×

Cette recherche est sponsorisée par Longines

Rechercher dans :
SIHH
Les pierres naturelles en horlogerie - Complètement stone !

Les pierres naturelles en horlogerie Complètement stone !

Discrets mais toujours bien présents, les cadrans en pierres naturelles ne cèdent rien aux modes. En 2018, on en trouve encore de magnifiques interprétations. Elles cachent pourtant des difficultés de réalisations bien disparates.

Les cadrans minéraux sont un des marqueurs stylistiques de l’horlogerie moderne. Ils ont été pour la plupart popularisés dans la seconde moitié du XXe siècle, avec deux tendances distinctes : d’une part les pierres naturelles, d’autre part les roches extraterrestres, essentiellement des météorites apparues plus tardivement chez les horlogers.

Piaget, le pionnier

La première catégorie a longtemps été l’apanage de Piaget, chantre du cadran minéral depuis 1963. La marque a déjà travaillé plus d’une trentaine de pierres. On se souvient du modèle Andy Warhol. Il a non seulement donné au cadran minéral une popularité mondiale mais il a, de surcroît, prouvé que l’homme y était éligible.
En 2108, Piaget a notamment livré deux nouvelles interprétations de son savoir-faire, appliquées à son modèle phare, l’Altiplano. La manufacture a été plus loin que la découpe d’une pierre d’un seul tenant en réalisant une authentique marqueterie de pierre, œuvre du Maître d’Art – un titre officiel – Hervé Obligi.  Le premier modèle est réalisé en malachite, le second en lapis-lazuli.

Complètement stone !

L'Altiplano © Piaget

L’exception Montblanc

L’usage de pierres est plus rare chez Montblanc, pour ne pas dire rarissime. Ce fut donc une surprise que de découvrir au SIHH 2018 une pièce d’exception, qui plus est une montre de poche, en série limitée, célébrant le 160ème anniversaire de Minerva, avec un cadran minéral. La Montblanc 1858 Pocket Watch Limited Edition possède un cadran en dumortiérite bleue, peut être portée au veston, au poignet (60 mm, tout de même) ou posée sur une table pour un relevé cartographique grâce à sa boussole intégrée.

Complètement stone !

Montblanc 1858 Pocket Watch Limited Edition © Montblanc

L’un des avantages des cadrans minéraux est de pouvoir s’adapter à toute montre ou style. Seules formes et couleurs suffisent à donner une orientation. Les pierres aux tons plus doux, pastel, sont souvent préférées pour les collections féminines. Van Cleef & Arpels l’a démontré avec ses dernières Sweet Alhambra. Ces trois modèles conjuguent l’or jaune avec tantôt de la malachite, du lapis-lazuli ou de la turquoise.

Complètement stone !

Sweet Alhambra en turquoise © Van Cleef & Arpels

Une météorite au poignet

Chez Bulgari comme chez Jaquet Droz, les cadrans minéraux sont depuis longtemps une spécialité. Pour la seconde, c’est souvent la Petite Heure Minute qui est préférée pour l’exercice minéral, en raison de son cadran de taille très modeste, située à midi et qui, pour ces deux raisons, laisse une large plage d’expression à la singularité minérale. On l’a vu deux fois en 2018 avec des cadrans en cuprite ou astorite, deux pierres rarement travaillées.

Complètement stone !

Petite Heure - Minute Astorite © Jaquet Droz

Jaquet Droz, comme Jaeger-LeCoultre, font également partie de rares maisons à tailler des cadrans en météorite. Les reflets gris argentés à la géométrie très architecturée attirent de plus en plus de maisons mais, par delà les différences esthétiques, il existe différentes sortes de météorites (métal ou chondrite) qui n’offrent pas la même facilité de taille. Il en va de même pour des cadrans minéraux « terrestres » comme la malachite. Très friable, pour en obtenir 50 cadrans viables, il faut en exécuter environ 80 ! Au final, la préciosité d’une cadran minéral ne s’estime pas à sa seule beauté mais également à sa complexité de réalisation, faisant de cet exercice un véritable métier d’art.

Complètement stone !

Master Calendar Acier © Jaeger LeCoultre

Lecture 1 commentaire(s)

13 Mars 2018
insya Tayabdjee
La d de Dior opale imaginee par victoire de castellane est aussi une tres belle illustration des cadrans pierres dures.

Les marques

Depuis sa création en 1833, Jaeger-LeCoultre n’a pas cessé d’enchanter les amoureux des beaux objets. Ses artisans et artisanes, les gardiens de l’esprit inventif du fondateur de la société Antoine...

En savoir plus >

Au coeur de l'identité de Jaquet Droz réside aujourd'hui encore une philosophie d'élégance ouverte sur l'extérieur et datant du Siècle des Lumières. Les métiers d'arts, rares et délicats, pratiqués...

En savoir plus >

Montblanc s’attache depuis toujours aux mêmes valeurs : la recherche de la qualité et le savoir-faire artisanal. Cette exigence inflexible des formes, du savoir-faire et des traditions se reflète...

En savoir plus >

140 ans d’histoire ininterrompue ont permis à Piaget de se forger une expertise joaillière et horlogère unique. Véritable manufacture de Haute Horlogerie où cohabitent l’art de l’extra-plat avec...

En savoir plus >

L’excellence joaillère et horlogère distingue chacune des créations de Van Cleef & Arpels. Elles s’inspirent tour à tour de la nature, la couture ou l’imaginaire et ouvrent les portes d’un...

En savoir plus >

Vous aimerez aussi

X