X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Bovet 1822

Rechercher dans :
Jaquet Droz - La validation de l'innovation

Jaquet Droz La validation de l'innovation

Inventives, décalées, complexes, Jaquet Droz se distingue par ses créations hors normes. Mais l'originalité ne suffit pas à les définir.

Qui a le plus de mérite et de génie ? Celui qui a l'idée ou celui qui la concrétise ? Entre les inventeurs de concept et les fabricants, la guerre intellectuelle fait rage depuis des temps immémoriaux. Pour sortir de ce manichéisme, il existe une troisième voie, qu'a choisie Jaquet Droz. En s'appuyant sur une création interne prolifique et les capacités manufacturières de la manufacture Blancpain, la marque arrive à lancer des montres qui ont peu ou pas d'équivalent, avec une validation qui met généralement tout le monde d'accord : les ventes.

En effet, dans les collections de Jaquet Droz résident quelques modèles qui sont uniques dans leur genre. Et ce sont ceux-là que la marque arrive à vendre le plus facilement. Certes, les quantités sont inversement proportionnelles au prix et à la complexité de ces projets, mais cependant restent significatives.

La validation de l'innovation

Charming Bird © WorldTempus/David Chokron

Premier exemple, la Charming Bird. Il s'agit de la première et seule version de poignet des légendaires oiseaux chanteurs qui ont émerveillé les cours d'Europe et d'Asie au 18e siècle. Mais à une échelle réduite d'un facteur 10. La montre n'est pas compacte, loin s’en faut. Mais elle contient un oiseau miniature qui danse, virevolte, va et vient sous un grand dôme de saphir. De plus, il siffle, un chant mélodieux, stridulant, très long et varié. Une vision enchanteresse qui aurait pu être bien plus simpliste, plus basique. Une version de table, plus grande, presque confidentielle a même été créée, la Whistling Machine.

La validation de l'innovation

Whisling Machine © Jaquet Droz

La validation de l'innovation

Parrot Repeater © WorldTempus/David Chokron

Second exemple, les automates. Pierre Jaquet Droz et ses descendants s'étaient fait un nom en tant que fabricants de machines reproduisant le vivant, anthropomorphes ou zoomorphes. C'est dans cette lignée que s’inscrivaient déjà les Bird Repeater. Ces montres à répétition minutes et jaquemarts aux thématiques ornithologiques étaient des versions simplifiées, portables des automates d'autrefois, où plusieurs éléments posés sur le cadran se mettent en mouvement avec la sonnerie. Puis est venue la Lady 8 Flower, dotée d'une fleur qui s'ouvre et se ferme dans un compartiment de boite séparé, alimenté par un poussoir à commande manuelle. Mais avec la Magic Lotus Automaton, Jaquet Droz a franchi une ligne. Cette collection n'est pas dotée de la fonction répétition minutes mais en lieu et place, d'une série d'animations bien plus sophistiquées que des jaquemarts. Un lotus passe par les quatre stades de sa vie, une carpe fait le tour du cadran tandis qu'une libellule monte et descend avec la réserve de marche.

La validation de l'innovation

Lady 8 Flower © Jaquet Droz

La validation de l'innovation

Magic Lotus Automaton © WorldTempus/David Chokron

Troisième exemple, la Machine à Signer. Initialement présentée sous la forme d'un prototype grand comme un four micro-ondes, cet objet hors normes a depuis été miniaturisé. Il s'agit d'un système capable de reproduire deux signatures manuscrites distinctes. Après avoir enregistré les mouvements de la main à l'aide de cames (comme une automate en fait), elle paraphera ad infinitum. Avec des cotes de 15 par 8 cm, cette machine produite à la demande, nécessairement sur-mesure, est portable...et ne donne pas l'heure.

La validation de l'innovation

Machine à signer © Jaquet Droz

Derrière chacun de ces objets inclassables réside des challenges, technologique ou autre, majeurs. Ils consistent tout d'abord à imaginer un concept. Plus exactement, à extraire de l'histoire des Jaquet Droz, de l'horlogerie et de la mécanique de précision en général, des idées applicables au champ d'action défini pour la marque. Même s’il est assez large pour inclure une Machine à Signer, il n'en reste pas moins précis. Puis il s'agit de l'installer dans son temps, en particulier esthétiquement. Le studio de création interne y travaille sans relâche. Mais surtout, il faut mettre en œuvre ces complications et les fiabiliser. Sans cette dernière étape, ces créations folles seraient reléguées au rang de gadgets. La manufacture Blancpain, société sœur au sein du Swatch Group, et sur laquelle se repose Jaquet Droz pour ses développements techniques et sa production de composants horlogers, est ici déterminante.

Addendum de l'éditeur : Le terme technique jacquemart (avec la variante jaquemart) était traditionnellement une référence très spécifique aux homoncules mécaniquement animés que l'on voit sur les clochers. Ces figurines, souvent construites avec des marteaux dans leurs mains, frappaient une cloche lorsque le mécanisme du carillon de l'horloge était activé. De temps en temps, le jacquemart sonnait lui-même le carillon en frappant la cloche. Tout aussi souvent, le jacquemart simulait simplement la sonnerie, tandis qu'une cloche plus grande cachée sonnait en réalité le carillon. Dans l'horlogerie moderne, le terme jacquemart est utilisé dans un sens général pour désigner les automates des montres et horloges.

La marque

Au coeur de l'identité de Jaquet Droz réside aujourd'hui encore une philosophie d'élégance ouverte sur l'extérieur et datant du Siècle des Lumières. Les métiers d'arts, rares et délicats, pratiqués dans les ateliers de la Manufacture, donnent naissance à des oeuvres d'art miniatures et à des automates qui combinent l'excellence du design avec un niveau d'expertise horlogère inégalé.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi