincus, cherchez rapidement une Speedmaster Calibre 321 en vente en ligne et vous constaterez son prix à cinq chiffres. Revenez ensuite sur cet article et poursuivez votre lecture. Peu de mouvements sont suffisamment convoités par les collectionneurs pour convaincre un CEO actuel de s’engager à relancer leur production, telle qu’elle l’était il y a 50 ans. Raynald Aeschlimann, le patron d’Omega peut se féliciter d’avoir osé relever ce défi audacieux. « L’engouement que suscite le Calibre 321 est impressionnant », a-t-il déclaré. «La production de notre dernier Calibre 321 remonte à 1968 et depuis lors, les fans n’ont jamais cessé d’en parler. Cela souligne bien à quel point il est spécial. Nous sommes heureux de pouvoir répondre à leurs attentes et d'avoir tout mis en oeuvre afin de redonner vie au mouvement. »

Une seule petite anecdote suffit à montrer l’ampleur des efforts déployés. Dans sa quête pour re-développer ce calibre de manière totalement fidèle à l’original (à l’exception près du revêtement PVD en or Sedna appliqué sur les ponts pour recréer la couleur du cuivre), Omega a eu recours à la tomogaphie (une méthode de scanner numérique) pour créer une numérisation complète du mouvement logé à l’intérieur de la montre, au lieu d’ouvrir et de désassembler le mouvement de la précieuse montre d’Eugène Cernan, le dernier homme a avoir marché sur la lune.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est que cet enthousiasme est pour l’heure uniquement suscité par le mouvement. Il a été présenté au sein de la manufacture Omega à Bienne en présence d'un groupe trié sur le volet et composé d’abonnés de Robert-Jan’s, mais il n’existe pour le moment encore aucune montre. Compte tenu du fait que l’on célèbre cette année le 50e anniversaire du premier alunissage qui a fait entrer la Speedmaster et son calibre 321 dans les livres d’histoire, nous assisterons sans aucun doute à quelque chose de très spécial lors d’un événement ou sur une plateforme qui remplacera la présence d’Omega à Baselworld cette année. La marque nous a promis que « d’autres évolutions et informations suivront dans les prochains mois ». Après la frénésie des débuts, les collectionneurs auront à présent quelques mois pour tenter de déterminer entre-eux quelle version de la Speedmaster pourrait avoir l’honneur d’abriter le légendaire mouvement. Omega sait avec certitude comment se faire désirer auprès de ses fans !

La marque

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des célébrités internationales et ont voyagé sur la lune, les profondeurs de l’océan et partout ailleurs entre les deux.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi