X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Sequent

Rechercher dans :
Omega - De Al2O3 à ZrO2

Omega De Al2O3 à ZrO2

L’utilisation de la céramique technique place Omega à la pointe de la technologie.

Il y a quelques années, j'ai pris l'habitude de déranger divers amis qui travaillaient dans l'industrie des sciences des matériaux, dont un docteur en chimie, au sujet de la céramique. J’ai souvent demandé ce qu’était la céramique. La définition que j'ai trouvé le plus souvent dans mes recherches indiquait que la céramique est un matériau inorganique solide composé d'éléments métalliques et non métalliques. Vous pouvez comprendre ma frustration face à cette définition : le simple sel de table, chlorure de sodium (NaCl), est un matériau inorganique solide composé d'éléments métalliques (sodium) et non métalliques (chlore), mais ce n'est manifestement pas de la céramique. Et lorsque vous prenez une chose comme le carbure de silicium, dont nous convenons tous qu'il s'agit de céramique, la définition ne fonctionne pas à nouveau, car le silicium n'est pas un métal mais un métalloïde.

Je n'ai pas encore trouvé de définition satisfaisante de la céramique et je ne suis pas encore prête à changer de vie et à m'engager dans un cursus de chimie inorganique, alors pour l'instant je me contente de me résigner à un état d'incertitude épistémologique en ce qui concerne la céramique. Si je pouvais éviter complètement le sujet, je le ferais.

Heureusement pour nous tous, Omega sait travailler délicatement la céramique à l’inverse de moi, car si non, nous passerions à côté de beaucoup de montres cool. La première fois que la céramique a été utilisée dans un garde-temps, c’est avec la Diastar 1962 de Rado, actuellement une marque sœur d'Omega sous l'égide du Swatch Group. Cette montre pionnière utilisait du carbure de tungstène pour son boîtier, contrairement aux montres modernes en céramique, qui sont principalement en oxyde de zirconium (ZrO2). 

Omega Ceramics

Speedmaster Dark Side of the Moon Apollo 8 © Omega

À la fin des années 1970, Omega a pris la température avec la céramique, avec les modèles Seamaster en cermet (composite céramique-métal), mais ce n'est qu'en 2009 que la céramique a vraiment fait son apparition dans le répertoire d'Omega. Plus tôt cette année-là, les montres Seamaster Planet Ocean Jewellery comportaient un petit marqueur en céramique sur la lunette sertie de pierres précieuses, une utilisation relativement légère d'un matériau qui allait devenir très important au sein de la marque. En octobre 2009, Omega a lancé l'édition limitée Seamaster Planet Ocean Liquidmetal, qui comporte une lunette complète en céramique d'oxyde de zirconium avec des chiffres en Liquidmetal (l'alliage métallique amorphe dont Omega est propriétaire).

Les lunettes en céramique ont continué de figurer en bonne position pour les montres de sport d’Omega, mais il faudra attendre encore quelques années pour que les choses passent à la vitesse supérieure. En 2013, l’une des montres qui a fait le plus de bruit à Baselworld était la Speedmaster « Dark Side of the Moon » d’Omega — une version de leur chronographe sportif emblématique entièrement en céramique. Chaque aspect du boîtier de la montre, y compris la lunette et les poussoirs du chronographe, a été réalisé en céramique noire, le tout complété d’un cadran en céramique noire. La montre a connu un succès immédiat et les années qui ont suivi ont apporté des variations telles que la Vintage Black, la Sedna Black, la Pitch Black et la superbe « White Side of the Moon » en céramique blanche. 

Omega Ceramics

Speedmaster Blue Side of the Moon © Omega

Outre la céramique blanche et noire, Omega a également utilisé des céramiques colorées en bleu, rouge, orange, gris et vert —devenant une des seules marques à utiliser cette grande variation de céramique colorée dans l’industrie. Pour obtenir la céramique rouge, Omega a remplacé l’oxyde de zirconium (ZrO2) par de l’oxyde d’aluminium (Al2O3). Non seulement la Manufacture travaille avec différentes formes de céramique, mais elle a également mis au point des technologies qui lui permettent d’utiliser la céramique dans de nouveaux contextes. Sa technologie Ceragold, par exemple, combine des éléments en céramique, tels que des lunettes avec de l’or encastré, ce qui n’était pas possible auparavant. La Seamaster Planet Ocean Platinum de 2014 a été une autre première mondiale, démontrant la capacité d’Omega à sertir la céramique. 

Omega Ceramics

Seamaster Planet Ocean 600m © Omega

Étant donné les propriétés très recherchées de la céramique en termes d’applications horlogères — sa légèreté, sa dureté et sa résistance à la corrosion et au magnétisme — la céramique continuera d’être un matériau important dans l’horlogerie. En variant sa capacité à travailler avec la céramique dans toutes ses formes, Omega préserve sa position de leader du secteur pour les années à venir.

 

Vous aimerez aussi

La marque

OMEGA, société appartenant au Swatch Group, est à l’origine de révolutions majeures dans la technologie horlogère et le chronométrage de nombreux Jeux olympiques. Ses montres sont portées par des célébrités internationales et ont voyagé sur la lune, les profondeurs de l’océan et partout ailleurs entre les deux.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >